Le quotidien d’une cycliste: des utilisateurs de Bixi incontrôlables?

Il n’y a pas que certains automobilistes qui font comme si les cyclistes n’existaient pas, quelques utilisateurs de Bixi aussi. Même si j’apprécie grandement ce service et que je crois que le Bixi est une belle réalisation montréalaise et québécoise qu’il faut importer, j’ai quelques bémols sur les utilisateurs occasionnels.

Patrick Lagacé en parle, et j’ai noté la même chose, certains Bixeux ne connaissent pas les us et coutumes de la conduite cycliste. Ils pédalent sans se préoccuper des autres, coupent les autres cyclistes, roulent rapidement sur les trottoirs et à contre-sens. Bref, on sent le manque d’habitude de la conduite cycliste.

J’en voyais l’autre jour qui prenaient leur Bixi pour un tout terrain et s’amusaient à rouler sur une roue, tout en roulant sur le trottoir rapidement sans se préoccuper des piétons qui y marchaient.

Sans compter ceux qui prennent le Bixi en état d’ébriété après un 5 à 7 bien arrosé au centre-ville. C’est moins cher que prendre le taxi, mais ça peut coûter cher, puisqu’il est autant interdit de rouler en voiture qu’en vélo lorsqu’on dépasse la limite permise niveau alcool. J’en parlais dans un article écrit pour RueMasson.
Un cycliste qui se fait arrêter en état d’ébriété, ou pire qui cause un accident, verra son permis de conduire pénalisé au même titre que s’il était automobiliste.

Y-a-t-il un moyen d’éduquer les utilisateurs occasionnels de Bixi sans remettre en cause ce service essentiel ?

Publicités

3 Réponses

  1. Mes nombreux voyages à l’extérieur du Québec m’ont permis de développer une petite théorie la dessus : Qu’ils soient piétons, cyclistes ou automobilistes, les Québécois, plus particulièrement les Montréalais ne savent tout simplement pas, pour un grand nombre d’entre eux, se comporter sur la route.

    C’est le rêgne du me myself and i…

    Suffit d’aller se balader en Ontario et Nouveau-Brunswick pour y trouver des gens beaucoup plus civilisés…

  2. D’après mes observations, vos remarques sont tout à fait sans fondement. Toute proportions gardées, je vois au moins autant de cyclistes autres que Bixi sur les trottoirs et en sens inverse même sur les pistes cyclables.

  3. Bonjour Cécile,
    j’ai remarque aussi que les utilisateurs de Bixi ne sont pas toujours des cyclistes confirmés. Cependant, bien souvent il m’est arrivé de remarquer que des cyclistes ayant leur propre vélo, ne connaissent pas plus les règlements et se livrent à toutes sortes d’extravagances.
    Je suis utilisateur de Bixi, mais j’ai aussi mon propre vélo et dans mon entourage plusieurs personnes font comme moi.
    Nous choisissons selon ce qui nous arrange, c’est très pratique, d’autant plus quand on combine avec le métro et le bus. Se déplacer dans Montréal devient un réel bonheur.
    Je suis d’accord que ça prendrait une bonne réflexion sur l’application des règles pour les cyclistes… d’ailleurs, ça prendrait aussi des règles plus claires sur certains aspects et également un espace réservé aux cycliste beaucoup plus distinct.
    Vincent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :