Les joies du transport en commun montréalais…

Durant mon mois à Radio-Canada, j’ai utilisé le transport en commun quotidiennement. Je plains les usagers habituels de la Société de transport de Montréal. J’ai hâte de ressortir mon vélo. Pas seulement à cause des chauffeurs d’autobus de la STM mais un peu. Surtout quand ils nous regardent geler dehors. Ça m’irrite profondément.

Attitude constatée à deux reprises en moins de deux semaines. Le chauffeur attend au chaud dans son autobus, dont le moteur roule, à quelques mètres d’une flopée de passagers sagement en ligne dans un froid sibérien.

Il n’attend pas une minute mais un bon 10 minutes. Et son moteur tourne pendant que les usagers gèlent par – 65!!! Les chauffeurs parlent au téléphone ou lisent le journal. Merci pour la sollicitude !

Cerise sur le sundae : ce matin en plus de nous faire attendre dehors, il nous fait monter dans l’autobus avec 5 minutes de retard. Pourtant il était prêt à partir, le moteur rugissant depuis 10 minutes. Si quelqu’un y comprend quelque chose, j’attends l’explication.

Ah oui aussi, voici pourquoi je déteste prendre le transport en commun:

L’autobus De Lorimier qui ne passe pas deux matins de suite. Obligé d’attendre le prochain autobus 15 minutes plus tard. J’ai envoyé une plainte par courriel. Aucune nouvelle depuis deux semaines. Pas même un accusé de réception.

Les autobus dont la capacité est atteinte mais le chauffeur nous demande toujours d’avancer en arrière !!! On ne peut pas, j’ai déjà le nez dans l’aisselle de mon voisin…

A-t-on déjà expliqué aux automobilistes que les autobus sont prioritaires lorsqu’ils quittent un arrêt ? Car j’ai remarqué que le jeu des automobilistes est de passer le plus vite possible devant un autobus, histoire de le ralentir un peu plus. À quand des voies réservées exclusivement aux autobus ?

Et puis dans le métro, ça pue. Vraiment c’est dégueulasse…
Et puis dans le métro, c’est l’enfer à l’heure de pointe. Les usageurs ressemblent à des sardines, ou des cochons entassés.
Et puis dans le métro, pourquoi les planchers sont recouvert d’une matière rendue hyper glissante lorsque c’est mouillé ? Avec nos hivers, c’est vraiment pas adapté.

Je ne vous parle pas des méandres de la carte opus. Une bonne idée si on nous vend la carte hebdo pour la bonne semaine et non celle qui se termine. Pourquoi ne peut-on pas mettre plus de 12 billets ?

Bref, j’attends avec impatience que les routes soient un peu sèches pour ressortir mon vélo. Je comprends que certains de mes amis pensent à reprendre leur voiture…

Publicités

3 Réponses

  1. je suis d’accord avec tout ce que tu dis! Mais je préfère quand meme au vélo! je crois qu’il faut être soit très téméraire soit un peu maso pour faire du vélo à Montréal 😉

  2. Je suis en général d’accord avec tes propos, sauf celui où le chauffeur attend avec son cell, et son café dans l’autobus pendant qu’on attend.Les chauffeurs ont des pauses. Et durant ces pauses, ils ont le droit de faire ce qu’ils veulent puisqu’ils ne sont PAS payé. Ils ont aussi un horaire bien strict à respecter. Me souviens d’avoir jasé avec un chauffeur l’autre jour. Il me disait qu’il commençait à travailler (prendre son premier tât d’monde) à 17h00. À 16h50, il était là, son boss lui a exigé de prendre tout-de-suite son monde.. Alors ce n’est pas toujours le fun non plus pour eux.Pour ce qui est du chauffeur qui dit d’avancer vers l’arrière, c’est que lui, il ne voit pas jusqu’au fond s’il y reste ne serait-ce qu’une ou deux places. Et n’oublie pas qu’il y a aussi des moronds d’usagers qui se croient bien seul au monde tu sais…

  3. Quand il fait une température correcte, cela ne me dérange pas que le chauffeur attente plus loin. Même si le moteur qui roule me dérange…Mais quand il fait des températures exceptionnellement froides comme les deux fois où le chauffeur nous laissait poiroter dehors, la solidarité humaine pourrait jouer. L’un des cas dont je parle, le chauffeur était là mais en retard sur son horaire…Quand aux gens qui bouchent dans le milieu de l’autobus et ne vont pas arrière, c’est vrai. Surtout dans les autobus surélevés à l’arrière, très peu pratiques…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :