Job de bras contre Radio-Canada

Mais je pense que la concurrence en profite allègrement pour tomber à bras raccourcis sur la société d’état. Je parle évidemment du Bye Bye qui continue à faire les manchettes plus de 9 jours après sa diffusion. Et ce n’est pas finit car Véronique Cloutier et Louis Morissette sont arrivés hier de Floride, accueilli par le Journal pour donner une conférence de presse aujourd’hui…

Pourquoi ? Car le Journal de Montréal n’arrête pas et met de l’huile sur le feu. Quelle surprise de la part d’un quotidien affilié avec TVA, le principal concurrent de Radio-Canada…

Je ne dis pas que Radio-Canada est parfaite, loin de là, mais si le gouvernement conservateur voulait trouver une excuse parfaite pour couper les vivres de notre société d’état, on lui donne des arguments en béton. Merci à Richard Martineau hier dans sa chronique. Merci au Journal qui en noircit des pages et des pages. Les québécois veulent vraiment qu’on cesse de financer Radio-Canada ? Qu’on lui coupe encore plus les vivres ? Qu’on mette sur pied une Commission d’enquête sur le Bye Bye ?

Pendant que les citoyens de Gaza meurent sous les bombes, qu’on ne parle plus du coup d’état en Guinée, que Barack Obama met l’environnement au coeur de ses priorités et qu’il arrive à la Maison blanche et bien d’autres sujets, on se déchire sur le Bye Bye. Qu’on arrête et qu’on passe à autre chose. Ça suffit la croisade.

Que Nathalie Simard, René Angelil, Denise Bombardier et cie passent aussi à autre chose. Plaie d’humour n’est pas mortelle…

Ajout : Il a été question de cette controverse ce matin chez Christiane Charette, c’est ici avec moult commentaires…

Aussi, excellente conférence de presse de Véronique Cloutier qui se tient debout. Son chum Louis Morissette paraissait moins solide et plus affecté. Maintenant que l’on passe à autre chose.

Publicités

8 Réponses

  1. Il y a effectivement des tragédies autrement plus importantes que les petites frustrations provoquées par le bye bye.Hier, René Angélil a publiquement réclamé la tête de la directrice des programmes de Radio-Canada. Il n’a pas apprécié qu’on se moque de sa protégée.Personnellement, je n’en ai rien à cirer.Le traitement de la nouvelle m’amène par contre à me questionner sur le copinage entre certains médias. Bien sur, on a joué la nouvelle très fort sur les différentes plateformes de Québecor. C’était prévisible. On en a également parlé chez Chorus et Astral Média. Rien par contre sur Cyberpresse (plateforme Gesca) : aucune nouvelle, aucun entrefilet, aucun éditorial. Même pas un petit billet chez les blogueurs de Gesca. Cyberpresse a plutôt préféré mettre en feature de sa section télé/radio, la 500ème de la Fosse aux Lionnes; comme par hasard diffusée à RC.On sait d’ailleurs que Gesca et Radio-Canada collaborent de façon assez étroite à plusieurs projets. Lorsqu’il est question de convergence, le nom de Québécor sort immanquablement en premier. Cela n’est pas faux; mais je ne crois pas que PKP soit le seul à jouer cette game.

  2. EDIT DE MON DERNIER COMMENTAIRE:Bon eh bien il semble que j’ai été lu chez GESCA ;o)Cyberpresse vient tout juste de sortir un papier sur la controverse Angélil- RC; 5 heures après les autres médias par contre….Bon ok, je me suis planté sur celle-là; mais cela ne change pas mon opnion sur les relations entre certains médias.

  3. Moi le Bye Bye 2008 je l’ai bien aimé. Y’a certains sketche que j’ai pas aimé mais dans l’ensemble j’ai bien aimé. J’ai trouvé plate le sketche de Denis Lévesque, pas parce que j’ai vue du racisme, parce qu’il était plate. J’ai même pas vus de racisme… j’ai juste vue que les jokes était pas bonne.Est-ce qu’ont va avoir un Bye Bye comme TQS… ou ont nous passe un film!!Le Bye Bye est une tradition… alors ne plus en avoir un va être une tragédie

  4. Plus ça s’étire, plus c’est repris dans le « rest of Canada » et prétexte à traiter tous les Québécois de racistes, encore, et encore… Je suis fatiguée.

  5. Quand on voit la part que les bulletins de nouvelels réservent à l’actualité étrangère, on suit cette logique: du nombrilisme poussé à l’extrême, du superficiel, un os sur lequel les chiens se jettent. Je suis fatiguée de ces chroniqueurs, Martineau et compagnie, qui compensent leur manque de culture et d’intérêt (national et international) pour arriver à remplir leurs blogues, chroniques. C’est bien plus facile que de trouver de nouveaux sujets. Zéro recherche, on aboie juste avec la meute. Quant à l’indépendance d’esprit dont ils se targuent, elle est inexistante.

  6. Sylvain : désolée de te contredire mais Cyberpresse, Le soleil et La presse ont largement parlé du Bye Bye. Mais les jours suivants pas neuf jours plus tard. Chantale Guy l’a critiqué et n’a pas aimé. Richard Therrien en a fait un billet et l’a critiqué dans le Soleil. Pat Lagacé aussi a fait un billet…

  7. Mon commentaire ne portait que sur un élément spécifique de la controverse, soit la sortie de René Angélil. C’est la dessus que Gesca est sorti après tout le monde.Mais comme tu dis, on doit maintenant passer à autre chose; il y a des catastrophes bien plus importantes dans le monde. C’est tivident!!

  8. Sylvain : la sortie de René Angelil était une exclusivité du Journal. On sait combien Céline et René sont affiliés avec le coupe Snyder-Péladeau…Je ne vois pas pourquoi Gesca aurait du faire quelque chose…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :