Virilité, célibat et vie en solo

Un sujet qui me touche et me passionne est en vedette aujourd’hui et génère de nombreuses discussions. Le célibat, la vie en solo et la virilité des hommes québécois. Tout un dossier.

On commence d’abord avec le dernier numéro de L’actualité en kiosque qui parle de la vie en solo sous la plume de ma collègue Dominique Forget. J’ai participé à ce dossier, ainsi que ma collègue Sophie Galipeau qui en fait la page couverture et mon amie Sandra Doyon, la camionneuse solitaire.

Par ailleurs, ce matin à l’émission Isabelle le matin au 98,5 FM, Marie Plourde et ses invités, Claudia Larochelle, Johanne Charbonneau et Jean-Michel Dufaux parler de la vie en solo et du célibat. Ce dernier soulignait très justement que les célibataires sont toujours montrés du doigt, analysés, décortiqués, alors que le couple est jugé comme une situation normale. Mais que fait-on des nombreuses personnes en couple qui ne sont pas heureuses ?

Bref, les célibataires peuvent être heureux et le sont de plus en plus, car c’est souvent un choix. Certaines personnes sont aussi faites pour la vie en solo et non en duo. Chacun vit selon ses besoins et ses envies. Pourquoi y aurait-il un seul modèle bon pour tout le monde ? Pourquoi chaque personne ne pourrait pas trouver son modèle, la façon de vivre qui lui convient ?

Autre discussion qui rejoint le sujet du célibat, la virilité des hommes. À l’émission d’Anne-Marie Withenshaw à la Première chaîne de Radio-Canada, Stéphane Dompierre, Jean-Sébastien Marsan et Mathieu-Robert Sauvé décortiquait le mâle moderne.

Et finalement, Gina Desjardins a lancé une discussion sur son Facebook, qui engendré pas moins de 73 commentaires. Elle se demande pourquoi plusieurs de ses amies belles, intelligentes et intéressantes sont toujours célibataires et ne semblent pas intéresser les hommes.

Voici mon commentaire: "Je pense que les gars restent moins seuls que les filles et se matchent rapidement. Et parmi les célibataires, il y a ceux qui veulent, 1-soit le rester, 2-soit sont pissous et ne regardent même pas les filles, ne cruisent pas. Et si on tente de les cruiser, ils ne répondent même pas !!! Et puis, 3-il y a ceux qui ne nous intéressent pas, car c’est ainsi, ça ne clique pas. Alors finalement, on ne trouve rien, rien, rien…."

Il faut faire attention aux généralités. Il y a sûrement une combinaison de réponses qui explique ce fait: le fait que les hommes ne draguent plus, que les femmes prennent les devants, que ces changements engendrent des adaptations, des ajustements. Que les hommes restent moins seuls longtemps que les femmes, en général. Qu’ils sont souvent seuls par choix. Que ceux qui sont seuls depuis longtemps attendent souvent la superbe femme belle et mince des magazines, que certains autres ne font pas d’effort pour se rendre intéressants (moins que les filles qui se font belles), que certains entretiennent leurs bibittes et que d’autres, au fond, ne sont pas prêts. Les mêmes commentaires s’adressent aussi aux femmes célibataires.

Autres articles sur le célibat:
L’achat d’un duplex ou maison à plusieurs
Anti-fête des mères
Le cahier de charges de la femme moderne
Se contenter de monsieur potable ? Faudrait-il le rencontrer…
Les hommes préfèrent les jeunes
La galère des femmes de 40 ans et plus
Femmes épanouies, mentez pour draguer !!!
Femmes célibataires, ne pas contribuer à l’infidélité des hommes ?
Les futures familles: femmes célibataires et gais?
La drague, en parler pour se rapprocher et pour se comprendre
La peur du rejet dans la drague
Les Québécois ne veulent plus draguer
L’amour, l’amour

About these ads

7 Réponses

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Cecile Gladel, Jean-SébastienMarsan. Jean-SébastienMarsan said: RT @cecilegladel Virilité, célibat et vie en solo. Des sujets qui ont la cote ! http://tinyurl.com/236yble [...]

  2. J’aimerais rajouté pourquoi les belles filles sont toujours célibataire!

    Je me fait cruisé par de très belle femmes, quand je prend mon courage à deux mains, je le fait peux-être un peu croche, sans être épeurant, mais je me fait dire qu’elle ont quelqu’un d’autre en vue… et quand je les rencontre à nouveau, elles sont toujours célibataire.

    Des fois, je pense prendre des filles moins belle ou des petites grosse parce qu’elle sont moins compliqué!!

  3. AHHH, que c’est compliqué ces histoires de coeur. Je crois moi aussi qu’il peut y avoir un amalgame de réponses. Mais pour l’heure, je m’efforce surtout de trouver un juste millieu au pourquoi je ne suis pas en relation.

    Ou bien certaines histoires d’amour se terminent parfois tellement tout croche qu’on a plus le gout de se lancer à nouveau.

    Ou alors, certaines personnes sont peut-être effectivement faites pour rester seules. Comme par exemple passer une semaine fin seul dans le bois près de la baie-james et que je ne me sois pas ennuyé un seul instant?

    Ou bien peut-être un juste millieu: une relation ou les deux partenaires se gardent une bonne part d’indépendance.

  4. @Patrick: si tu ne vois qu’en terme de beauté, peut-être que justement les filles sentent le jugement de ta part. Et puis juste que tu dises des petites grosses comme ça, c’est assez péjoratif et ça manque de respect envers les femmes…
    Et elles le sentent sûrement. Disons que ton discours n’est pas tellement attirant.
    Sans rancune

  5. Moi et mon amoureux avons également choisi un modèle peu commun qui nous convient très bien. Je vis en ville et lui à la campagne. Nous nous voyons surtout les fins de semaine, disons du jeudi au lundi, parfois chez lui, parfois chez moi et nous en sommes très heureux. En plus, environ une fois par mois, j’ai une fin de semaine en solo. Et ce n’est pas que nous nous aimons moins qu’un autre couple qui vit ensemble, c’est juste qu’après plusieurs essais, nous avons trouvé la formule qui nous convient le mieux!

  6. Les gars restent moins longtemps célibataire que les filles? Pas dans ma tranche d’âge en tout cas (J’ai 29 ans), c’est souvent le contraire.

  7. C’est vrai que certain(e) entretienne leurs bibittes, mais beaucoup ne se fixe pas des objectifs réalistes non plus.

    Les filles, arrêtez de penser qu’en allant chercher un mauvais garçon indépendant et coureur de jupons, vous aller le transformer en père de famille attentionné et engagé… C’est du flatage d’égo pur ça.

    Pis les gars qui ne veulent pas s’engager, c’est bien correct, comme dit Cécile, chacun c’est choix de vie en autant que ça fonctionne pour vous. Mais (d’expérience) ne venez pas faire des àcroires que vous voulez autre chose pour déguerpir au premier signe de relation sérieuse.

    La réciproque de ces deux commentaires est vraie.

    Les gens devraient apprendre à se connaitre avant tout et à décider ce qu’ils veulent en terme de relation. Je ne suis pas convaincu que l’essaie/erreur est une bonne solution pour tomber "par hasard" sur ce qui nous convient.

    La société d’aujourd’hui est beaucoup plus permissive. Mais il reste à apprendre à s’assumer dans ses choix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 85 followers

%d bloggers like this: