L’amour ne se théorise pas, il se vit… sauf quand…

J’adore ces histoires d’amour non traditionnelles comme les raconte cet article de Coup de Pouce. L’amour ne se théorise pas, il se vit !

Les gens jugent souvent les histoires d’amour et donnent 1000 et un conseils selon leur propre expérience. Ça fonctionne rarement. Car il est impossible de théoriser l’amour. Impossible de le rationaliser…Il s’échappe, nous file entre les doigts. Il vaut mieux écouter son coeur et oublier la rationalité que la tête nous souffle dans l’oreille.

Mais trop souvent, on se pose 1000 et unes questions, on n’ose pas, on a peur du rejet. Et pourtant, si on écoutait ce coeur qui bat, si on le laissait prendre le dessus, tout serait plus simple. Peut-être.

Dieu qu’on se complique la vie en se taisant. En enfouissant nos sentiments, en les maquillant. On passe sûrement à côté de belles histoires.

On a tellement peur. Maudite peur. Peur de se faire mal, peur du rejet. A-t-on aussi peur du bonheur ?

Sauf qu’il n’est pas toujours facile de laisser parler son coeur. Surtout, si, lorsqu’on parle, on se fait rejeter. Régulièrement. Toujours.

N’avez-vous jamais avoué à l’autre l’effet qu’il vous faisait pour apprendre que cet effet n’était pas partagé ? Une claque sur la gueule fait moins mal. Ne vous êtes-vous alors jamais demandé pourquoi votre instinct et votre coeur vous avaient trahi à ce point ? Pourquoi au fait ? Pourquoi doit-on se prendre quelques claques ? Pourquoi doit-on avoir mal ? Pourquoi toutes ses émotions ? Je vous l’avais dit, l’amour ne se théorise pas. Il ne laisse que des questions sans réponse. Parce que.

Au fait, combien de rejets peut prendre un coeur ?

Publicités

7 Réponses

  1. Moi j’ai toujours eu l’impression que le principal problème c’était la communication. Quelqu’un te démontre de l’intérêt pis tu t’en rend pas compte. Pis après, tu le réalises, tu essaies de te rattraper mais il est un peu tard, l’autre est blessé ou encore ailleurs. Ça m’est arrivé tellement souvent dans ma vie. Probable qu’il n’y a pas que cela mais moi c’est fréquent que ça se produit ainsi.

    Et étonnamment je m’aperçois que la chimie entre deux personnes n’est pas toujours celle que je crois au début, mais ça c’est une autre histoire…

  2. Ça aussi Alex…Le timming n’est jamais parfait et on attend trop souvent la perfection….
    Il y a aussi l’interprétation des gestes et paroles. On se trompe tout le temps. Et on reste sur son interprétation au lieu de demander à la personne concernée…Imparfaits que nous sommes les êtres humains.

  3. Alex, comment tu fais pour ne pas te rendre compte qu’une fille te démontre de l’intérêt ? Est-ce que souvent on pense être très claire et que finalement on ne l’est pas du tout ?

  4. En fait, c’est que parfois un élément me fait repenser plusieurs élément qu’il y a eu entre moi et une personne et en enfilant ces éléments relationnels qu’il m’apparait clairement un désire de partager du temps que je n’avais pas perçu parce que très docilement exprimer.

    Je crois que dans mon cas c’est de la naïveté et que j’ai de la misère à concevoir que je puisse être intéressant. Ou bedon que dans mon entourage on est pas assez claire ! En plus, je ne me laisse pas facilement approcher pour plusieurs raisons. Un chose est sur je sais que ca m’est arrivé à plusieurs reprise. On pourrait discuter longtemps du comment et du pourquoi.

  5. Je trouve qu’il devrait y avoir une loi pour empêcher ça, l’humiliation d’avouer que… quand l’autre… Aouch!Peut pas théoriser, peut pas rationnaliser, peut juste endurer. Combien de fois? Yo no se, madame la Marquise. Aussi longtemps qu’un coeur bat, sans doute.

  6. Peut-être qu’utiliser l’outil de la nutritionniste serait efficace pour nous réapprendre à inter-agir.

    On note pendant 2-3 semaines qui on voit, quand, combien on avait envie de voir cette personne, combien ce fût agréable, dans quel contexte et finalement pourquoi.

    Après on analyste ça et on coupe dans la cochonnerie inutile et focus sur le bon. Si on montre à un professionnel on a bien sur une meilleure analyse. Enfin je suis surpris de voir qu’avec juste la bouffe c’est très instructif alors si ça l’est juste à moitié pareil pour les relations c’est certes pas perdu.

  7. Pas con ton truc Alex 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :