Pour une Saint-Valentin écolo, sexy et surtout coquine!

st-valentin

Mon texte de La Presse


Je ne suis pas très Saint-Valentin et fête programmée qui engendre souvent une surconsommation excessive de gogosses inutiles, jetables et fabriquées à l’autre bout du monde. Mais tant qu’à consommer pour cette fête de l’amour, pourquoi ne pas le faire de manière plus responsable. Sans oublier le côté sexy et coquin.

J’ai trouvé quelques six idées écolos et coquines que vous pouvez lire dans l’article publié dans la Presse de ce matin. J’avais déjà parlé de M.Dubois en août dernier. Que de commentaires et jeux de mots en tout genre ai-je lu. Il est drôle de constater combien un godemiché en bois peut délier les langues et les doigts…. Martin Petit en a ajouté sur son blogue, toujours avec humour. Même la sulfureuse Mélodie Nelson a adopté M.DuBois et l’a testé.

Sexe écolo
J’avais aussi fait un article il y a deux ans pour Elle Québec sur le sexe écolo avec plein de suggestions aussi diverses les unes que les autres. J’avais aussi participé à un reportage de Club Social sur le sexe plus écolo, malheureusement le reportage n’est plus en ligne. On avait tourné dans une boutique montréalaise qui propose divers objets plus responsables et moins dommageables tant pour la planète que pour notre santé. On l’oublie trop souvent. Les jouets sexuels en plastique sont fabriqués de produits à base de pétrole, chimiques et potentiellement polluants.

Et répondez au petit test du Sierra club pour savoir si votre vie amoureuse est vraiment écolo dont j’avais parlé en 2009.

Il existe aussi des agences de rencontres pour écolos, les éco-célibataires comme le souligne un article qui commence à dater. En connaissez-vous pour le Québec ? Le Canada ?

Je parlais aussi des condoms dans les hôtels dans un autre article.

Des dildos écolos…en bois

Ce n’est pas la première fois que je parle de sexe écolo. Cette fois, c’est un jouet sexuel écolo. Un godemiché en bois fabriqué au Québec, plus précisément en Gaspésie. Il y a quelques semaines, je recevais un courriel de M. Dubois, le nom du godemiché en question et de la compagnie qui les fabrique. La masturbation et les jouets sexuels effectueraient donc un virage écolo. Eux aussi. Comme quoi aucun domaine n’échappe à la révolution verte !

Les personnes derrière cette entreprise désirent garder l’anonymat. La compagnie a été lancée il y a sept à huit mois.
L’un des co-créateur me signale que le site internet ainsi que le produit en tant que tel ont été lancés la semaine dernière après beaucoup de recherche et développement et que le produit a été créé, testé par des femmes et modifié à plusieurs reprises pour lui donner sa forme actuelle.

Par ailleurs, la fabrication se fait en Gaspésie, presque entièrement à la main. Le bois provient d’une forêt certifiée FSC. Leurs prochains dildos seront fabriqués de bois qui provient de la Gaspésie. Même la boite est fabriquée au Québec.

Ce co-créateur ajoute que « chaque produit est unique de par sa couleur et le veinage du bois, par contre, la forme a été standardisée pour que tous les M. Dubois donnent le même plaisir.» Finalement le vernis utilisé est un polyuréthane à l’eau qui lui donne un fini lisse et une protection très résistante.

Si les dildos en plastique sont parmi les plus polluants et contiennent des COV et certains polluants, il en existe, outre celui-ci en bois, en verre et autres matières plus écolos. Mais un dildo écolo à piles ? À moins qu’il n’existe une version rechargeable sans plastique ?

Pourquoi ces godemichés en bois ?
« L’idée derrière M. Dubois vient de mon désir de faire connaitre la beauté du bois du Québec au plus grand nombre possible. Je devais trouver un objet pas très gros, qui s’envoie par la poste et qui a le plus beau fini possible pour rendre au bois la beauté qui lui revient. Ainsi, se sont imposés les érables, noyer, cerisier et merisier qui sont nos feuillus nobles et durs », répond le co-créateur.

Il y a même une page Facebook M.Dubois.

L’ancêtre du dildo
D’ailleurs, les co-créateurs de M.Dubois m’ont envoyé un article qui parle du possible premier godemiché trouvé en Suède qui était fabriqué en bois de cerf. On n’a vraiment rien inventé !!!

Equisexe et biocalins à Club social

Reportage osé et olé de Dave Ouellet, alias MCGilles lors de l’émission Club social ce jeudi 12 février à 20h sur les ondes de TV5. Sujet : equisexe et biocalins.

J’y participe et vous en parle plus après la diffusion de l’émission. À ne pas manquer puisque on ne fait pas que parler de jouets sexuels plus écolos, on les montre…

Votre vie amoureuse était-elle écolo?

La St-Valentin s’en vient…Misère. Je déteste les fêtes planifiées et programmées dont le seul objectif est de nous faire dépenser ou sentir coupable ou mal. Car dans le cas de la St-Valentin, c’est particulièrement agréable pour les célibataires de se faire rappeler à grands coups de pinceau que l’on n’est pas en couple. On le sait, pas la peine d’insister…
Bref, autant en rire et s’en amuser…Ce que je fais en vous suggérant de vérifier si votre vie amoureuse est vraiment écologique. Comment ? En faisant ce petit test.

Et, ce n’est pas fini. Je vous réserve quelques billets sur l’amour et le sexe écolo d’ici le 14 février…À suivre.

La folie des mariages le 7-07-07 !!!

Voici pourquoi je vous demandais si vous connaissiez l’origine du « Lucky Seven » car je faisais un article sur la folie des mariages le 7 juillet prochain. Et oui, certains pensent qu’une date va faire leur bonheur 😉 Non en fait les couples que j’ai interrogés ont plutôt décidé de faire un clin d’oeil à la vie, à l’amour.
Ce qui m’a fait rire c’est lorsque j’ai appelé la numérologue qui m’a dit que ce n’était pas la bonne date car dans 2007, il y a un deux….et ça fait 7-7-9….hahahaha oups….Je ne crois pas qu’il y a aura de dramatiques annulations de mariages aprés cette découverte. Mais c’était un autre clin d’oeil. Comme quoi on fait bien dire ce que l’on veut aux nombres. Et comme m’a dit le prof de l’UQAM, les dates sont différentes selon les calendriers, alors…