22 ans aujourd’hui, j’arrivais…

Le 16 août 1987, une jeune fille pleine de rêves et totalement excitée par l’aventure, arrivait à Mirabel pour passer un an comme jeune fille au pair à Ottawa, plus exactement Orléans en banlieue.

C’était aussi un dimanche, humide et chaud. Le père des enfants m’attendait à Mirabel. On a pris la 50 puis la 17 pour se rendre dans sa famille à Rockland. La rivière des Outaouais m’avait paru si gigantesque pour la petite européenne que j’étais. L’immensité des paysages m’avait totalement subjuguée.

Les trois enfants que j’ai gardé pendant deux ans ont grandi. L’un d’eux se marie le 19 septembre prochain. Il a 29 ans. Sa soeur a eu 30 ans cette année. La dernière a 25 ans. Elle avait trois ans quand je suis arrivée. La vie passe vite…

Je partais pour une année, pour apprendre l’anglais, pour voir du pays, pour oublier un copain qui venait de me briser le coeur, me trompait et avait aussi une copine à Vancouver, pour voir du pays, faire une expérience, etc.

Pourquoi le Canada? Car je voulais partir loin, tant qu’à partir pour une année. Et qu’il était trop difficile d’être jeune fille au pair aux États-Unis.

Pourquoi Ottawa? Car c’est le premier organisme qui m’a répondu, celui d’Ottawa. Mon autre choix était Toronto. C’était The Swiss Agency géré par une certaine Wendy.
Après quelques mois, la mère des enfants m’a demandé si je voulais rester une année de plus. J’ai accepté tout en décidant de m’inscrire à l’Université d’Ottawa en Science politique. Et voila, 22 ans plus tard je suis toujours au Canada, déménagée à Montréal pour mon plus grand bonheur en 1998, en pleine crise du verglas. J’ai obtenu la nationalité canadienne en 1993, étant maintenant une double citoyenne.

Ai-je voulu repartir? Pas vraiment sauf quand ma soeur m’a annoncé qu’elle était enceinte. Je n’ai réfléchi que quelques semaines pour abandonner l’idée.

Le moment le plus difficile: la mort subite de mon père. Heureusement, j’étais bien entourée et j’avais un travail qui m’a permis de partir deux fois deux semaines en un peu plus d’un mois.

Pourquoi je reste: car c’est ainsi, ma vie est à Montréal. Ma ville. Car je suis heureuse, je me suis trouvée. Je suis maintenant autant, et sinon plus québécoise que Française. Mais j’ai déjà dit et redit que les deux nationalités sont en moi. Mes racines sont françaises et auvergnates. La France m’a élevée, m’a donné la vie, m’a guidé durant mon enfance et mon adolescence. Une partie tellement importante de sa vie fait que mon pays d’origine reste marqué dans mes gênes. Tandis que mon pays d’adoption a forgée l’adulte que je suis devenue. Il représente mon présent et mon avenir.

Un heureux mélange qui rend impossible tout choix. Quand certains disent que l’on ne peut avoir deux nationalités, qu’il faut choisir, ils ne savent pas de quoi ils parlent. C’est impossible. Comment choisir entre sa mère biologique et sa mère adoptive? Le lien est différent mais le choix est déchirant.

4 Réponses

  1. Bon 22 ans ma belle! Je suis bien heureuse que tu aies choisi de rester avec nous!ML

  2. Bonne fête! Je n'ai pas vécu aussi longtemps que toi à l'étranger, mais je comprends totalement ce sentiment de «double chez soi»/ «double soi». Ici, là-bas te manque toujours un peu, et vice-versa. En même temps, chaque lieu est un plus pour l'autre… Choisir? Mais pourquoi? L'identité ne se forge pas qu'à cause des lieux et des origines, mais aussi avec les rencontres, les expériences… La vie, quoi.En tout cas, bien contente moi aussi que tu aies choisi de rester au Québec

  3. Chère CécileCe sont des ajouts comme toi qui enrichissent un pays !

  4. bonjourquébécoise – auvergnate ..??? sympa la double culturepour ma part, je reviens au québec en 2010 pour faire une randonnée…Je reviendrai consulter ton blog..pour y respérer un peu d'air de là-bassalut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :