La Gaspésie en ski, yoga, raquettes et massage

Un paysage féérique. Photo: Cécile Gladel

Je viens de passer quatre jours en Gaspésie au Gîte du Mont-Albert invitée par la Sépaq. Du pur bonheur. J’y serais restée une semaine. C’est le sujet de mon premier billet sur Copines en cavale. Je parle des diverses activités offertes sur place. Du pur bonheur. Hiver comme été.

Pour voir le diaporama des photos de mon séjour
<a href="

Gîte du Mont-Albert – 28-31 janvier 2011

« >

Car j’y étais passée en juillet 2009 lors de mon tour de la Gaspésie avec la Sépaq. Toute une différence de découvrir le Gîte recouvert de neige. Le jour et la nuit.

Les joyeux raquetteurs. Photo : Cécile Gladel

Pour en lire un peu plus sur la Gaspésie, ma collègue Stéphanie Morin de la Presse était du même voyage que moi. Elle a fait du ski, pendant que je faisais de la raquette. Car en ski, je suis plutôt de type très débutante…

Aussi les textes de Roger Laroche sur le Carnet du ski.

Le voyage était organisé et payé par la Sépaq.

Publicités

Mon nouveau blogue : les copines en cavale

Cinq des huit copines. De gauche à droite, Katerine-Lune, Karine, Marie-Julie, moi-même et Nathalie P. Absentes: Marie, Isabelle Marjorie et Nathalie R.

En fait, ce n’est pas seulement mon blogue, mais plutôt celui que je partage avec sept autres copines. Des nouvelles et plus anciennes copines. Des filles qui ont été réunies grâce à Marie-Julie Gagnon, à l’origine de ce blogue avec la gang d’Ulysse.

Copines en cavale est une blogue de filles, mais n’est pas sexiste. Je vous le garantis, foi de féministe 😉 En fait, je suis persuadé que toutes les cavales que l’on propose pourraient être faites par des gangs d’hommes ou des couples… Mais ces sorties, activités, voyages sont facile à faire en gang. Un jour, il faudrait écrire un livre sur les sorties, voyages et autres choses à faire seul sans problème. Même si ça va coûter plus cher. Le principal désavantage.

Alors, avec Marie-Julie, Marie Normand, Isabelle Marjorie Tremblay, Katerine-Lune Rollet, Karine Charbonneau, Nathalie Rivard et Nathalie Pelletier que je connais depuis l’Université d’Ottawa… On se partagera l’écriture, car le projet n’est pas rémunéré.

Mais que peuvent faire des filles en gang, entre copines ? Tout je pense, selon leurs intérêts. De la relaxation dans un spa, d’une randonnée dans Charlevoix, à une conférence politique, d’un road-trip en Californie, une fin de semaine de pêche ou de chasse, de l’escalade, à un 5 à 7 au centre-ville ou une virée magasinage à New York. Bref, plein de propositions vous surprendront. Suivez-vous !