Le quotidien d’une cycliste: voies réservées interdites aux vélos = danger

Cet après-midi, Patrick Dion, un grand cycliste, posait une question sur Twitter au SPVM, service de police de Montréal. Il leur demandait si les cyclistes pouvaient emprunter les voies réservées pour les autobus et les taxis. Réponse du SPVM: non. Il est interdit de rouler en vélo sur des voies réservées. Les cyclistes doivent rouler à gauche de la voie réservée, au péril de leur vie.

Car se faire dépasser par un autobus est déjà une épreuve en soi. Se faire dépasser à droite par un autobus et à gauche par une voiture sera totalement kamikaze et extrêmement dangereux pour une cycliste. Quel règlement totalement désuet et vraiment dangereux. On devrait autoriser les cyclistes à utiliser les voies réservées, quitte à devoir laisser la priorité aux autobus ou qu’on élargisse les voies réservées. Tout comme les autobus, les cyclistes permettent d’éviter autant de voitures sur la route.

Dès lundi il y a aura une voie réservée aux autobus sur St-Joseph, les cyclistes devront donc rouler au milieu de la rue ? Les cyclistes peuvent prendre la majorité des voies réservées aux autobus à Paris, pourquoi pas à Montréal ? A-t-on un accident avant d’agir ou veut-on empêcher les cyclistes d’utiliser certaines rues ? Ainsi s’il y a un accident, on pourra dire que c’est de la faute du cycliste qui aurait dû prendre une voie plus sécuritaire…

Publicités

3 Réponses

  1. J’ai essayé ça sur Beaubien, ce soir, où il n’y a qu’une voie dans chaque sens si on exclue la voie réservée. Le vent dans le dos, j’allais assez vite pour ne pas me faire presser de klaxons et de rage au volant. Je suis un cycliste endurci mais qui roule assez relaxe, alors je préfère les rues tranquilles, mais parfois je tombe sur une voie réservée et je ne sais pas quoi faire. Maintenant, je sais!

  2. Est-ce qu’on peut emprunter les voix réservés « covoiturage » si on a un bébé dans un siège pour vélo? Et le vélo tamdem?

    Espérons qu’ils ne donneront pas de contravention pour ce genre d’infraction. Ils ne font rien pour les vélos qui roulent abondamment sur le trottoir alors…

  3. Votre suggestion de laisser les cyclistes utiliser les voies réservées semble à première vue très sensée. Mais, comme utilisatrice du transport en commun, notamment l’autobus, j’ai pu constater à plusieurs reprises que la plupart des cyclistes qui utilisaient les voies réservées ne cédaient pas le droit de passage aux autobus, annulant par le fait même l’avantage des voies réservées. Par conséquent, cela m’a fait rater le train que je devais normalement attraper à temps. De plus, cette situation irrite certains chauffeurs d’autobus, qui ne sont pas toujours gentils avec ces cyclistes… donc pas toujours plus sécuritaires pour eux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :