Imagine…

Si les journalistes étaient solidaires les uns des autres et refusaient d’écrire dans un journal en lock-out,
Si les chroniqueurs faisaient comme Geneviève Lefevbre, Lise Payette, Julius Grey, Marie-France Bazzo, Martin Brodeur et Jacques Demers et refusaient d’écrire dans un journal en lock-out, (désolée si j’en oublie)
Si le droit d’auteur étaient respectés et non bafoués comme le fait TVA Publications et le Ici,
Si tout le monde annulait son abonnement au Journal de Montréal comme plusieurs l’ont fait,
Si les lecteurs contactaient les annonceurs du Journal pour les encourager à ne plus annoncer dans le Journal,
Si les annonceurs n’achetaient plus de publicité dans un journal en lock-out,
Si les politiciens refusaient de parler aux cadres-journalistes du Journal de Montréal comme le fera Québec Solidaire,
Si les artistes, auteurs, sportifs, organisateurs communautaires, policiers et bien d’autres ne faisaient aucun commentaires au Journal de Montréal,
Si les citoyens se rendaient compte de leur pouvoir,
Si la solidarité était une réalité,
Si le monde se tenait,
Le lock-out ne durerait pas longtemps…

Publicités

Une Réponse

  1. C’est Ginette Reno qui chantait « Quand les hommes vivront d’amour, il n’y aura plus de moutons » …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :