L’achat à plusieurs : les nouvelles communes modernes ?

Dans les années 70, il y avait les communes. De nos jours, on cherche de nouvelles manières de partager et de rendre son habitation plus écolo. Est-ce les communes modernes avec un brin d’individualisme ? Il y a les coopératives, mais personne n’est vraiment propriétaire. Il y a les écovillages, mais plusieurs problèmes avec deux d’entre eux leur ont fait une mauvaise presse. Et en ville, on achète de plus en plus avec des amis ou de la famille. Est-ce que c’est la nouvelle manière de pouvoir se permettre de vivre en ville ? J’ai parlé de ce sujet avec Marie Plourde au 98,5 Fm pour ma chronique environnement, car je suis au coeur d’un processus d’achat d’un duplex avec un couple d’amis.

Je pense donc que l’achat à plusieurs, surtout à Montréal est presque obligatoire puisque
1-si on lit l’Actualité qui vient de sortir, il y a de plus en plus de gens qui habitent seuls.
2-En étant seul, il est plus difficile d’avoir les moyens d’acheter un duplex. Les prix ont grimpé en flèche, même en ayant des locataires, il n’est pas évident, que les banques vont te prêter. Donc en achetant à plusieurs, on répartit les risques et les paiements, les banques sont moins frileuses.

Et finalement, même en étant en couple, il n’est pas évident d’avoir les moyens d’acheter. La preuve, j’achète mon duplex avec un couple.

L’achat à plusieurs à de nombreux avantages et peut-être vu comme plus écolo aussi. Cela nous permet de partager plusieurs outils, objet. On peut acheter un congélateur en commun. On partage la tondeuse mécanique et plusieurs autres outils. On cuisine ensemble, on a aussi un jardin.

Aussi, en achetant avec des amis ou de la famille, on recrée une vie communautaire, surtout quand on est célibataire.

Comment acheter en groupe sans problème
Évidemment on n’achète pas avec des inconnus en sautant dans le vide. Il faut avoir un style de vie semblable. Mes co-acheteurs et moi partageons notre sensibilité environnementale, sociale. On est des amis. On s’entend sur ce qu’on veut faire du duplex.

Mais ce n’est pas pour ça qu’il ne faut pas se préparer. Nous allons signer une convention préparée par notre notaire pour palier à toute éventualité. C’est un peu comme un mariage. On prévoit le divorce et les éventuels problèmes avant le mariage. Quand on s’entend bien, il est plus facile de prévoir.

Les nouvelles communes ?
Je crois foncièrement que ce nouveau style de vie prend ses racines dans celui des anciennes communes des années 70, tout en se modernisant et s’individualisant.

Un peu différent des coopératives qui n’impliquent pas le lien de propriétaire.

D’ailleurs, les coopératives sont de plus en plus populaires qui caractérisent ce phénomène. Plusieurs coopératives à vocation écolo existent à Montréal en particulier sur le Plateau. Le Coteau-vert est une coopérative qui verra le jour en septembre prochain au coeur du Quartier 54, qui se construit actuellement coin Chateaubriand-Rosemont, tout juste à côté du métro Rosemont. 95 logements à venir. C’est un projet de l’équipe d’architectes Oeuf.

Ces coopératives sont un mélange de cohabitation, de partage, de construction plus écolo (matériaux), d’installations de toits verts, de support à vélo, mais aussi de stationnement pour Communauto.

Mais l’achat de duplex ou triplex à plusieurs permet également d’accéder à la propriété en restant en ville et en devenant propriétaire si on ne veut pas vivre en coopérative.

Pourquoi des familles n’achèteraient pas ainsi ? Avec des amis sans enfants qui habitent au 2e. Qui peut partager, garder les enfants. Des femmes monoparentales qui pourraient ainsi s’entraider comme le modèle dont je parlais il y a quelque temps.

Aspect réduction de l’étalement urbain et du trou de beigne
En achetant à plusieurs, on peut se permettre quelque chose à Montréal, plus proche de son travail. Ce qui évite les longs et polluants déplacements. Il est certain que tout le monde ne peut pas habiter sur l’île de Montréal. Mais tout le monde ne travaille pas à Montréal.

Les voitures engendrent une forte pollution. On a développé les banlieues sans tenir compte des lieux de travail des citoyens et en favorisant le déplacement en automobile.

Un couple d’amis a déménagé à Longueuil il y a trois ans, car les prix étaient trop chers à Montréal, mais aussi parceque’ils travaillaient à Longueuil. Au lieu de prendre deux métros et un autobus pour un trajet d’une heure, le déplacement se fait en 10 minutes de la résidence au travail.

Le déplacement, c’est aussi du temps perdu avec sa famille, la course pour arriver à temps à la garderie.

Des exemples de projets écolos à Montréal
Des exemples de coopératives qui allient travail et habitation : Coop Lézard dans le Centre-Sud pour les artistes en arts visuels.

Un projet est en gestation actuellement. Il est à suivre. Il s’agit de la Cathédrale: coopérative d’habitation créative, écologique et communautaire et Le Bazar: espace de coworking abordable, convivial et professionnel.

La société d’habitation de Montréal a un premier projet vert le Phoenix est le premier projet vert de la SHDM, qui vise la certification écologique LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), de niveau argent. Diverses mesures ont notamment été adoptées pour réduire la consommation d’énergie et d’eau. Toutes les unités sont dotées d’un échangeur d’air avec récupérateur de chaleur.

On aime moins: le Phoenix se trouve à l’intersection des boulevards Henri-Bourassa et Marcel-Laurin, où la circulation est particulièrement dense. Constructions Marton a toutefois porté attention à l’insonorisation des appartements: on voit davantage le trafic qu’on ne l’entend.

Adresse et site internet: 4885, Henri-Bourassa Ouest

Un prêt écolo à 0 %
Si plusieurs banques canadiennes offrent des prêts spéciaux pour des rénos écolos, rien n’égale ce que l’on trouve en France : des prêts à 0 % d’intérêts. Quand j’habitais en France, j’avais un compte au Crédit Agricole. Je l’ai fermé depuis quelques années. En voyant un prêt à 0 % d’intérêt pour les nouveaux acheteurs de maisons, une aubaine, je l’ai regretté.

Exemple de quartier plus écolo
Certains quartiers en Suède n’ont pas de stationnement pour les voitures. On est loin de nos immenses stationnements pour deux ou trois voitures ou les condos montréalais qui incluent souvent un stationnement en arrière (au détriment de la verdure, d’une cours) ou souterrain.
Le quartier Vauban est un écoquartier de la ville de Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne. Un modèle du genre.

Des sites internet et ressources pour l’habitation écolo

Eco Habitation

La maison du 21e siécle, la revue de l’habitation plus écolo

Publicités

8 Réponses

  1. Nous sommes tellement là-dedans, chez nous! Mon amoureux et moi (avec notre bébé à l’époque, maintenant avec nos deux garçons) avons acheté une maison en bi-génération avec ma mère, à Granby, il y a 3 ans. Une grande maison + un ancien garage converti en petite maison.

    Ma mère a maintenant elle aussi un amoureux, ils habitent toujours en arrière de chez nous. Nous partageons les laveuses-sécheuses, qui se trouvent dans la grande maison. On se sépare les tâches d’entretient extérieur.

    On est 3 massothérapeutes et un prof de yoga et nous avons notre petite entreprise de mieux-être, qui se trouve aussi dans la grande maison. Nous avons transformé un salon double en clinique avec deux pièces qui se transforment en une seule grande pièce pour les cours.

    Cet arrangement permet aussi à ma mère d’être très près de ses petit-fils.

    Ça nous a permis à nous de nous payer une maison, grâce à ma mère qui a fait la mise de fond. Ça lui permet à elle de ne plus avoir à payer d’hypothèque puisque l’achat de la maison en duo lui revenait moins cher que son hypothèque de condo en solo.

    Nous avons aussi rempli un contrat chez le notaire qui nous permet que tout soit clair, dans n’importe quelle situation.

    Ton texte me parle beaucoup! Je trouve que notre situation est extraordinaire étant donné que nous arrivons tous les 4 adultes à bien nous entendre, à nous alimenter aussi à travers des relations humaines de proximité, mais tout en gardant notre intimité. Pour nous, c’est vraiment l’arrangement parfait!

  2. L’idée d’acheter à plusieurs semble effectivement intéréssante en ce qu’elle permet de réduire les menualités de chacun. Je ne suis pas sur par contre que je me lancerais dans l’aventure. Je crois au vieil adage qu’en affaire, il n’y a pas d’amis….je vis en condo depuis 2 ans et je dois avouer que ce n’est pas toujours évident de composer avec des gens; tout à fait corrects, mais qui n’ont pas toujours la même vision. Si on considère qu’en condo, les décisions qui doivent être prises en groupe ne concernent que les aires communes, j’imagine ce que ca doit être lorsque c’est l’immeuble entier qui doit être géré à plusieurs. Mais je te souhaite tout de même bonne chance dans ton projet!!

  3. @Sylvain: Ce n’est pas du tout la même chose qu’un condo. Il y a plusieurs personnes dans un complexe condo et tu ne connais les gens qu’après ton déménagement. Tandis que dans mon cas, nous avons la même vision et ne nous sommes 5, 10 ou 15, mais seulement trois.
    Nous nous sommes entendus avant et nous devons principalement nous entendre sur les mêmes choses qu’un condo.
    Je crois d’ailleurs que l’achat à plusieurs est l’avenir et beaucoup mieux que les condos qui ne font qu’augmenter les prix de vente, donc les taxes. Je ne suis vraiment pas très condo.

  4. Après avoir brièvement envisagé cette avenue, j’ai abandonné l’idée. Est-ce que ce n’est pas difficile de trouver un duplex dont les deux logements soient vides? Car si j’ai bien compris, dans le cas de ce type d’achat, il est interdit d’évincer les locataires pour occuper les appartements, contrairement au cas où une seule famille achète et reprend un des logements. Éclairez-moi!

  5. En fait, je dirais que même en banlieue proche, les prix sont très élevés pour les terrains vacants et les maisons. Bien souvent, les prix sont fortement exagérés… Je parle ici d’un terrain vacant de 45 000 pc sur le bord de la rivière des Milles-îles à Laval, en pleine zone rurale et sûrement en partie inondable à 200 000$ et d’une petite fermette, à quelques minutes de ce terrain, en vente à plus de 500 000$! Chose qu’ils ont oublié : c’est que des services dans cette partie de Laval, il n’y en a pas beaucoup… autobus aux heures à 45 minutes du métro, pas d’égout donc installation sanitaire obligatoire et l’école primaire à 20 minutes d’autobus, pas la peine de parler du secondaire ou du cégep….

    Maintenant, il faut parler de banlieue éloignée pour avoir des prix abordable pour n’importe quel jeune couple, ou une vie en appartement.

    La vie coûte cher et malheureusement peu sont enclin à faire de spéciaux pour bonne conduite et à encourager l’avenir.

  6. @Catherine Marcoux

    D’accord avec vous. Pour les prix artificièllement dopés, un agent immobilier m’a dit il y a environ 5 ans que l’influence de Montréal sur les prix élevés s’étendait facilement jusqu’à sainte-adèle, considérée à l’époque comme la « troisème couronne nord »….

    A quand Mont-Laurier comme banlieue de Montréal??

  7. Cela ne m’étonne pas du tout! Je travaille présentement à Piedmont, et les prix des terrains et des maisons sont fous! Ainsi que le nombre de reprises de finances….

  8. Pour Marrie : je sais que c’est un peu tard pour répondre, mais c’est vrai que trouver un duplex dont les deux logements sont vides est difficile. Notre duplex sera en vente sous peu et, puisque j’avaia acheté avec ma tante, les deux appartements seront libres mais j’avoue que c’est rare, même à St-Hyacinthe, qui est à 30 min de Montréal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :