Faire le travail des ramasseurs de recyclage…

Jour de recyclage aujourd’hui. Comme d’habitude la compagnie qui a eu le contrat pour ramasser le recyclage en laisse. J’ai fait leur travail et ramasser les objets qui trainaient dans la neige. Surtout que la neige sera chargée ce soir ou cette nuit et le recyclage se ramasserait dans les dépôts à neige. Bravo. Il est temps que l’arrondissement Rosemont-La Petite Patrie révise le contrat de ce ramasseur de recyclage…

Publicités

6 Réponses

  1. En effet pas fort! Comment peuvent-ils en perdre des bouts? À St-Léonard c’était un bac que nous avions et les jours de grand vent ceux qui n’avaient pas bien entasser leurs trucs dans le bac évidemment quelques objets partaient au vent.

    Moi, comme à mon habitude avant de mettre le bac dehors, je rangeais soigneusement tous les objets par section minimalement. Les sacs de plastiques dans un sac, les boîtes en plastiques dans un plus gros contenant si possible, etc.

    Maintenant, j’habite Montréal-Nord depuis quelques mois. Ma mère y est depuis des années. Je regardais comment elle recyclait ces produits et ça me surprenait! Tout va dans un sac qui doit être transparent et qu’évidemment nous devons payer à nos frais. Ils s’en trouvent à l’éco-centre mais ils n’en donnent pas suffisamment.

    Bref, jusque là ça facilite la tâche de tout mettre dans un sac, mais pour le tri ils vont avoir du boulot. Mais là où ça me paraît louche, c’est que les ramasseurs passent avec un genre de camion à ordure et donc ils prennent les sacs et les lancent comme les sacs de vidanges qui finissent par se faire écraser dans le camion!

    C’est juste moi qui trouve ça bizarre d’écraser papier, carton, plastique, verre dans un camion? Comment se passe le tri par la suite? Que récupèrent-ils vraiment?

    Va falloir que je m’informe parce que ça me chicotte! Déjà de savoir qu’une partie de ce qu’on recycle ne le sera pas au bout du compte ça me déplait, mais bon il y a certainement de bonnes raisons de ces pertes.

    Si tout le monde agissait comme tu as agis en ramassant les restes… on vivrait dans une ville plus propre visuellement. J’en reviens pas encore que les gens lancent des objets parterre dans les rues comme si les trottoirs étaient une poubelle… ça me dépasse!

  2. NIcole: tout est recyclé contrairement à la croyance populaire car tout est envoyé en vrac dans les centres de tri. Vous pouvez lire ce billet que j’ai écris après ma visite dans un centre de tri. J’y explique comment ça se passe avec photos: https://cecilegladel.wordpress.com/2008/04/11/visite-dun-centre-de-recyclage/

  3. Cécile, sur le Plateau, ce n’est pas mieux! Notre journée est le lundi, mais à cause de la méga tempête de dimanche, personne n’était sûre où mettre son bac vert, dans la rue ou encore dans le banc de neige. En fait, lundi soir, il y avait des restants dans la rue, dans les bancs de neige et dans les bacs verts. Ridicule, non ?

  4. Les gars et les filles qui font ce métier là exercent le travail le plus difficile que je connaisse.
    On demande à ces gens-là de sauter d’un bac à l’autre, d’une congère à l’autre dans un environnement irrespirable, celui produit par les émanations de leur propre camion.

    La solution est vraiment dan le sac en plastique biodégradable. Premièrement ça exigerait moins d’effort olympique de la part de ces travailleurs et ça réduirait énormément les émanations des camions tout simplement parce que le ramassage se ferait deux fois plus rapidement.
    Voilà, c’est écolo donc c’est écono comme dit si bien Miss Gladel

  5. C’est sure que la solution efficace en ville est plus difficile… Chez moi ce sont des méga poubelles bleues avec couvercles attaché. Le problème ici c’est qu’ils passent aux 2 semaines et que nous on la remplit chaque semaine
    a cause de tit pou et de tout le suremballage qui vient avec les produits pour bébé.

    Mais je ne peux pas croire qu’une telle poubelle ne peut pas être faite en plus petite échelle. Un bac carré, en hauteur, avec un couvercle à charnière. Pareil comme les gros sur roulettes mais de la grosseur d’une poubelle de cuisine. Je pense que je vais faire breveter mon idée! 😉

  6. Suffit de voir comment ils traitent les bacs de recyclage… le dernier que j’ai pris la peine d’aller chercher a été brisé dès la première semaine, l’été dernier. Moi je penche pour l’utilisation des sacs, ça évite que les papiers partent au vent et la capacité est accrue, surtout que moi j’utilise deux bacs par semaine, deux bacs qui débordent !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :