La pollution peut-elle causer le cancer du sein?

Je voulais parler de cet article depuis longtemps. Depuis la sortie en kiosque du numéro spécial de Clin d’Oeil sur le cancer du sein, je voulais parler de cet article que j’ai signé sur les causes environnementales de cette terrible maladie. En fait, on aurait pu faire le même article pour l’ensemble des cancers.

Alors c’est dans le numéro d’octobre, encore en kiosque, de Clin d’Oeil. Le texte n’est pas en ligne mais en page 141 selon le sommaire.

En passant, si vous avez le magazine, la Josée dont je cite le témoignage dans mon article est la même qui est prise en photo en page 177. Magnifique. Ce reportage est maintenant en ligne sur le site de Clin d’Oeil.

Publicités

Feu de forêt à Moopark, banlieue de Los Angeles

Je vous ai déjà parlé de Moorpark, l’endroit où j’ai habité durant mon séjour de 3 semaines en Californie. La ville où habite ma collègue et amie Mariève Paradis. Un feu ravage actuellement les collines au nord de Moorpark.

Sur le blogue de Mariève, vous pouvez voir les photos qui font craindre une grave baisse de la qualité de l’air. Je suis passée par la petite route qui sillonne ces collines lors de mon retour de San Francisco. Je n’ai pas pris de photos, trop sombre mais je voulais y retourner, ce que je n’ai jamais fait. Dommage. Maintenant ce ne sera plus pareil.

J’espère simplement que les vents tomberont et que Moorpark ne sera pas menacé. Sauf qu’il semble selon Mariève que le feu empire. Les évacuations s’amplifient. Mariève a ajouté l’emplacement de son appartement. C’est proche de chez elle comme vous pouvez le voir sur son blogue.

Le Los Angeles Times en parle.

La motivation pour blogger…

J’ai des tonnes de billets qui dorment dans ma tête mais je manque de temps. Par ailleurs, quand j’ai du temps, mon cerveau n’est plus fonctionnel pour écrire. Sûrement des effets de la pollution ou un manque de motivation à cause du manque de commentaires, du nombre de visites qui stagnent. Pas toujours facile de rester toujours motiver à faire un blogue.

On se demande toujours si on est intéressant, si on est pertinent, surtout quand les commentaires ne sont pas très nombreux et que le nombre de visites stagnent après une augmentation constante.

C’est sûrement un essoufflement normal que doit connaître tout blogueur à un moment donné.

Par ailleurs, Twitter (que vous pouvez suivre grâce à la boîte ici sur la droite) me permet de micro-blogger sans écrire des billets.