Le cahier de charge de la femme moderne ! (Mise à jour)

Puisque je fais partie de celles qui n’ont pas aimé la liste des 100 habiletés que doit avoir un "vrai" homme de L’actualité et que je suis totalement d’accord avec Catherine Perrault-Lessard d’Urbania. Si un magazine féminin nous avait sortis des trucs aussi traditionnels et vieux jeu que L’actualité, on aurait crié au scandale. Et je criais au scandale en faisant passer le test à des amis l’autre soir.

En lisant ce spécial homme dans L’actualité, je me suis demandé ce qu’était une vraie femme. J’ai pensé faire une liste. Mais en tombant sur la magnifique liste de mon collègue Jean-Sébastien Marsan qui décrit avec tant de justesse ce qu’un être humain doit tenter de devenir, je ne pouvais résister plus longtemps. J’ai donc décidé de suivre son exemple, ses catégories et de décrire les 25 habiletés de la femme moderne.

En fait, les deux listes pourront être fusionnées quand les hommes et les femmes auront atteint la réelle égalité. Car ces deux listes sont des souhaits, le souhait de voir chaque personne se respecter, décider par elle-même et ne jamais se faire dicter sa vie par la société. Et j’ajouterai la phrase de mon amie Geneviève Dorais-Beauregard qui est la plus importante:

« Il n’y a pas de vrais hommes et de vraies femmes, que des correspondances à des stéréotypes dictés par la société et issus de l’histoire, de la religion et autre. »

Travail, argent

1. Une femme travaille, à l’extérieur de chez elle, ou reste à la maison. Quand elle choisit de rester à la maison, c’est sa réelle volonté, pas celle de son chum. Si son chum désire rester à la maison, c’est aussi un choix qu’elle respecte et qu’elle fait respecter auprès des autres. Elle choisit la carrière qu’elle désire sans se laisser influencer et sans penser qu’elle n’en a pas les compétences. Elle peut devenir coiffeuse ou ingénieure, infirmière ou astronaute.

2. Pour des raisons tant écologiques qu’éthiques, une vraie femme limite sa consommation et évite de s’endetter sans réfléchir. La femme moderne n’est pas une tête sans cervelle qui ne trouve son plaisir que dans le lèche-vitrines et le magasinage. Il y a autre chose dans la vie que d’acheter une énième paire de chaussures ou un dixième fond de teint.

3. Une femme, une vraie ne se laisse pas impressionner par les hommes riches qui la couvrent de cadeaux et lui fait miroiter une vie de princesse. Elle ne se laisse pas acheter comme une vulgaire propriété. Elle sait être indépendante et autonome financièrement et savoir gérer ses propres affaires.

Éducation, culture, loisirs

4. Une femme, une vraie, étudie dans les domaines qui l’intéressent vraiment. Elle n’écoute pas les gens qui lui disent que tel domaine ne convient pas aux femmes. Tout comme les vrais hommes, elle favorise une bonne culture générale. Elle ne limite pas ses lectures à la littérature chick lit, aux magazines dits féminins, aux émissions de téléréalité. Une vraie femme lit aussi L’actualité (même si le niveau de ces tests est pire que ceux des magazines féminins), l’Express, le Monde, The Economist. Elle développe d’autres intérêts que le maquillage, le magasinage, la cuisine, la mode et les enfants. L’économie et la politique sont aussi des sujets importants qui méritent qu’on s’en occupe.

5. Une femme, une vraie, est toujours soucieuse de développer son autonomie intellectuelle et son esprit critique (exactement ce qu’à écrit Jean-Sébastien. Aucun besoin de changer ceci).

6. Une femme, une vraie, consacre son temps libre à des activités qui l’enrichissent intellectuellement ou socialement. Elle pense à elle et ne consacre pas tout son temps à ses enfants et son chum. Ces derniers sont capables de s’organiser sans elle, quoi qu’elle en pense.

7. Une femme, une vraie, reconnaît le féminisme et surtout se rappelle les luttes menées par les femmes qui l’ont précédé. Elle arrête de se comparer aux autres femmes, de vouloir la perfection irréaliste projetée par les magazines, d’avoir peur de vieillir et des rides.

Identité féminine

8. Une femme, une vraie, doit assumer tant sa féminité que son côté masculin. Elle doit pouvoir se comporter comme elle le veut sans se sentir juger. Elle peut préférer changer des pneus ou coudre, poser des tablettes et/ou cuisiner un gigot, détester le ménage et aimer tondre le gazon, haïr le tricot et adorer refaire la salle de bain. Comme l’a si bien écrit Geneviève Lefebvre : « Elle doit posséder un coffre à outils, au propre comme au figuré et savoir se servir du marteau contre les voleurs. »

9. Une femme, une vraie, ne se définit pas selon son chum, selon les hommes. Elle se définit comme une personne à part entière et s’assume.

10. Une femme, une vraie, n’a pas peur d’être superficielle et capricieuse à l’occasion. Elle doit assumer tous les côtés de sa personnalité sans s’excuser d’être elle-même. L’authenticité doit gagner.

Relations sociales, amoureuses, familiales

11. Une femme, une vraie, n’essaye pas de faire plaisir tout le temps à tout le monde. Elle est capable de dire non. Elle fuit les hommes qui ne la traitent pas avec respect, les remet à leur place. Elle fuit les hommes qui sont menaçants, manipulateurs. Elle aime un homme pour ce qu’il est vraiment, peu importe le métier qu’il exerce ou son statut social.

12. Une femme, une vraie, n’attend pas d’avoir trouvé l’amour et le partenaire idéal pour réaliser ses projets de vie. Elle est capable de s’acheter une maison seule si elle le désire. Elle est capable de voyager avec ses amies sans attendre après un homme pour le faire.

13. Une femme, une vraie, prend parfois les devants dans la drague et n’attend pas toujours que l’homme fasse les premiers pas. Quand l’homme les fait, elle le reçoit avec respect même si l’homme ne l’intéresse pas. Les hommes qui draguent sont peu nombreux, il ne faut surtout pas les décourager par solidarité avec les autres femmes.

14. Parlant solidarité, une femme, une vraie, ne bitche pas les autres femmes en les critiquant sur leur physique, leur coiffure, leur maquillage ou tout autre artifice. Elle travaille sur sa confiance en elle, boude la jalousie et se réjouit du succès des autres. Les femmes ne sont pas des menaces. Chacune à sa place sur la terre.

15. Une femme, une vraie, cultive ses amitiés, élargit son réseau social, à l’extérieur de son couple si c’est le cas. Si elle est célibataire, elle ne se morfond pas chez elle, elle rayonne à l’extérieur.

16. Une femme, une vraie, apprend à rompre de manière civilisée, surtout quand des enfants sont concernés. On ne critique pas le père de ses enfants, on ne prend pas les enfants en otage, on laisse la place au père qui veut la prendre (cela ne nous enlève rien en tant que mère). Si ce dernier n’est pas présent, on ne le laisse pas s’échapper ainsi. On le place face à ses responsabilités.

17. Une femme, une vraie, arrête de nourrir des fantasmes irrationnels de contes de fées, typiquement féminins : la rencontre de rêve avec le Prince charmant sur son cheval blanc, le coup de foudre qui débouchera immédiatement sur le grand amour. On arrête de croire au Père-Noël. Les contes de fées n’existent pas, sauf dans les livres et dans les films.

18. Une femme, une vraie, arrête de jouer une game avec les hommes et de suivre de soi-disant règles pour les attirer dans son filet. Elle reste authentique et honnête en tout temps. Elle se présente sous son vrai jour.

19. Une femme, une vraie, élève ses enfants sans faire de différence selon leur sexe. Elle respecte leurs jeux même si son garçon joue à la poupée et sa fille au hockey. Elle évite de transformer sa fille en poupée et résiste à l’hypersexualisation des filles.

20. Une femme, une vraie, peut être célibataire, vivre sans homme sans être jugée et se sentir extraterrestre.

21. Une femme, une vraie, ne juge pas les autres femmes qui décident de ne pas devenir mères, qui décident de ne pas allaiter, qui décident de boire un verre de vin quand elles sont enceintes.

22. Une femme, une vraie, n’est pas nécessairement une mère. Lorsqu’elle décide d’avoir des enfants, c’est un geste assumé et décidé par elle et son conjoint. Elle ne devient pas mère par habitude, car c’est ainsi que la société voit les femmes.

23. Une femme, une vraie, laisse le père s’investir dans l’éducation des enfants et les tâches ménagères. Elle évite de toujours dire à son chum comment agir avec les enfants ou comment faire le ménage. Elle évite de toujours lui faire des reproches quand il prend des initiatives. Elle évite de considérer son chum comme un enfant et de lui donner des ordres de manière constante. Un père ne garde pas ses enfants, il s’en occupe. Elle exige le partage des tâches en évitant de faire trop de compromis.

24. Une femme, une vraie, arrête de s’exprimer en métaphores et dit clairement ce qu’elle veut.

25. Une femme, une vraie, se pardonne de ne pas être parfaite et pardonne aux autres de ne pas l’être. Elle pratique l’équilibre et le lâcher-prise en tout temps.

AJOUTS (important car on remet chaque jour ces droits en question):
26. Une femme, une vraie a le droit d’avorter ou non. S’il est préférable qu’elle fasse ce choix en consultation avec son partenaire, c’est elle qui a le choix final. Car c’est corps. Point à la ligne.

27. Une femme, une vraie a le droit d’avoir le type de corps qu’elle a. Elle a le droit d’avoir des formes sans qu’on la traite de ronde ou de grosse. Elle a le droit d’avoir de la cellulite sans qu’on lui balance des reproches, des suggestions d’exercices ou de crèmes en tout genre. Elle a le droit d’avoir des rides et des cheveux blancs. Elle a le droit d’avoir un petit ventre sans qu’on lui demande si elle est enceinte. Elle a le droit d’avoir la peau qui flétrit sans qu’on lui conseille un bon chirurgien esthétique. Elle a le droit de vivre sans qu’on lui fasse remarquer qu’elle vieillit et qu’elle pourrait "faire quelque chose". Car vieillir n’est pas une maladie. Car vieillir n’enlaidit pas les femmes. Car vieillir est normal.

Cette liste est totalement inspirée par celle de Jean-Sébastien dans les catégories et le style. Elle est cependant inspirée de ma situation et mon expérience. J’ai sûrement oublié certains points. N’hésitez pas à l’améliorer et à ajouter des habiletés comme l’ont fait certains commentateurs quand j’ai lancé cette idée au début du mois d’avril.

About these ads

18 Réponses

  1. [...] La journaliste indépendante et blogueuse Cécile Gladel a eu l’idée, dès le 7 avril, de rédiger sa propre liste des «25 habiletés de la femme moderne». Cécile a complété cette liste le 30 avril. Et ça vaut vraiment le détour. [...]

  2. je viens juste de passer sur votre blog , pas mal très intéressant Cécile , par contre je voudrais juste vous poser une petite question sur le thème de la femme moderne , la vrais et la fausse .. comme vous dite ;)

    la femme d’avent vivais super bien que la femme d’aujourd’hui, on est bien d’accord ,a ton avis pourquoi ?

    a très bientôt j’espère

    Mehdi d’Algérie

  3. Mehdi: heu non la femme d’avant n’était pas heureuse. Elle a toujours été soumis à l’homme et n’a jamais eu la liberté d’être. Mais si je dois vous l’expliquer c’est que vous ne vous en rendez pas compte.

  4. Bonjour,

    Honnêtement, je trouve que vous avez réalisé un travail exceptionnel. Je suis agréablement surpris du résultat.
    Mon seul bémol est le suivant; Le point 6, je suis bien d’accord qu’une personne doit prendre du temps pour elle pour se développer, c’est indéniable. Cependant, j’ai malheureusement connu des hommes ET des femmes qui fuyaient leurs responsabilités envers leurs enfants pour ne penser qu’à leur petite personne. Des enfants, sa ne doit pas seulement être nourri et habillé, mais aimé et compris et surtout prendre du temps pour eux. C’est la responsabilité des DEUX parents. Je m’occupe autant des enfants que ma conjointe. C’est pas toujours plaisant de se refuser des loisirs, mais choisi d’avoir des enfants et je m’en occupes. On rencontre parfois d’autres couples qui nous trouvent chanceux d’avoir des enfants si tranquille et gentils. Quand tu les négliges, ils te le font payer avec toutes sortes de problèmes d’une manière où d’une autre.
    Donc pour le point 6, ça dépend comment on l’interprète…
    Pour le reste, sensass !

    Patrice.

  5. l epanouissement d une femme ne peut se faire reellement qu au sein d un couple.les deux doivent se completer pour s epanouir.Une femme qui cherche à s accomplir tjs vis à vis de son mari,son bonheur ne sera que mirage et toute la famille s en ressent. l homme et la femme n ont qu une seule alternative:se completer.regarder ou va la famille de nos jours

  6. Je crois que je vais imprimer (une copie seulement, ok?) pour mon frigo et transmettre à toutes les femmes de mon entourage. Le credo de la femme, la meilleure que je puisses être, défauts et qualités, failles et forces. Merci.

  7. [...] lisais aussi «Le cahier de charge de la femme moderne!» de la journaliste indépendante Cécile Gladel et j’ai trouvé un peu contradictoire sa [...]

  8. Ma fille de 16 ans déprime bcp ces dernières semaine: n’aime pas son corps, désespère d’avoir enfin un chum, essaie tjrs de plaire aux autres, ne s’aime pas, se perçoit de travers, donne une importance démesurée à son image, bref… Elle vit mal ds sa peau. Ce cahier de charge est certainement l’idéal à atteindre mais très difficile à inculquer à une adolescente en pleine recherche de son identité. Moi, je veux bien. Mais c’est nettement insuffisant. Comment fait-on pour amener cette future femme à s’aimer suffisamment pour atteindre cet idéal?

  9. Bonjour,

    Votre liste est intéressante. Par contre, vous placez toujours la femme par rapport aux hommes, à un chum, à un conjoint. Il y a pourtant des femmes, qui sont de vraies femmes aussi, et qui ont une conjointe, une maîtresse, une blonde, etc. Peut-être faudrait-il ajuster la liste pour les inclure aussi?

  10. @mohammed: l’épanouissement d’une femme ne passe pas par le couple, mais pas elle seule.

    @Nathaly: merci, mais il y a sûrement des choses à ajouter et améliorer c’est certain ;-)

    @Chantal: je parle de femmes, pas d’adolescentes. On a toutes vécues ce type de déprime… Je ne saurais pas vous donner de conseils, je ne suis pas psychologue. Bonne chance.

    @Marie: tout comme Jean-Sébastien, je parlais pour les hétéros. Je pensais que c’était clair, car c’est la réalité que je connais. Mais il suffit de remplacer le conjoint par la conjointe et c’est exactement la même chose.

    D’ailleurs, je pourrais ajouter un 28- Une femme, une vraie, est hétéro ou homo ou bi et ne doit pas justifier son orientation sexuelle. Elle peut être ce qu’elle veut sans avoir à se cacher.

  11. lol! Mon score est de 22 sur 27!
    Mais au point no25 j’ai répondu par l’affirmative alors je suis correcte! :-))

    No19, si ce serait que de mes filles, elle porteraient exclusivement des habits de princesses, des robes, des jupes et des souliers "clac-clacs"!!! Elles ne veulent rien savoir des pantalons, juste des robes, à tout les jours… Moi-même, très jeune, je voulais juste des robes qui tournent, j’ai fouillé dans la poche à maquillage de ma mère et j’ai essayé ses talons hauts! Alors pourquoi pas?! Quand on y pense, une robe ça revient moins cher qu’un kit chandail+pantalon, elle peut se salir à son aise comme son frère!

    No26, j’étais ambigüe, j’ai dû y réfléchir longuement car le foetus/bébé relève également de l’homme et de la femme. C’est clair que l’homme est un peu perdant ici mais, c’est la nature qui est ainsi faite: la maternité, c’est l’affaire des femmes. C’est facile de dire ça pour nous car on arrive facilement à définir ce qu’est la maternité, pour la paternité par contre, c’est moins évident. Beaucoup d’hommes de ma génération n’arrivent à définir c’est quoi le rôle distinct de la paternité.

    L’article dans l’Actualité, étais-ce sur un ton sarcastique?! Si oui, ça serait la 2e fois qu’il nous propose cette formule plutôt osé. Je n’arrive pas à me rappeller quel était le sujet la dernière fois, mais il y avait beaucoup de questionnaires et ça avait semblé très contesté d’après les réactions des lecteurs. Mais je pense que le sujet de fond a tout le mérite d’être là, ça va faire du bien aux hommes de réfléchir à un sujet qui leur appartient, la paternité :-)

    C’était fut une belle réflexion, merci Cécile Gladel.

  12. Ok, je viens de voir sur le blog de Catherine Perreault-Lessard, il est aucunement question de la paternité à ce que je vois mais de stéréotypes de mâles! Je vais aller le lire moi-même avant de porter un jugement…

  13. Mmm… J’aime beaucoup cette "charte" que je vais partager.

    Personnellement, mon point faible n’est pas de me réaliser au travers mon homme, mais plutôt au travers mes enfants. Je m’oublie à 200%, pourtant, je ne souhaite par qu’ils gardent en tête une maman qui a tout sacrifié pour eux. C’est un héritage trop lourd.

    Je vais réajuster le tire. Merci

  14. Je souscris pleinement à 5 et 9.
    Les autres habiletés sont certes intelligemment choisies et présentées, mais elle contiennent toujours le germe d’un risque d’interprétation stéréotypique.
    Ceci dit, ce n’est que mon avis et votre liste est infiniment plus pertinente que celle des 100 habiletés des vrais hommes.

  15. La femme d’aujourd’hui n’a reussi qu’une chose, s’isoler du "couple" perso, jamais je ne marierais ou ferais d’enfants a une "femme" ayant les characteristique de votre liste. La dependance est a la base meme d’une societe (gouvernement, parents, mari, amis, etc). Les quebecoises se croient libre mais avec l’age elles finissent par comprendre qu’elles sont ecore plus dans la merde.

  16. Wow… magnifique travail ! C’est tellement… ÇA !
    Merci Cécile…

  17. Bonne compilation !

  18. Beau travail (comme toujours!)!

    Et merci pour l’ajout du 28, j’allais justement faire la remarque que nous ne sommes pas toutes hétéros, mais vous m’avez enlevé les mots de la bouche, et superbement!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 87 autres abonnés

%d bloggers like this: