Interdire le phoque mais pas le foie gras?

Les européens m’énervent vraiment avec leur fixation sur la chasse aux phoques. Comme je le disais à ma cousine la semaine dernière, j’aimerais bien les emmener visiter les Îles de la Madeleine pour leur montrer qui sont ces soi-disant chasseurs sanguinaires.

Pendant ce temps, aucun pays n’interdit le thon rouge et les nombreux poissons en surpêche. Personne ne se bat pour sauver les milliers d’animaux en voie de disparition comme le béluga. Si on mettait la moitié de l’énergie mise sur les phoques pour ces animaux, ce serait un bel effort. Mais non, ça ne fait pas vendre des cartes de membre pour les groupes animalistes.

Bon, j’arrête car j’en parle aussi sur Branchez-vous.

Publicités

4 Réponses

  1. « À l’exception d’Amir Khadir, tous les députés de l’Assemblée nationale ont appelé mardi le Canada à contester, devant l’Organisation mondiale du commerce, l’embargo européen sur les produits du phoque. »http://www2.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2009/05/20090505-173901.html

  2. Dans le fond, c’est l’image du sang sur la banquise blanche qui fâche. Sinon, tous les animaux que nous mangeons se font abattre, n’est-ce pas ? On en parlait beaucoup à l’émission de Le Bigot samedi dernier.

  3. « Sont-ils assez ridicules, ces Européens Des naïfs qui ne voient du phoque que le ballon qui tourne sur son nez. Des moumounes. Des Bambi. Et la meilleure: sont-ils assez bêtes, non mais sont-ils assez bêtes de s’être laissé berner par une campagne d’images?« Qui dit cela? Vous. Vous qui – comme le reste de la planète – vivez dans et par l’image. Le système économique repose sur l’efficacité des images, sur leur capacité de vous fourrer une fois de plus pour vous faire acheter une merde de plus et faire tourner la roue du capitalisme, qui est lui-même une image avant d’être un système économique. Comment croyez-vous qu’il survit à ses échecs en ce moment même? Par l’image. Oui, bon, c’est pas un système parfait, mais c’est quand même le meilleur système: cette image-là. »[…]« Il y a pourtant une bonne raison d’abattre les phoques. Je vous la laisse deviner. Mais non, pas les stocks de morue. Ça non plus, ce n’est pas vrai. Une bonne raison, je vous dis.Vous ne voyez pas? C’est pourtant criant: l’unité canadienne. »Foglia, ici : http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/pierre-foglia/200905/08/01-854869-phoque-et-rephoque.php

  4. Comme l'a dit Mark Twain, «De tous les animaux, l'homme est le seul qui est cruel. Il est le seul qui inflige la douleur pour le plaisir de le faire. Il est un trait qui n'est pas connue à l'augmentation des animaux." Avec tous les progrès de la civilisation, notre dépendance à l'assassinat nous maintient dans l'âge des ténèbres, dans le monde de sauvages. Il nous empêche de cultiver notre capacité à la bonté, la compassion, et de la justice, les qualités dont nous avons besoin de développer si nous voulons aller de l'avant dans un avenir sûr et prospère, dans laquelle nous ne craignons pas l'un l'autre. Vidéo de deux minutes mais le message est clair:http://www.dailymotion.com/video/x5bc52_la-cruaute-envers-les-animaux_animals?from=rss&hmz=706c61796572Sylvie D. / Canada

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :