Ma revue des magazines sur RDI

Je reviens de RDI, vous pouvez visionner l’entrevue ici. Très intéressante rencontre avec Fabienne Larouche qui m’a indiqué s’être débarrassée de ses voitures qui consommaient beaucoup d’essence et allaient encore plus vite. Elle n’est pas rendue aux hybrides mais s’y intéresse. Très bien. Je l’ai encouragé à réduire son bac de recyclage…Mais aussi à introduire l’environnement dans Virginie. Par exemple, l’école pourrait devenir un Établissement Vert Bruntland comme plus de 1000 écoles au Québec maintenant. Elle pourrait s’entourer d’une ou un éco-conseiller pour « écologiser » sa série. Plein d’enfants et d’écoles se mettent au vert. Elle suivrait ainsi la tendance. À surveiller.

Outre le fait de parler de mon livre : les pollutions invisibles, j’ai aussi fait la revue des magazines. Très difficile pour une journaliste indépendante amoureuse des magazines de faire un choix. J’aurai pu amener une vingtaine de revues ce matin, je lis beaucoup et un grand nombre de revues très diversifiées de Paris-Match (de temps en temps) à l’Express, le Courrier international, le Pélerin (oui oui même si c’est catholique c’est une tradition familiale Gladel. Mes grands-parents le lisaient ainsi que Sélection du Readers Digest), à Châtelaine, Coup de pouce, Affaires plus, Commerce, Monocle, Vanity Fair, Biobulle et bien d’autres encore.

Les revues utilisent un grand nombre de journalistes indépendants ou pigistes. Il y a ceux que j’aime, car j’y écris (Clin d’Oeil, Affaires plus), ceux pour qui je rêve d’écrire (Sélection du Readers Digest, Châtelaine, Elle, L’Express, Marianne), ceux dont je ne parle pas et que j’ignore car ils traitent leurs pigistes en les payant au lance-pierre.

Il faut dire que je suis vice-présidente de l’Association des journalistes indépendants du Québec. Nous nous battons particulièrement pour améliorer les tarifs versés aux journalistes indépendants qui sont souvent moindres que le salaire minimum et le respect de nos droits d’auteur. Des sujets méconnus des citoyens en général qui pensent que tous les journalistes sont riches.

Maintenant voici les trois revues que j’ai choisies ce matin. J’ai écrit pour les deux premières. Pas en ce moment. Ce sont des revues indépendantes qui ne sont pas des propriétés de grands groupes de presse. Elles paraissent chaque trimestre.

La Maison du 21e siècle
La Maison du 21e siècle est l’un des premiers magazines tout écolos à avoir vu le jour au Québec. C’est bien entendu pour ceci que je l’ai choisi.
Une revue qui ne traite pas seulement de construction et rénovation écologique, mais de tout ce qui touche une vie plus saine, plus verte, la consommation durable. Le numéro de l’hiver 2009 qui est en kiosque aborde le sujet du bambou.

On y parle de la luminothérapie. On sait que les journées d’hiver sont plus sombres, car les heures d’ensoleillement sont limitées. Aussi la maison en ballot de paille. Plus commode et sécuritaire que bien des gens pensent. Un dossier sur les produits nettoyants qui nous encouragent à diminuer notre consommation astronomique de produits nettoyants. Polluants chimiques et cie. Aussi un grand nombre de bouteilles de plastique à recycler. La solution dont je parle dans mon premier livre l’écolo écono : bicarbonate de soude, vinaigre et remplissage avec les Nettoyants Lemieux.

Yoga Mondô

La revue Yoga Mondô, aussi une revue québécoise indépendante qui se spécialise en yoga, une discipline que je pratique chaque semaine depuis deux ans. Cette revue est jeune, publiée elle aussi chaque trimestre, elle nous parle du yoga et de tout ce qui se passe autour. Car le Yoga est aussi un style de vie qui nous entraîne vers la méditation ainsi qu’un plus grand respect de la Planète….

Dans ce numéro en kiosque, on trouve une brève intéressante qui nous apprend que plus les marchés financiers dégringolent à Wall Street, plus les courtiers et banquiers s’inscrivent à des cours de Yoga. Pour gérer leur énorme stress….On y trouve aussi une entrevue avec Lyne St-Roch qui a fondé le studio de Yoga du même nom. Mais il existe plein de centres de yoga, chacun différent.

Le site internet de cette revue a d’ailleurs un bottin des cours et centre.

Alternatives économiques
Alternatives économiques, une revue française qui nous parle d’économie de manière différente en prenant en compte l’environnement, le développement durable. Pour sortir des sentiers battus.

Un petit article sur le Père Noel qui est une ordure. Pourquoi ? Car il dépose de nombreux gadgets et objets électroniques sous le sapin, mais ne repart jamais avec vos machines inutiles. Une excuse pour parler du problème grandissant et de plus en plus préoccupant des déchets électroniques qui recèlent de produits toxiques : plomb, mercure, retardateurs de flammes et compagnie.

Un autre article sur le bois certifié FSC ( Forest stewardship Council) qui s’implante en Afrique. Il s’agit d’une manière de produire du bois durablement au lieu de raser des forêts comme on l’a fait au Québec pour la forêt boréale ou en Amazonie.

Le dossier principal parle de l’industrialisation de notre nourriture. Ce qui est déjà un fait de ce côté de l’Atlantique avec les plats préparés, les saveurs artificielles, des produits industriels, inventés, etc. L’un des articles de ce dossier se demande si on ne devrait pas réapprendre à utiliser des produits simples et de saison. C’est l’objectif principal des paniers bios d’Équiterre, de l’achat local.

Dans le numéro spécial sur l’économie en 2009, on trouve des chiffres qui prouvent que les employeurs français discriminent les femmes et surtout les Maghrébins. Un exemple : un marocain doit envoyer 277 CV pour décrocher un entretien contre 19 pour un candidat français ayant un nom et un prénom à consonance française. Une femme aurait 1,6 moins de chances qu’un homme d’être reçue en entretien. Ahurissant. Après on s’étonne que les banlieues françaises où l’on parque les immigrants et enfants d’immigrants, s’embrasent. À quand la révolution des femmes dans mon pays d’origine ?

Publicités

2 Réponses

  1. J’aime bien la petite «plogue» pour L’Écolo Junior à la fin… 😉

  2. hahaha pas folle la fille 😉 Je ne me suis regardée jusqu’à la fin, je bougeais trop sur ma chaise, je me suis donnée le tournis 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :