Dire aux gens de ne pas sortir quand il fait froid?

Il fait froid en Europe. Comme jamais. Il fait aussi froid en France. Un froid auquel les Français ne sont pas habitués et surtout préparés. Même chose pour la canicule. La France n’est pas habituée aux températures extrêmes. Un pays tempéré ne sait plus comment réagir quand les températures passent sous zéro ou au-dessus de 35 degrés, ou quand il neige. Et ce manque d’habitude fait qu’on entend des choses vraiment bizarres.

Par exemple au Journal télévisé de France 2 de 20h en ce 12 février : on dit aux personnes âgées et aux enfants de sortir le moins possible. Pardon? Et pourquoi ? Si les enfants et les personnes âgées ne sortaient pas au Canada à de pareilles températures, elles passeraient l’hiver à l’intérieur. Au contraire, il faut bien s’habiller et sortir. Un point c’est tout.

Aussi, on conseille aux personnes moins jeunes d’éviter le sport quand il fait froid ? Pardon ? Alors pourquoi les joggeurs, skieurs, raquetteurs québécois s’en donnent à coeur joie pendant l’hiver ?

Bref, je vois qu’il y a quand même des avantages à vivre dans un pays nordique comme le Canada. On est capable de vivre à des températures de très froides à très chaudes avec nos systèmes de chauffage et climatisation. On est équipé pour l’hiver et l’été. Évidemment, ça coûte plus cher.

Parlez-en à ces Corses coincés dans leur village par 80 cm de neige, car la route n’est pas dégagée…

Peut-être que les Français devraient faire appel à l’expertise québécoise du froid ? A-t-on pensé à leur proposer ? Amis Québécois des conseils pour mes compatriotes français ?

5 Réponses

  1. Disont que l’hiver pour moi c’est pas optionnel, une journée il fait chaud -10 pis une autre qui fait très froid -27.

    C’est certaines que dans les -27 ont as pas à chercher des raisons pour pas sortir…

    Au téléjournal de France 2, j’ai entendu dire qu’il fessait -20 degrés… j’ai été étonné d’entendre sa… avec les morts et tous sa!

    Est-ce qu’il sorte en petit t-shirt ou quoi.

    Je peux comprendre que la Floride qui as des température dans les moins, c’est normal, mais La France, qui je crois, est au même niveau que nous mais qui est juste réchauffé par les courant marins.

    Pour l’année prochaine, le marketing de Bonjour Québec, pourrais faire des belles annonces en Europe… Venez au Québec vous désensibilisez au froid.

  2. euh d’une part le froid en France est beaucoup plus humide. Donc quand tu sors, ben il fait froid jusque dans tes os. Les épaisseurs aident pas vraiment. C’est pas le même froid. D’autre part, on vend pas de manteau Kanuc en France. Aussi, dans les petites villes, les trottoirs sont pas déneigés ou déglacés. Devant chez ma grand mère y a trois centimètres de glace. Ma mère doit prendre des détours pour aller la visiter de manière plus ou moins sécuritaire. Donc non c’est pas débile de suggérer de rester à l’intérieur. Pour avoir vécu les deux situations, je préfère rester à l’intérieur en France qu’à Montréal…

  3. Sophie: je ne suis pas d’accord, pour avoir vécu les 2 aussi. Que l’on suggère aux personnes âgées de ne pas sortir car elles risquent de tomber, ça existe aussi ici et c’est normal. Les enfants, ils adorent jouer dans la neige, alors par pitié il faut les habiller d’une bonne combinaison de ski et ouste dehors. Évidemment s’il fait -20 on vérifie qu’il ne gèle pas… mais sinon pas de problème.

    Mais que l’on transfère ainsi la peur du froid ? Pardon mais c’est un peu fort. Pourquoi ne pas plutôt transmettre les bonnes manières de s’habiller quand il fait froid ?

    Pas besoin d’avoir des Kanuck. Tous les Canadiens n’en ont pas. On sait bien qu’il ne faut pas mettre des dizaines d’épaisseurs, mais les bonnes épaisseurs et surtout un bon manteau coupe-vent sur le dessus. Et ce qu’oublie toujours les Français, ce sont les extrémités. C’est par la tête, les pieds et les mains que l’on perd le plus la chaleur… Alors il faut se couvrir la tête… C’est pas toujours élégant mais c’est nécessaire. Et de bonnes bottes plus des mitaines. Et souvent un caleçon long sous les pantalons. Et pas de jean, ça gèle trop vite…

  4. Bonjour Cécile,
    Comme tu le sais, je vis en France depuis ma naissance. Je ne comprends pas moi-même ces messages radiophoniques, car je suis habitué aux températures très basses, en Lorraine comme en Bourgogne. Je sors un peu tous les jours, très bien couvert, et je ne reste pas longtemps dehors.
    Ce qui est frappant dans notre pays en ce moment, c’est l’application aveugle et stupide du principe de précaution, selon lequel il faut rappeler en permanence aux gens qu’ils risquent gros à faire telle ou telle chose. Je ne serais pas étonné qu’un jour on entende sur nos ondes :
    « Si vous mangez chaud, faites attention à ne pas vous brûler, vérifiez que la bouchée que vous allez engloutir est suffisamment refroidie »
    ou bien
    « Si vous coupez du pain, mettez des gants en titane, incoupables et indéformables, afin de protéger vos doigts. »
    Ces messages nous endorment faute de nous alerter.
    s.h.

  5. Patrick, nous n’avons pas du tout le même climat que vous. Et il ne faut pas se fier juste à la température, mais aussi, et surtout, à l’humidité et au vent. Le froid est bien plus sec chez vous.
    Une amie québecoise en ce moment à paris m’a dit qu’elle a eu bien plus froid en France qu’au québec, pourtant il faisait juste -5.

    Tout est une question d’habitude, et de manière de vivre. C’est pour ca que les conseils donnés ne sont pas aussi bêtes que vous semblez le dire madame gladel. Si un jogger habitué au froid au québec peut courir par tous les temps, ca n’est pas forcément le cas ailleurs, et ca n’est pas la question de dire « parce qu’ici ou labas c’est mieux », c’est juste une habitude.
    Le sport, et les efforts, d’une manière générale, fait dans le froid, n’a pas du tout le même impact sur le corps. Quelqu’un qui n’est pas habitué peut alors être très fragilisé. C’est du bon sens de conseillé aux gens de ne pas faire trop d’effort en plein froid s’ils n’en ont pas l’habitude.

    Il faut ensuite remettre les chose à leur place. Ce qui arrive est tout a fait exceptionnel, et très court. Cette phrase me semble prendre les choses à l’envers :

    « Bref, je vois qu’il y a quand même des avantages à vivre dans un pays nordique comme le Canada. On est capable de vivre à des températures de très froides à très chaudes avec nos systèmes de chauffage et climatisation. »

    D’habord, oui, ca coute tres cher. Ensuite, c’est l’inverse : c’est parce qu’on vit dans un climat plus doux, qu’on a pas à s’habituer à de telles exception climatique, et non pas l’inverse. Personnellement tous les ans je suis bien content d’être déja en manches courtes à profiter du beau temps quand mes amis québecois me disent que l’hiver est déja chez eux et qu’ils sont sous la neige.

    D’ailleurs il me semble que la floride compte une grande communauté québecoise, cqfd😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :