Je n’aime pas vraiment voyager seule

Voici l’un des paysages dont j’aurais aimé partager la beauté avec un partner de voyage
Et puis, en voyage solo, il faut se prendre soi-même en photo, ce qui ne donne pas de super résultat…

Durant mon voyage en Californie, je suis partie six jours en voyage seule sur la route entre Los Angeles et San Francisco. Si j’aime passer du temps seule, tout en étant une personne très sociable, je ne suis pas une globe trotter en solitaire comme mon amie Colette qui a parcouru la Planète en solo.

Plusieurs raisons pour lesquelles le voyage en solo ne m’intéresse pas vraiment. Si je ne suis pas une grande parleuse lorsque je conduis (contrairement à la vie en général), j’aime partager mes découvertes. Quand je découvre des paysages parmi les plus beaux du monde comme dans Big Sur, j’éprouve le besoin de le partager.
Impossible quand on est seule. Re-Impossible quand les gens qui voyagent autour de vous sont en couple ou en groupe. Ils ne vous regardent même pas. Re-re-impossible quand on s’arrête moins de 15 minutes au bord de la route. Difficile de socialiser dans son char…

Voyage en voiture entre Los Angeles et San Francisco

Autre raison. Je n’ai pas aimé faire du camping seule. Beaucoup de choses à monter, à déplacer. Fatiguant et peu plaisant lorsqu’on est seule. J’osais espérer parler avec mes voisins de camping. Manqué. J’étais entourée de couples. Non. Pour moi le camping, c’est un trip de gang.

Encore plus. Ça coute plus cher de voyager seule. J’étais seule pour payer la location de la voiture, l’essence, l’emplacement de camping, l’hôtel à San Luis Obispo et à San Francisco. Imaginez l’économie à 2 ou 3…

Je n’ai pas une grande expérience de voyage en solo, c’était pratiquement ma première. J’aurais aimé l’apprécier…vraiment. Mais j’ai dû m’avouer (pas facile) que je n’étais pas faite pour voyager seule. Je peux faire la comparaison avec mon road trip dans le désert avec Mariève en mai dernier. Vraiment plus cool et intéressant. Tout comme mes voyages à Virginia Beach ou en Gaspésie avec des groupes. Flexible, je m’adapte à mes compagnons de voyage facilement. J’ai compris pourquoi…Je les préfère à la solitude.

Rassurez-vous. Ceci ne m’a nullement empêché d’apprécier mon voyage. J’en rêvais et c’est pour ceci que je l’ai fait quand même. Plusieurs personnes auraient aimé m’accompagner mais ne pouvaient pas aux dates choisies. Tant pis car je préfère quand même voyager seule plutôt que de rester à la maison accompagnée !

About these ads

8 Réponses

  1. Tout à fait d'accord avec toi Cécile. Je n'aime pas non plus voyager seule, même si je peux le faire. Je n'ai rien à me prouver (ou à prouver aux autres) en ce sens. J'ajouterais à ce que tu as écrit qu'au retour, il fait bon partager ses souvenirs, ses rigolades, ses photos, etc.

  2. Je n'ai pas voyagé beaucoup, mais je pense que je suis comme toi. Pour le besoin de silence, accompagné d'un besoin assez important de socialiser, en tout cas !À couper le souffle, la photo !!!C'est vrai que faire des photos de soi, c'est… pas pareil… le sourire est souvent un peu forcé, quand il y a sourire !C'est bien de prendre conscience de tout ça ! :0)

  3. Quelle idée de faire du camping seule!!! lol J'adore voyager seule. C'est le moment où je me sens le plus «connectée» à moi-même. Cela dit, je choisis des destinations sécuritaires, peu coûteuses et où je sais que je pourrai rencontrer des gens si j'en ai envie, et rester dans ma bulle si je suis plutôt dans cet état d'esprit. Si j'avais attendu après mes amis, je n'autais jamais quitté Montréal. Mes premiers voyages en solo étaient plutôt par dépit. Mais j'y ai pris goût… Maintenant, je pars aussi souvent en famille que pour le boulot. Rarement seule. L'année dernière, pour mon anniversaire, je me suis offert 3 jours à New York en tête-à-tête avec moi-même et ça m'a fait un bien fou!Bref: tout dépend du voyage qu'on a envie de faire. Pour le partage, il y a le Web!

  4. Pour avoir pas mal essayé tout, je reviens au voyage en solo… Ce sont ceux qui m'ont le plus appris sur mes capacités, mon ouverte (ou mon manque de!), mes ressources. Ce sont ceux, paradoxalement, qui me hantent encore. Positivement. Seul, t'es obligé de rester très branché sur ton instinct. Surtout quand t'es une fille. Je suis allée au Moyen Orient seule, en Afrique seule, en Amérique latine seule aussi. Ça t'oblige à écouter, regarder et être attentif à tout. Du coup, tu retiens tout! J'y ai fait aussi mes plus belles rencontres. Que je n'aurais jamais faite si j'avais été accompagnée. Le truc du voyage en solitaire, c'est que c'est le temps qui te fait réaliser à quel point t'as vécu quelque chose de fort. Le contraire de la gratification immédiate, quoi. Pour le partage, il y a toute la vie…

  5. Seule, j'adore, mais je voyage différemment. Je séjourne longtemps au même endroit, ce qui me permet de rencontrer des gens de la place qui ne m'adresseraient probablement pas la parole si j'étais accompagnée. Je vais là où mon budget me permet de vivre seule, comme en Bolivie en ce moment. C'est aussi un endroit où le clan familial est important et on laisse rarement seul quelqu'un ayant le moindrement l'esprit curieux et l'attitude respectueuse.En Californie, un lieu très individualiste selon ma courte expérience forcée (mariage d'une amie), j'aurais détesté être seule. Vive Couchsurfing et mes généreux hôtes à San Fransisco, ainsi qu'aux 8 autres invités qui ont partagé mon quotidien durant 5 jours.France

  6. Pour ma part, j'aime bien voyager seule – mon dernier voyage seule était justement la Californie, 3 semaines… En fait, disons que j'en ai passé deux seules (j'étais allée rejoindre des amies quelques jours), mais j'ai beaucoup apprécié le fait de pouvoir choisir mon rythme (j'ai envie d'arrêter pour un café? je le fais! j'ai envie de dormir ce matin? c'est les vacances, j'ai le droit!)… Côté solitude, c'est une des raisons pourquoi je choisi de dormir en auberges de jeunesses… on rencontre des gens, on échange sur les différentes destinations, s'ils sont sympa on fait un bout de chemin, sinon, tant pis, le lendemain on repart solo!Par contre, j'avoue que les auberges de jeunesses en Californie sont parmis celles les moins plaisante que j'ai visité… tout le monde était devant son portable!!! Très individualiste j'en convient!

  7. Pas en camping, quoique j’adore camper. Il y a 5-6 ans, j’ai bien aimé faire ce voyage avec quelques détours en montagnes où des gens nous ont invité à partagé leur repas.

    Je pense aussi à des places intéressantes sur la côte comme San Carmel et autres lieux ‘développés’ par des artistes.

    En passant, avez-vous essayez la ‘chaise-suicide’ sise dangereusement sur le bord d’une falaise en pleine érosion?

  8. Bonjour Cécile,

    Je vous invite à découvrir un blog que nous avons créé de manière ludique pour les personnes qui n’aiment pas les voyages.

    C’est un blog participatif et tout le monde peut y laisser ses commentaires, ses photos, ses vidéos.

    Le magazine français GLAMOUR l’a même repris dans sa rubrique meilleur du web mondial :-)

    En espérant vous y retrouver, amicalement,

    Olivier

    http://jaihorreurdesvoyages.tumblr.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 85 followers

%d bloggers like this: