40 km/h? Pourquoi pas?

À partir du 30 décembre, aujourd’hui, cinq arrondissements de la ville de Montréal, Lachine, Saint-Laurent, Ville-Marie (deux secteurs seulement), Pierrefonds-Roxboro, Rosemont-La Petite-Patrie, changent la limite de vitesse sur les rues résidentielles. Désormais ce sera 40 km/h partout sauf sur les rues principales.

Évidemment, les automobilistes crient. On dit que la ville ne veut que remplir ses coffres. Que nenni, si vous ne voulez pas contribuer, vous devez seulement lever le pied et rouler à moins de 40 km/h dans les quartiers résidentiels. Si cela peut faire migrer la circulation de transit vers les artères principales, ce sera un avantage pour les quartiers résidentiels aussi.

Ils ne sont pas fait pour la vitesse. Des enfants, des personnes âgés, des piétons de tous âges, des cyclistes. Il est temps d’en faire des lieux de vie sécuritaires, pas des pistes de course.

D’ailleurs, lorsqu’on suit les débats des conseils municipaux, on note que de nombreuses plaintes des résidents concernent la vitesse des voitures dans leur quartier. Tout le monde doit donc être heureux de la baisse de la limite de vitesse, non ? Chacun se plaint de la vitesse de l’autre mais appuie sur le champignon quand il n’est pas chez lui.

Aussi, autre point souvent mentionné par les policiers. Lorsqu’ils font des contrôles de vitesse, ils vont souvent arrêter des gens qui habitent le quartier.

Pourtant, la baisse de la vitesse de 10 km/h augmente grandement la sécurité selon les statistiques. Un avantage énorme. Si c’est pour sauver la vie d’un seul enfant, d’une seule personne, tant mieux.

Il est temps que les rues ne soient plus à l’usage exclusif de la reine voiture. Les automobilistes doivent apprendre à partager et à respecter les autres usagers. Les villes doivent être plus humaines, moins branché voiture. On devrait en profiter pour mettre en place un code de la rue pour dépoussiérer le code de la route, trop fait seulement pour les automobilistes.

Les policiers ont désormais un nouvel outil pour forcer les automobilistes à ralentir. Je n’hésiterai jamais à les appeler lorsque certains prennent ma rue pour une piste de course, surtout en été.

Publicités

2 Réponses

  1. Je fantasme sur un quartier qui aurait 5 km/h comme limite de vitesse. Peut-être un peu plus pour les cyclistes…

  2. Je trouve que c’est une idée géniale, et que Montréal est en avance sur certains points comme celui-ci. J’espère que certaines autres villes (grandes ou petites) suivent cet exemple dans le futur, alors qu’il y a toujours trop d’accidents, surtout près des parcs où la vitesse est d’une confusion très claire, même chose pour les zones scolaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :