Vive le Point G



Je ne parle pas de celui des femmes mais la petite boutique, Le point G sur la rue Mont-Royal à Montréal qui fabrique de divins macarons que je viens de goûter pour la première fois…Marie-Julie n’arrêtait pas d’en parler, j’ai donc craqué et j’y suis passée. Ceux à l’érable ainsi que caramel fleur de sel fondent dans la bouche. Un délice.
L’un des propriétaires, à l’accent du midi de la France, Béziers, m’a offert une dégustation de ses crèmes glacées…La première au foie gras. Oui vous avez bien lu, de la crème glacée au foie gras. Goût salé bien sûr et à manger avec du pain. Bon et riche, à essayer. Mais ce n’est rien à côté de celle à saveur d’ananas et basilic. Une belle explosion dans la bouche. La glace aux bleuets de Charlevoix était un peu trop sucré. Quand à la dernière saveur, je ne me souviens plus…Mais leurs prochains essais sont à surveiller…
J’ai également apprécié la préoccupation des propriétaires d’offrir des produits locaux, québécois, biologiques, ayant le moins d’impact possible sur l’environnement.
Leur changement dans le contenant pour partir avec les macarons le démontre. Ils utilisaient le plastique maintenant c’est le carton…Ils ne savent pas encore si c’est vraiment le plus écolo, ils cherchent et testent…
J’y retournerai souvent…

La chasse aux phoques est un massacre?

Chaque fin mars, le cirque recommence. Le cirque de la désinformation des groupes animalistes, surtout européens qui utilisent tout ce qu’ils peuvent pour dépeindre les chasseurs des Îles de la Madeleine comme des monstres sanguinaires. Ce qui est le plus triste ? Les journalistes européens embarquent dans cette propagande.

De mon côté, je n’aime pas la chasse et je la pratiquerais pas. Tout comme je mange peu de viande et que je reste persuadée que la consommation de viande doit baisser, mais les méthodes des animalistes me répugnent tout autant que la désinformation véhiculée.

La sénatrice Céline Hervieux-Payette travaille pour trouver une solution puisque la Commission européenne se prépare à boycotter les produits du phoque. Un code d’éthique est en préparation en collaboration avec les pays européens nordiques comme la Suède, le Danemark.

J’aime les paroles de Céline Hervieux-Payette qui souligne que les animalistes pratiquent eux-aussi une chasse médiatique. Elle souligne que si on mettait un veau ou un agneau sur la glace et qu’on le tuait, les réactions seraient semblables. Il est d’ailleurs facile pour des pays européens de boycotter un tel produit qui ne les concerne pas. Y-a-t-il d’autres chasses en Europe ? Et si on disait aux européens que leur chasse aux cerfs est un massacre? Qu’il est facile de voir la poutre dans l’oeil du voisin…

J’en parle plus sur Branchez-vous.