Le problème de l’anonymat dans les blogues

Ce matin, Hugo Dumas dévoile enfin l’identité de l’auteur du blogue, La Clique du Plateau. Les billets cinglants et souvent à la limite de la diffamation diffusés anonymement ne glorifiaient en rien la blogosphère.

Car il est facile de critiquer, de diffamer, de chier sur le monde, de répandre un vomi de mots confortablement installé derrière l’écran protecteur de son ordinateur.

Les commentateurs de mon blogue sur Branchez-vous en sont les spécialistes. Si plusieurs respectent la netiquette, plusieurs autres insultent allégrement. Si la blogueuse est une femme, la misogynie ambiante ressort subtilement.

On se fait traiter d’idiote, de mal baisée, de maîtresse d’école, d’hystérique et plus encore. Les blogueurs ne sont pas épargnés mais les insultes sont généralement plus viriles ou plus distinguées, pour ainsi dire.

Dernièrement, l’un des commentateurs les plus insultants sur Branchez-vous, a parti un blogue où il dénigre allègrement certains autres commentateurs de Branchez-vous et la blogueuse, c’est à dire moi. Le problème ? C’est qu’il reste tranquillement anonyme, écrit des trucs diffamatoires, racistes, sexistes, homophobes et plus. Il dénigre et insulte allègrement les gens qui ne partagent pas son opinion en les traitant de noms que je n’oserai pas reproduire.

Je ne donnerai pas ici l’adresse de son blogue. Comme je ne mets pas en lien celui de la Clique du Plateau. Pas question d’encourager les anonymes (quoique la Clique ne l’est plus). Si jamais vous voulez voir la qualité de son écriture (les textes sont difficiles à lire car le niveau de français n’est pas très élevé), rendez-vous sur Branchez-vous, son pseudonyme est écrit en capitales…

Outre mon horreur du manque de courage des gens qui ne dévoilent pas leur véritable identité (Il y a, bien entendu, des exceptions lorsque les gens sont en danger ou peuvent perdre leur emploi ou autre), je suis inquiète de voir une violence certaine qui semble dormir dans le moi profond de nombreuses personnes.

Que faire avec cet anonymat? Le dénoncer? Des lois? Poursuivre les auteurs?

Autre chose me rend triste. Tant de monde ne peuvent discuter de manière constructive, en évitant les insultes…Que de frustration refoulée dans ce monde qui explose parfois en éclaboussant dangereusement. Peut-être que finalement en utilisant les blogues et les mots, le danger est contenu. Car certains utilisent des méthodes plus dévastatrices…

MAJ : je n’ai pas écouté la radio ce matin et j’avais oublié cette discussion sur le même sujet chez Christiane Charette. Une discussion très intéressante et je suis d’accord avec l’ensemble des participants même Sophie Durocher.

About these ads

13 Réponses

  1. Je vais parfois faire un tour sur Branchez-vous mais quand je vois les commentaires qui suivent tes billets, je me sauve en courant! Je n'en reviens pas du niveau d'animosité que certains écrits pourtant modérés peuvent générer! Je te trouve brave de continuer et si j'étais vous, j'effacerais tout ce qui est agressif et déplacé sans hésitation. Ces commentaires là sont trop directs envers toi au lieu de s'adresser à tes idées. Ça fait presque peur. Tu devrais tout simplement les effacer à mesure qu'ils apparaissent, ou les ignorer complètement.Ah que les gens sont braves quand ils ne risquent rien! Je parie que si ces quelques personnes te croisaient, elles seraient timides et oseraient à peine élever la voix devant toi.

  2. Mais ils y en a qui ont vraiment du temps à perdre, prendre le temps de lire un blog juste pour le plaisir de le critiquer, et ensuite faire un blog là-dessus! non mais si tu fais un blog, aie au moins du contenu, et le courage de le faire sous un vrai nom… Incroyable… Y'a pas moyens de juste barrer ces utilisateurs qui abusent dans leurs commentaires??D'ailleurs, j'ai vu des blogs ou on ne pouvait plus laisser un commentaire sour Nom/Url o Anonyme, le seul moyen est d'avoir un OpenID ou un compte google. Bon, ça n'empêche pas les gens de se construire des comptes bidons, mais peut-être que ça en ralentirait quelques-uns?

  3. @Martine: Il n'y a pas de modération sur BV…Le problème est que je passerai mon temps à effacer et que je ne suis pas payée…pour ça. Déjà que le tarif par billet est très bas, ça serait une perte de temps et donc de revenus pour moi de passer mon temps à effacer…J'ai donc choisi d'ignorer maintenant car sinon j'arrêterai d'écrire…et j'aime ça. Même si je t'avoue que je me questionne beaucoup en ce moment…D'ailleurs, je pense que l'un des commentateurs les plus virulents sur BV est frustré car je l'ai refusé comme ami sur Facebook. Il était très mielleux lors de sa demande sur FB…avec des belle dame, etc. J'ai été très polie dans mon refus expliquant que je réservais FB à des contacts connus…

  4. C'est pour ctete raison que je ne frequente plus Canoe. Il y avait un certain Charles Magne qui m'insultait jusqu'a m'enlever le gout d'aller sur ce forum.Comme tu le sais, je suis anonyme sur la blogosphere. Je le fais parce que mon mari travaille dans un domaine public et je ne veux pas que mon opinion ait des répercussions sur le travail de mon mari. Ca fait 5 ans (ben oui!!!) que je blogue et en AUCUN cas j'ai manqué de respect envers personne même de facon anonyme. (en premier, c'était sur mon vrai nom!) Et puis, les fauteurs de troubles, ils ne restent pas longtemps sur la blogosphere en général, tu sais!

  5. Cécile, ce matin je comprends tellement ta frustration envers les commentateurs qui écrivent n'importe quoi sur le web… Depuis peu, j'écris une chronique américaine sur MSN.ca et ce matin, des illuminés parlent de la fin du monde plutôt que de parler du racisme envers le président… WOW! C'est vraiment dommage parce qu'il y aurait pu avoir un beau débat… Pour vous amuser, allez lire ces commentaires http://actualites.ca.msn.com/international/rc-article.aspx?cp-documentid=22083560

  6. Cécile, ça ne m'étonne pas, ton histoire par rapport à Facebook. On sent que c'est très personnel envers toi ces interventions sur Branchez-Vous.Si vous ne pouvez modérer, alors ignorer reste la meilleure alternative, en effet.

  7. Je me disais justement hier combien j'étais chanceuse d'avoir…40 membres de mon blogue, tous polis et respectueux dans leurs commentaires et interactions entre eux.Mieux vaut la qualité que la quantité.

  8. Je suis d'accord avec toi. Les blogues anonymes peuvent être parfois divertissants mais demeurent peu crédibles à mes yeux. Si l'on veut être pris au sérieux, il faut s'afficher et faire face à la musique un jour ou l'autre.C'est la même chose pour les commentaires d'un blogue. J'ai hâte qu'il existe un système standardisé de gestion d'identité pour les commentaires de blogues. WordPress en a un (www.gravatar.com) mais il ne fonctionne pas sur toutes les plateformes de blogging.Pour ma part, j'accepte les opinions divergentes sans problème sur mon blogue mais quand on tombe dans les insultes et la diffamation et qu'en plus c'est fait sous le couvert de l'anonymat ou d'un pseudonyme bidon, je traite cela comme du SPAM.

  9. Je ne crois pas que l'anonymat soit la cause des commentaires diffamatoires et des insultes. La source du problème est ailleurs, dans une société individualiste axée sur la consommation rapide où l'autre n'a plus beaucoup d'importance, dans l'absence de valeurs accordées au respect des différences et à la solidarité.Je ne crois pas non plus que la "traçabilité" des identités soit la solution. Il est trop facile de se forger une fausse identité sur le Web.Personnellement, j'ai choisi de vivre une vie virtuelle anonyme pour des raisons qui sont les miennes et pour protéger ma vie privée réelle. Si je perds ainsi toute crédibilité, tant pis. Je l'assume.L'anonymat a des bons et des mauvais côté. Il a l'immense avantage, selon moi, de redonner la parole à des gens qui l'ont perdue à cause de la honte ou de l'oppression. Tous le mouvement des alcooliques anonymes est basé là-dessus.L'anonymat peut aussi devenir un jeu qui nourrit l'imaginaire. Le mystère est l'essence d'un personnage, souvent le moteur d'une histoire. (Je ne lisais pas la Clique du Plateau, mais découvrir qu'il a une identité toute ordinaire, c'est comme apprendre que le père Noël n'existe pas.)L'anonymat, c'est la parole à chacun, sans ce culte de la personnalité dans lequel on tombe trop facilement au Québec.(vedettariat, palmarès des plus influents, etc.) Anonymes, nous sommes égaux et nos voix ont le poids que les mots leur donnent, simplement. Je comprends ce ras-le-bol. Je ne lis jamais les commentaires sur les blogues très populaires comme ceux de Cyberpresse ou Branchez-vous. (Un système efficace de modération ne serait pas un luxe.) Mais je m'étonne que des voix s'élèvent contre l'anonymat qui a donné au Web une grande partie de sa richesse et de sa diversité.

  10. Je viens d'aller lire quelques commentaires sur votre blogue sur Branchez-vous. OUUUUUUFFFFFFFFFFFF!Je suis d'accord avec l'anonymat pour ceux qui font des commentaires. Dans une région comme la mienne (Haute-Gaspésie) tout le monde se connaît. L'anonymat permet d'écrire sans craindre les représailles (chose tout de même anormale dans une démocratie, mais bon!). Il suffit de pouvoir supprimer les commentaires quand ils débordent, ce que, visiblement, ne fait pas Branchez-vous! Et je me demande bien pourquoi. Je ne suis pas anonyme sur mon blogue. Et, évidemment, j'en paie parfois le prix.

  11. Bons points tout le monde.@Kevin: je n'ai pas de problème avec l'anonymat lorsque les blogueurs ou commentateurs anonymes ne font aucune accusation gratuite et non vérifiée et lorsqu'il respecte les gens et n'insulte pas comme Magnolia. Le problème est flagrant lorsque la majorité n'a pas le courage de ses opinions et en profite pour vomir leur fiel. Ça, ça me dérange fortement. @Marc-André: il y a toujours des exceptions acceptables mais comme vous le dites, ce n'est pas trop normal en démocratie mais c'est la vie. Sauf que je persiste à dire que l'anonymat ne doit pas servir à accuser gratuitement et insulter.

  12. Je ne crois pas que l'anonymat lui-même sois le problème. C'est ce qu'il permet de faire qui peut-être problématique. Comme de lancer des insultes pires anonymement que celles que l'on lanceraient en personne…On vit dans un monde individualiste, ou le je-me-moi a pris le dessus sur le collectif. "Mon idée est meilleur que la tienne, alors tu es un imbécile!". Ou encore "je ne peux pas croire que quelqu'un d'intelligent peut penser comme ça!". Ces deux là, je les lis si souvent! Il suffit de parler de politique, de système publique versus privé, d'environnement, de syndicalisme, de religion, etc. et voilà, le débat dérapera à coup sur!J'ai souvent dit à des "insultants" que je n'en avais que faire de me faire traiter de con, ce que je veux, c'est que l'autre m'explique son point de vue, son idée.Ceux aussi qui voient tout en noir ou tout en blanc me font bien rire aussi. Ceux qui voudraient qu'on se débarasse de TOUS les fonctionnaires, de TOUS les syndicats, de TOUS les "maudits séparatissss" et qui, si on ose dire qu'on peut certe remettre beaucoup de chose en question dans notre société, autant au niveau local que plus mondial, on n'est quand même pas pour jeter le bébé avec l'eau du bain.Dans mon cas personnel, je suis semi-anonyme: je fonctionne dans mon blogue par un surnom, mais je n'ai qu'un seul "personnage", une seule adresse de courriel… et j'ai même spécifié que c'est la même pour Facebook ou, bien sur, on n'a plus de vie privée!

  13. Je ne suis pas sûre que l'identité "révélée" de l'auteur du blogue, La Clique du Plateau soit la vraie. Je crois plutôt que l'auteur RÉEL a essayé de faire taire les rumeurs qui se rapprochaient de plus en plus de lui, à savoir un chroniqueur de Voir ou un de ses amis très proche. Dès que ce nom est sorti quelque part sur le web, on a camoufflé la chose en se présentant à Christiane Charrette.Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 85 followers

%d bloggers like this: