L’enivrement floral des Jardins de Métis


Saviez-vous que la porte de la Gaspésie change de place ? Ce ne sera plus Sainte-Flavie, mais Mont-Joli. Une anecdote puisqu’aujourd’hui commençait notre tournée de la Gaspésie. Première visite aux Jardins de Métis en compagnie de l’arrière-petit-fils de la fondatrice Elsie Reford. Alexander Reford nous a donc raconté l’histoire de sa famille qui se fond avec celle des Jardins de Métis.

Après avoir laissé la gestion de ce patrimoine québécois au gouvernement provincial en 1955, le 24 juin plus précisément, les Jardins de Métis sont revendus aux héritiers de la famille Reford en 1995.

Bref, tout en gardant l’esprit d’Elsie, ses descendants se sont aussi tournés vers l’avenir avec des expositions modernes et inusitées dans le cadre du Festival des Jardins qui déroule du 27 juin au 4 octobre 2009.

Outre les magnifiques fleurs et plantes du jardin, on peut aussi visiter la villa où vivait Elsie et son mari durant l’été. Maintenant on y mange (des fleurs entre autres) et on peut visiter une sorte de musée à la mémoire de la fondatrice.

Si nous avons fait la visite en 1 h 30, on peut réserver une journée complète à cet endroit. Si vous avez des enfants, des jeux les distrairont. Évidemment, après quelques minutes d’émerveillement devant les fleurs, ils perdront sûrement patience.

Pas les adultes. Les odeurs florales, l’harmonie parfaite entre les couleurs des fleurs et le vert des plantes et des arbres ravissent l’œil. Il faut prendre son temps pour goûter à ce plaisir visuel. Laissez-vous bercer par le vent, le soleil (qui n’était pas présent lors de notre visite), glissez-vous sur les fauteuils et regardez la mer, tout simplement. Les Jardins de Métis ce sont les vacances, les vraies…

Pour ceux qui connaissent le Jardin botanique de Montréal, c’est aussi beau, aussi magnifique, mais différent. L’un est urbain, l’autre plus campagnard, mais vraiment différent.

Les Jardins de Métis sont également cultivés sans pesticides. Alexander Reford a d’ailleurs participé au comité de consultation sur la réglementation interdisant plusieurs pesticides mis en place en 2006.

Sa constatation depuis l’arrêt des pesticides: les fleurs sont aussi belles, les oiseaux sont plus nombreux et les jardiniers sont plus heureux !

La suite de la visite en images !

Je vous rappelle que ce voyage est organisé et payé par la SEPAQ et Tourisme Gaspésie

Advertisements

Une Réponse

  1. Nous y avions mis quatre heures pour en faire la tourner, à observer, photographier, à lire les informations.Un de nos plus beaux joyaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :