L’éternelle discussion sur la mort des journaux…

Encore des billets et discussions sur la mort des journaux et la montée du web. D’un côté Michelle Blanc et plusieurs autres, de l’autre Jean-François Codère et plusieurs autres comme Tristan Péloquin également. Je les lisais depuis plusieurs jours et je méditais là-dessus. La j’écris, car on tape un peu trop facilement sur les journalistes…

Bien entendu, je le suis, journaliste donc je ne suis pas objective. Mais comme le mentionne Jean-François, ceux qui enterrent le journalisme papier ne le sont pas plus. Car ce sont des personnes qui travaillent dans le domaine du web. Leur intérêt est de voir grossir le web.
Je pense comme Jean-François qu’on ne peut passer à côté du web. La preuve, j’ai un blogue perso, je blogue sur Branchez-vous, j’écris sur Workopolis, Ellequebec.com, j’utilise Facebook et Twitter. Je lis aussi beaucoup d’info sur le web. Le web est un outil indispensable mais pourquoi se débarrasser automatiquement et surtout totalement de ce qui existe déjà ? Évidemment des journaux et des magazines vont mourir ou virer Internet comme l’a fait le Christian science monitor.

Car je tiens à mon journal papier, je tiens à mes revues papier, je tiens mordicus à mes livres. Pourquoi ? Car je passe ma journée devant un écran pour mon travail alors j’aime changer pour relaxer et passer à un autre support comme le traditionnel papier. Tout simplement. Suis-je la seule?

Par ailleurs, le journalisme est un métier et le journalisme doit survivre. Tout comme être spécialiste du web, être un graphiste, être un animateur, être un directeur de groupe environnemental, être un policier, être un nutritionniste, être un bucheron, être un soudeur, etc.

Le journalisme s’abreuve naturellement du web, de l’information citoyenne, de twitter, de facebook, etc. Sauf que le métier du journalisme est de douter, de vérifier, de chercher, de trouver, de vulgariser et de transmettre l’information. C’est un métier que plusieurs pratiquent du mieux qu’ils peuvent dans les conditions actuelles. Je le sais, c’est ce que je fais.

Certains journalistes sont aussi blogueurs, certains blogueurs deviennent des journalistes tant leur travail est respectable mais d’autres non. Le blogue est parfois du journalisme mais pas tout le temps. Il faut savoir tracer la ligne.

L’AJIQ l’a fait. L’association, dont je siège sur le CA, est l’une des premières associations de journalistes à avoir inclus l’Internet dans le type de média accepté pour les Grands prix du journalisme indépendant. Si ce n’est pas s’ouvrir au web et accepter les changements ça? L’AJIQ a un blogue et a revampé son site Internet. Notre bulletin, l’Indépendant, dont je m’occupe est distribué par courriel, bien sûr.

L’Internet représente l’avenir, certes, mais ce n’est pas une raison pour éliminer complètement le passé et remettre dans la balance le métier de journaliste. Un métier, un vrai qui change avec la technologie mais qui survivra. Car sans journaliste, où irons-nous?

Publicités

2 Réponses

  1. Je commenterai seulement la portion livres, le reste ne relevant pas de mes compétences! J’y tiens à mes livres moi aussi, vous n’êtes pas la seule!Je fais quelques heures de bénévolat à la bibliothèque d’une école primaire à chaque semaine. Ce que j’y vois m’inquiète parfois; la facilité avec laquelle les enfants se tournent vers « google » comme étant porteur de vérité et délaissent les livres.Pourtant ouvrir un livre, toucher le papier, en remarquer l’odeur, avoir une dédicace… précieux éléments que le web ne saura remplacer.

  2. Bien dit, tout simplement. C’est difficile d’ajouter autre chose à ca.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :