La haine sur les blogues…

Ce matin, dossier dans la Presse sur la haine présente sur les blogues. La journaliste, Louise Leduc m’a parlé il y a quelques semaines pour l’article. J’ai déjà abordé la question ici et sur Branchez-vous.

Je reste persuadée que l’anonymat est un terreau fertile à cette haine. Ajoutons-y la jalousie, l’envie mais aussi, quand on est une femme, la misogynie. Surtout quand on se présente comme indépendante et célibataire et encore plus féministe. Automatiquement je suis donc une lesbienne qui déteste les hommes. Cette classification automatique, cette homophobie latente qui est très présente au Québec (et ailleurs), cette misogynie profonde et violente (pensons au masculinisme) me fait toujours un peu peur, mais me rend surtout triste.

Sur Branchez-vous, je n’ai jamais répondu aux attaques homophobes en leur disant que je n’étais pas homosexuelle car je trouve que ce n’est pas le coeur du problème (N’importe qui peut bien penser que je suis lesbienne, j’en ai rien à foutre car ce n’est pas une insulte). J’ai seulement répondu en soulignant l’homophobie de leur commentaire. Car ça c’est super dérangeant.

Au départ sur Branchez-vous, j’ignorais les commentaires insultants puis finalement ma nature impétueuse et qui ne se laisse pas faire a rapidement repris le dessus. Je suis totalement d’accord avec les commentaires de Michel Dumais qui explique dans l’article qu’on ne doit rien laisser passer.

Michel Dumais, journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies et animateur de Citoyen numérique sur les ondes de CIBL, croit qu’il faut cesser de banaliser les propos haineux sur le web. «On dit à nos enfants de ne pas accepter de se faire intimider à l’école, de dénoncer ceux qui les tyrannisent, et quand il s’agit de nous-mêmes, on ne fait rien. En tout cas, moi, il y a des limites que je n’accepte plus que l’on franchisse.»

Bref, la violence physique et verbale n’a pas de place dans notre société, que ce soit virtuel ou réel. Et je promets que le prochain qui me fait des menaces saura encore plus de quel bois je me chauffe. Il ne faut plus se laisser faire et l’accepter.

Publicités

7 Réponses

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Cecile Gladel, Alexie Labelle. Alexie Labelle said: RT @cecilegladel: Inacceptable la haine sur les blogues ou dans la vie: http://tinyurl.com/yb44jjw […]

  2. Je vais aller lire ce dossier et ce que tu as écrit à ce sujet, ça semble bien intéressant!

  3. Je suppose que j’ai de la chance, mais je n’ai que très rarement des commentaires déplacés sur mon blogue. Le hasard veut que j’en aie reçu un ce matin et ma politique est simple : j’efface. Sans avertissement, sans en faire un plat, sans un mot. Je n’aime pas, j’efface. Bang.

    Je considère mon blogue comme ma maison. La porte est ouverte, tous sont bienvenus… tant qu’ils sont polis. Et c’est moi qui établis les règles. Un véritable dictateur.

    Les trolls se prolifèrent si on les laisse aller. Contrairement aux paroles qui ne peuvent pas être «déditent» les commentaires de blogues peuvent facilement être effacés. Moi, je ne me gêne pas.

  4. @Sophie: c’est plutôt la journaliste de la Presse qui a écrit après m’avoir interviewé avec plusieurs autres 🙂

    @Max: je suis d’accord avec toi ici je n’ai jamais été insultée et ceux qui le ferait serait effacé tout de suite. Mais sur Branchez-vous je ne peux pas tout effacer et gérer car je ne suis payée que pour écrire un billet et non pour modérer. Sinon je passerai tout mon temps à gérer les commentaires au lieu de travailler pour gagner ma vie.
    Parfois j’efface quand même mais c’est fastidieux et long….
    Justement un commentaire vient de m’y insulter….totalement gratuitement….Ce que j’aimerais c’est qu’on puisse interdire l’accès à Branchez-vous à ce commentateur insultant récidiviste….

  5. Je comprends très bien Cécile, ce n’est effectivement pas à toi de gérer les commentaires sur Branchez-vous. Est-ce que les «grands» médias ont embarqué dans la mode des blogues sans se donner les outils pour gérer et régir l’aspect commentaires ? Et puis, est-ce que ces fameux commentaires ont de l’intérêt ? Plusieurs blogues de médias sont intéressants et j’en suis un certain nombre…. sans jamais jeter un seul coup d’oeil aux commentaires.

    C’est dommage parce que certains commentaires valent sans doute le coup d’oeil… mais, ils sont toujours noyés dans une mer de conneries.

  6. Il y a beaucoup de spectateurs qui surfent internet, lançant des commentaires bêtes et inutiles. Moi, ça me choque de lire un éditorialiste ou un journaliste (je lis surtout ce qui concerne le monde de l’éducation), puis voir ensuite les commentaires idiots et ridicules circuler. Franchement, ça n’ajoute rien de positif au débat…

  7. C’est plate pour toi mais j’espère que Branchez-vous va voir que de voir des gens insulté des journalistes sa baisse la possibilité d’avoir de bon journaliste et de bon document mais également sa baisse la valeur du site web directement.

    Je vais être teteux, mais j’aime bien tes articles pas tous mais généralement ils sont bon. xo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :