Twitter les conseils municipaux = divertissement ?

Réponse ironique ou réductrice (j’hésite encore) de l’équipe du chef du Bloc Québécois, Gilles Duceppe, à une remarque de ma collègue Marie-Claude Lortie. Cette dernière souligne que Gilles Duceppe et Françoise David devraient suivre l’exemple des conseillers municipaux qui twittent durant les conseils municipaux.

Bizarrement, voici ce qu’a répondu l’équipe de Gilles Duceppe: «Il ne faut pas confondre politique et divertissement». Comme si la politique municipale était du divertissement. Que les conseillers municipaux s’amusaient à nous envoyer de l’information pour le plaisir. N’est-ce pas une vision réductrice de la politique municipale de la part d’un politicien fédéral ou simplement l’ignorance de l’utilisation de Twitter par les conseillers municipaux ?

Je suis surprise. Très surprise de cette réponse. J’ose espérer qu’il ne s’agit que de la deuxième réponse.

Les conseillers municipaux qui twittent durant les conseils municipaux sont de plus en plus nombreux, j’en parlais lors de la première expérience pour l’adoption du budget. Aussi sur RueMasson puisque les élus rosemontois sont parmi les twitteux les plus actifs. S’ils sont parfois cacophoniques et partisans, ils tentent de s’améliorer et d’huiler la machine pour faire mieux. On ne peut que les encourager quand on connait le peu d’intérêt des citoyens envers ce niveau de gouvernement.

Le Bloc québécois et les autres partis devraient justement s’en inspirer au lieu de juger ceci comme du divertissement.

D’ailleurs, si vous voulez suivre les débats du conseil municipal de Montréal, c’est ici, en cherchant cmmtl dans Twitter.

Épidémie de locaux vides sur Masson ?

Est-ce la rue Masson se vide après avoir connue une période faste ? Car après l’arrivée des Première Moisson, M sur Masson, Les Copains, Librairie Paulines, Brulerie St-Denis, Friperie Prêt à reporter, Chez Baptiste et autres, deux commerces ont fermé dans la dernière semaine.

La suite sur RueMasson.