La crise serait une véritable opportunité pour les pigistes ?

Très intéressant billet de mon collègue du CA de l’AJIQ, André Dumont. Il fait un résumé du discours de Jean-Yves Hinse négociateur pour la ville de Montréal.

Ce dernier pense que les journalistes pigistes peuvent bénéficier de la crise…« Autre élément fondamental, d’après Jean Yves Hinse : les médias carburent à la créativité. Or, les « créatifs » ont ce côté artiste qui les pousse à chercher l’indépendance. Pour eux, un emploi permanent serait un frein à l’expression de leur créativité. Vous reconnaissez-vous?», écrit André.

Par ailleurs, monsieur Hinse pense que la solution vient d’un statut professionnel pour les journalistes indépendants. L’AJIQ partage son analyse.

Publicités

4 Réponses

  1. Très intéressant billet en effet ! Étant moi-même pigiste, je partage ce point de vue. Je n’ai jamais autant travaillé et les offres se multiplient ! Je crois toutefois que c’est parce que je suis du « cheap labor » et pas seulement pour ma créativité que les médias achètent mes textes. C’est triste, mais c’est ainsi.

  2. À mon avis, dire que les journalistes pigistes peuvent profiter de la crise serait comme affirmer que les petits Chinois payés 1$/heure profitent du libre-échange.On enlève des emplois bien payés pour les faire faire par des gens moins bien payés.À mon avis, c’est tout simplement une nouvelle forme de sous-traitance et de dumping social.

  3. Hum, il ne faudrait pas exagérer non plus. Je ne me sens pas exploitée et je sais très bien tirer mon épingle du jeu. À chaque pigiste sa propre gestion !Mais le journalisme est en transformation et c’est un fait. Et c’est tant mieux, nous avons besoin de renouveau. À nous maintenant de le « remodeler » à notre façon.

  4. Annie, bienvenue. Je te lis dans Le Soleil de temps en temps :-)Tu as totalement raison le journalisme est en transformation. Mais je voudrais qu’il se transforme en respectant plus les pigistes, en ayant une loi cadre afin d’avoir des tarifs minimum et des conditions potables, c’est à dire ne pas se faire imposer des contrats pourris comme ceux de TVA Publications, Ici et Canoe…Louis : attention, les pigistes ne sont pas aussi bien payés ( mais pas tous) mais ne sont pas au niveau des ptits chinois comme vous dites.Mais il est certain qu’on coûte moins cher car nous ne sommes pas permanents. Sauf qu’on vit bien aussi et qu’on bénéficie d’avantages comme déduction des dépenses, etc, etc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :