Faire des provisions pour l’hiver : chronique au 98,5 FM

Pour les personnes qui n’ont pu prendre les informations lors de ma chronique environnement, que l’on peut écouter ici, à l’émission d’Isabelle Maréchal au 98,5 FM, voici un résumé avec les sites internet et les petites recettes. Il y en a sûrement beaucoup d’autres comme me l’ont dit des amis sur Facebook. N’hésitez donc pas à ajouter votre grain de sel.



L’automne, le Québec regorge de fruits et légumes qui n’auront pas fait des milliers de kilomètres pour se rendre dans nos assiettes. Un bon point pour l’environnement. On en profite pour faire des provisions pour l’hiver. Des fruits et légumes que l’on paye moins cher quand on achète de saison et qui nous permettent de cuisiner des plats sains et sans produits chimiques et conservateurs divers.



Et c’est plus simple qu’il paraît. En plus, c’est rassembleur. Et je vous préviens, je ne suis pas une spécialiste, pas douée, pas une cuisinière alors si je suis capable de faire ce qui suit, tout le monde est capable…Il faut juste s’informer, lire un peu. S’adjoindre des amis qui en connaissent plus est une bonne solution aussi. Poser des questions autour de vous.



Tout d’abord quels sont les produits de saison :

Fruits : pommes, poires, fraises, framboises, prunes, raisins.

Légumes : tomates, courgettes jaunes, vertes, longues, rondes (il en existe de nombreuses variétés), patissons, courges, carottes, citrouilles, aubergines, etc.

Les fines herbes à gérer avant les premiers gels : fleur d’ail, basilic, persil, thym.

Un super pesto facile : fleur d’ail, basilic, persil et huile d’olive : on passe le tout au mélangeur puis on garde au frigo dans un pot masson en ajoutant une couche d’huile sur le dessus pour éviter l’oxydation. Se garde plusieurs mois.

Des herbes salées selon la recette de Martine Gingras sur son merveilleux site Banlieusardises:

En résumé, on prend une tasse de fines herbes hachées et 1\4 de tasse de sel que l’on mélange, on laisse le tour macérer au frigo durant quelques jours et le tour est joué.



Les méthodes :

Conserves : beaucoup plus facile que cela ne paraît. Il suffit d’avoir une grande casserole pour la stérilisation, acheter les pots masson et surtout les couvercles qu’on ne peut réutiliser pour les conserves. Le site internet de Vincent Rivard, dit Vincent le canneux, de Montréal est essentiel car tous les conseils s’y trouvent. Lisez les questions de base avant de commencer.



Aussi Le grand livre des conserves aux Éditions de l’homme, qui contient conseils et recettes. Les conserves sont un moyen très sain et très écolo de conserver les aliments. Ma voisine ne disait que contrairement à la congélation, pas besoin d’énergie pour les conserver, seulement pour les stériliser.


Confitures en utilisant la méthode de stérilisation des conserves.


Congélation : On prend les fraises, framboises, courgettes ou betterave blanchies quelques minutes dans l’eau bouillante, on les place sur une plaque dans le congélateur . Quand elles sont dures, on les places dans des sacs à congélation en enlevant l’air. En janvier, on peut profiter de fraises du Québec pour faire un smoothie, une tarte et plus !!!



On cuisine puis on congèle: on fait une bonne ratatouille avec les légumes que l’on trouve actuellement puis on la congèle en portion individuelle. C’est excellent pour accompagner plein de plats de riz, couscous, tofu et viande. Aussi, lasagne, couscous, mijotés, etc.



Ma recette de ratatouille ( on la fait en grosse quantité, je ne mesure jamais, j’y vais selon les légumes que j’ai) : tomates, courgettes de toutes sortes, aubergines, poivrons + fines herbes ( séchées : basilic, origan, thym et persil frais). On fait revenir dans la poêle puis on fait mijoter dans un grand chaudron à feu doux pendant au moins 1h mais je préfère au moins 4h.



Déshydratation : La manière la plus facile est d’attacher les fines herbes en bottes puis de les laisser sécher la tête en bas. On peut le faire pour d’autres fruits ou légumes, mais c’est plus compliqué. Il existe des déshydratateurs.



Cuisiner en groupe

Certaines recettes sont plus faciles, d’autres plus compliquées. On y va selon le temps et la facilité. La manière que je préfère c’est d’en faire une activité entre membres de la famille, entre voisins, entre amis. On réserve une journée de la fin de semaine. Durant la semaine, on prévoit ce que l’on veut faire : confiture de fraises (il faut acheter les fraises, ou aller les cueillir le samedi et les traiter le dimanche- et le sucre), conserve de tomates (acheter ou cueillir les tomates). Ensuite le jour même, autour d’un verre de vin, en discutant, on épluche, on lave, on coupe, on fait cuire et on empote, on met dans les plats. À la fin de la journée on se sépare les plats pour pouvoir les déguster durant l’hiver.



BIO ou pas ? C’est un choix. Évidemment je préfère des produits biologiques mais certains producteurs utilisent peu de pesticides et produits chimiques. Faites une vérification, poser des questions. Est-ce que les pommes brillent et sont donc cirées ? Est-ce que les fruits et légumes sont parfaits ?



Trouver le bio

Les produits que je reçois de mon fermier biologique ont des imperfections, parfois des insectes non nuisibles…c’est ainsi. Pour trouver les producteurs bios on va sur ce site de l’Union paysanne bio et son répertoire.



Pour l’auto-cueillette c’est ici. Mais si on ne peut se déplacer dans une ferme, on peut aussi aller dans l’un des marchés publics du Québec ou ceux de Montréal.

On peut aussi participer aux cueillettes et corvées organisées par Aliments d’Ici, il y en a samedi et dimanche, vérifiez sur leur site.



Ah oui et un dernier truc de Martine Gingras, la banlieusarde : faire mûrir à l’intérieur les tomates restées vertes quand les gels vont prendre — dans une boîte de carton, avec une pomme.

Publicités

3 Réponses

  1. Cécile, ce billet est encombré de codes HTML! :(Il m'intéresse beaucoup, je reviendrai le lire – et ajouter mon grain de sel… depuis 2 semaines je baigne dans la bouffe ! 🙂

  2. Catherine: encombré de codes ? Je ne vois rien… de mon côté tout à l'air correct???

  3. Bonjour ! Je commente pour la première fois (enfin, je pense…).Bien que j'avais déjà entendu parler de toi par d'autres blogueuses ou t'avoir lue dans les commentaires, je viens de découvrir (enfin), ton blogue. Merveilleux !Concernant le texte, ici aussi c'est correct. Pas de codes !Je voulais faire un petit ajout, tout nouveau : l'Écomarché, une initiative de Nature-action. On commande en ligne et on va cueillir nos emplettes le jour de la "tombée". Actuellement, c'est disponible à Beloeil, Chambly et Ste-Julie. Je tenais à le partager pour les internautes du coin ! À défaut d'avoir de beaux marchés comme à St-Hyacinthe ou Montréal…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :