Quand le maire de Roxton Falls s’attaque à la liberté de presse

Histoire de la journaliste d’un hebdo qui a fait son travail. Histoire d’un maire qui ignore la liberté de presse et qui fait ce que plein de politiciens locaux font. À dénoncer. Ce qu’à fait Michel Laliberté, journaliste et blogueur de la Voix de l’Est, puis Patrick Lagacé ainsi que Raymond Viger qui signifie avec grande justesse que cette affaire n’est pas du nombrilisme mais de liberté et de démocratie. Cette affaire ne concerne pas seulement les journalistes mais la société entière.

Je reprendrais un exquis paragraphe de Patrick Lagacé pour résumer ma pensée: «D’habitude, les élus et autres membres des cliques dirigeantes de petites municipalités, confrontés à des médias teigneux, pensent exactement ce que M. Laplante a écrit. Mais s’abstiennent, justement, d’attacher un haut-parleur à ces pensées stupides et revanchardes. Ils agissent par derrière, dans l’ombre, c’est tout. Là, on a un maire qui a oublié son filtre à la salle de bain et qui écrit ces menaces, noir sur blanc. C’est tout à fait exquis de candeur.»

J’aime le Québec

Je profite de ce 24 juin, jour de Saint-Jean-Baptiste et de Fête Nationale du Québec (journée fériée) pour faire une petite déclaration d’amour à ma patrie d’adoption. Sans jamais oublier mes racines, mon Auvergne natale, le Québec m’a totalement séduite. Et je le dis haut et fort. Le 16 août prochain, je fêterai déjà mes 22 ans ici. J’ai désormais vécu plus longtemps au Canada ( incluant l’Ontario) qu’en France.

Être immigrant nous permet d’être de meilleures personnes, en général. De s’ouvrir aux autres, d’apprendre, de devenir débrouillard. Si mon accent s’est modifié, ma vision de la vie aussi. Je suis une française devenue nord-américaine, une québécoise mélangée d’auvergnate. Bref un joyeux mixte. J’ai adopté de nombreuses caractéristiques des Québécois, tout en gardant certaines françaises. Je chiale toujours autant lorsque je conduis mais je ne supporte plus l’espèce de confrontation permanente envers les autres à laquelle se livrent si souvent les Français. Autre point qui me tombe sur les nerfs. Les Français ont de l’humour mais ne savent pas s’arrêter. Ils épuisent une blague jusqu’à l’indigestion. Pénible.

Pour ne pas donner que des défauts des Français, je dois reconnaître leur goût pour le beau et le bon, leur manière de s’exprimer et de défendre leurs idées…

Bref, chaque peuple à ses qualités et ses défauts. C’est cette diversité qui fait de notre Planète un lieu si intéressant à découvrir.

Je parle aussi de mon amour pour le Québec sur Branchez-vous.