Où trouve-t-on des perturbateurs endocriniens ?

Après le reportage de Découverte sur les perturbateurs endocriniens, plusieurs personnes se posent sûrement des questions.

Ces perturbateurs auraient un lien avec le cancer du sein. J’en parle dans un article écrit pour Clin d’Oeil que vous trouverez ici. Mais où trouve-t-on ces perturbateurs endocriniens ? Partout malheureusement. Dans les pesticides, les carburants, des matières plastiques, des détergents, des solvants industriels, la fumée de cigarette, des produits de soins personnels, et dans certains médicaments. Certains additifs alimentaires sont des perturbateurs endocriniens.

Quels sont les produits chimiques problématiques?
• Le DDT, qui demeure omniprésent, même s’il a été interdit;
• Les herbicides de la famille des triazines. Alors que l’atrazine est interdit dans toute l’Europe, il est épandu à grande échelle aux États-Unis, sur de nombreuses cultures de première importance.
• Le bisphenol A : plastiques
• Les hydrocarbures polyaromatiques : Produits de combustion ubiquitaires.
• La fumée secondaire de cigarette
• Les dioxines : présentes dans les cultures, les viandes et les produits laitiers.
• Les alkylphénols : détergents et d’autres produits nettoyants.
• Les métaux : Cuivre, cobalt, nickel, plomb, mercure, cadmium et chrome.
• Les phtalates : Produits chimiques servant àrendre les plastiques plus flexibles; aussi présents dans certains cosmétiques ( vernis à ongles, fixatifs, parfums)
• Les parabènes : Antimicrobiens utilisés dans certains cosmétiques et certains produits de soins personnels.
• Phytooetrogènes: Soja, céréales

Source: L’État des connaissances: la relation entre l’environnement et le cancer du sein

Advertisements

2 Réponses

  1. La phytooestrogène dans le soja et les céréales? Vraiment? Eh bien, moi qui a entendu à Kampai par le docteur Béliveau qu’au contraire, ils étaient bons et qu’ils prévenaient le cancer du sein, tout particulièrement le soja et qu’il était recommandé d’en consommer beaucoup. La science, ouf, parfois, ca en devient mélangeant, ca te dit le oui et le non le lendemain, apres, on se demande pourquoi on ne sait plus a quel sein ce voué 🙂

  2. Les phytoestrogènes (hormones végétales dans le soya et ses dérivés, dans les légumineuses, céréales, fruits, ect.) n’ont pas du tout le même mécanisme de fonctionnement que les xénoestrogènes provenant des produits chimiques ou de notre alimentation. Leur forme, semblable à celle de l’oestrogène humain, leur permet de s’adapter aux récepteurs oestrogéniques. Si trop d’hormones sexuelles sont présentes dans l’organisme, les phytoestrogènes bloquent partiellement leur effet négatif; s’il y a déficience, ils comblent en partie les besoins.

    Les xénoestrogènes se retrouvent aussi en grande quantité dans les graisses animales, la viande, les oeufs et les produits laitiers. Les produits animaux, incluant les poissons, contiennent les plus hauts pourcentages de résidus de pesticides, de dioxine et de métaux lourds. De plus, les animaux recoivent fréquemment des substances oestrogéniques dans le but de les engraisser. Les humains consommant ces produits animaux ont eux aussi une accumulation de xénoestrogènes dans leurs tissus graisseux ainsi que dans leurs seins, leur cerveau et leur foie. Ces imposteurs hormonaux ne sont ni biodégradables, ni facilement excrétés.

    Afin de se protéger contre cet océan toxique de xénoestrogènes dans lequel nous baignons la modification de nos habitudes de vie est essentielle mais nous devons aussi changer notre alimentation : « Un grand nombre de tests ont démontré que si vous pouvez inciter les femmes à abandonner leur régime riche en protéines animales pour se mettre à un régime à base de plantes, leurs symptômes de ménopause disparaîtront ou, tout au moins, diminueront considérablement. Les femmes feraient bien de se mettre à un régime végétarien et d’équilibrer leurs hormones avec de la progestérone . » (Dr. John Lee, médecin spécialiste des phytoestrogènes et de la ménopause )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :