Pas facile l’immigration

Contrairement à ce que dit la légende urbaine, les immigrants n’ont pas la vie facile et ne vivent pas aux crochets de la société. Écoutez ce qu’en disait le couple invité à l’émission Christiane Charette en compagnie de la réalisatrice d’Islam Québec, la série de Canal vie.

Ces témoignages sur les difficultés de refaire sa vie à partir de zéro, de trouver un emploi, de faire reconnaître son expérience antérieure, ses diplômes, ressemblent à ceux décrit par Rima Elkouri dans une série de reportages. L’histoire des familles suivies par la chroniqueuse de la Presse démontre comment la fermeture et l’ignorance privent un pays d’une richesse inestimable. Alors que les pays occidentaux, tout particulièrement le Canada et le Québec manquent de professionnels dans plusieurs domaines, on bloque l’entrée d’immigrants instruits et qualifiés sur le marché du travail. Un grave problème à régler…

Et je pense que la même chose de passe en France.

Une journée obamaniaque…


Je n’ai qu’entendu son nom toute la journée. À Christiane Charette, c’est l’ensemble de la première heure qui était consacrée à la visite de Barack Obama. D’abord avec une analyse de cet événement avec Emmanuelle Latraverse, Jean-François Lisée et Donald Cuccioletta.

Pourquoi Éric est passé par le studio de Christiane Charette, car il ressemble à Barack Obama. Jugez-en par vous même.

De cette journée, je retiens le fait qu’Obama ait suggéré au premier ministre Harper de ressortir du Parlement afin de saluer la foule. Par la suite, surprise, Obama s’arrête au Marché By, un endroit que je connais bien pour avoir vécu 10 ans à Ottawa. Il y a acheté des queues de castor ! Ma première sortie canadienne un soir d’août 1987 était au Marché By.

Ma déception? Il a mentionné ne pas vouloir virer vert trop rapidement pour ne pas pénaliser la croissance économique et l’emploi. Je suis en désaccord avec lui sur ce point.

Une photo drôle et parlante d’Ivanoh Demers, le photographe de la Presse. Pissante. À voir via le blogue de Marie-Claude Lortie.

La parole du père Lacroix

Josée Blanchette en parle souvent et j’ai enfin compris son amitié, son admiration et son attachement à cet humain, cette âme magnifique qu’est le père Benoît Lacroix. Je suis sous le charme de sa jovialité, sa jeunesse et son énergie contagieuse et calmante. Je vous encourage à écouter sa rencontre avec Christiane Charette ce matin.