Les pigistes craignent de devenir des briseurs de grève

Article dans la Presse ce matin. Pour une fois je n’en suis pas l’auteure mais je suis citée. Outre tout ce que j’ai déjà écrit sur ce contrat merdique de TVA Publications et du Ici, le journaliste de La Presse a pris l’angle : briseurs de grève contre leur volonté. C’est ici.

Publicités

Une radio de Québec dénigre Françoise David

Décidément, les radios de la région de Québec ont vraiment le chic pour faire parler d’elles et embaucher des animateurs irrespectueux. C’est une maladie à Québec ? D’ailleurs Jean-François Cloutier a écrit un essai qui tente d’expliquer cette malheureuse tendance de la ville de Québec. Très intéressant.

Bref, après Jeff Fillion et André Arthur, un certain Sylvain Bouchard pollue les ondes du 93,3 Fm. Sa dernière trouvaille ? Organiser un jeu en ridiculisant Françoise David. Ses participants : des jeunes qui doivent, entre autre, déchirer la page de l’un de leur manuel scolaire. Bravo, quelle intelligence d’esprit. L’histoire est ici.

La Fédération des femmes du Québec demandait aujourd’hui l’arrêt de ce jeu stupide. Ce qui est a été fait aujourd’hui semble-t-il. Françoise est ma voisine, je l’ai croisée ce soir et elle me mentionnait que la radio avait stoppé le concours mais s’est bien gardée de s’excuser. Sauf que c’est inacceptable et elle n’entend pas en rester là. J’espère sincèrement qu’elle ne laissera pas cet animateur sans scrupule et irrespectueux s’en tirer à bon compte. Trop facile de salir par des mots lancés à travers un micro.

Que les syndicats incluent les journalistes indépendants

Voici une des solutions évoquée par Nicolas Langelier à Christiane Charette, et reprise par Steve Faguy et aussi Lise Millette ici. Je ne peux qu’y souscrire. Et on s’assure ainsi que les permanents et les indépendants travaillent main dans la main comme ça devrait toujours l’être entre collègues.

Le point sur le contrat de TVA Publications

Je vous ai longuement et souvent parlé du contrat de TVA Publications que je ne signerai pas. Car il est ignoble et que je ne peux le signer à cause de mon contrat avec Copibec. Je suis la seule qui en parle publiquement pour le moment car je suis sur le CA de l’AJIQ, et puis ce n’est qu’un seul article en cause, une seule collaboration et des principes auxquels je tiens. Malgré le fait que j’aimerai bien écrire pour Clin d’Oeil. Tant pis.

Sauf que le couteau devient un peu plus coupant sous la gorge de certains pigistes (beaucoup m’écrivent et ne veulent pas signer mais tiennent à rester anonymes par peur de perdre des contrats) qui travaillent pour TVA Publications et ses revues ( TV Hebdo, Clin d’Oeil, Star Système, 7 Jours, Dernière Heure, Le lundi, et plus). Mais on ne sait rien car toutes sortes de rumeurs circulent. On les presse de signer, sinon, sinon ? Devinez, il y a de grandes chances qu’ils n’écrivent plus pour TVA Publications.

Et devinez pourquoi les pigistes ont peur, c’est parce que s’ils perdent ce client – qui en est un gros pour la plupart – ils perdent beaucoup. « Les pigistes veulent bien être solidaires des lock-outés, mais nous, on n’a pas 72% de notre salaire qui nous attend quand on perd tous nos contrats. Certains signent parce qu’ils n’ont pas d’autres options et veulent se nourrir et payer leur loyer. On aimerait sentir l’appui des syndiqués, avec qui nous ne sommes PAS en compétition, contrairement à ce que certains veulent faire croire », me disait une pigiste qui souhaite garder l’anonymat.

Sauf que lorsque les pigistes signent, ils diminuent leurs conditions de travail et mettre en péril leur avenir, notre avenir. Honnêtement, de mon côté, je préfèrerai aller travailler dans un dépanneur pour subsister.

La Presse aborde succintement le sujet ce matin à la fin de cet article. Le Devoir en a parlé, une chance. La FPJQ a timidement protesté. Branchez-Vous aborde le sujet ce matin avec l’histoire de Michel Vézina qui a été démissioné du Ici car il refusait de signer un contrat semblable.Les lock-outés du Journal de Montréal non plus n’en ont pas parlé dans RueFrontenac.com alors que cette signature de contrat est directement lié au lock-out. Alors quoi ? Réveillons-nous. Les pigistes de TVA Publications sont menacés mais tout le monde se tait ?

La chronique de Yves Boisvert sur Bernard Landry…

Belle chronique ce matin de Yves Boisvert dans La Presse. Bernard Landry et ses contradictions.

Aussi un paragraphe rempli de sagesse et de bon sens sur Richard Martineau (il oublie lui aussi la pigiste Geneviève Lefevbre qui a quitté spécifiquement à cause du conflit.)

«Reste l’épineuse question des pigistes. Certains ont quitté (Julius Grey, Marie-France Bazzo, Jacques Demers, Martin Brodeur, notamment). D’autres pas. Je me trouve, moi syndiqué de La Presse, dans une position trop facile pour dire à un chroniqueur à temps plein non syndiqué, comme Richard Martineau, de se mettre au chômage par solidarité… sachant qu’il paiera cette solidarité plus cher que quiconque, n’ayant devant lui ni chômage, ni paie du fonds de grève syndical. Que ceux qui sont certains d’avoir cette vertu lui lancent la première pancarte.»

En passant, la réaction de la FPJQ sur les élus qui refusent de parler au Journal de Montréal a fait des vagues parmi les membres, ici le syndicat de la Presse et Cyberpresse n’est pas d’accord.

Ajout : Chantal Hébert en parle et donne son avis. Si elle était chroniqueuse au Journal, elle n’écrirait plus.
Et Raymond Viger sur un journal sans journalistes.

Le scandale de l’eau à Shannon: les autorités savaient!!!

Épouvantable. Je n’en reviens pas de cette inaction des autorités. Que dire d’autre…Plus sur Branchez-Vous.

Matinée hivernale montréalaise

Le soleil se lève sur une journée froide…
Sur une ruelle habitée d’un fort et de sapins
Oui presque moins 20 et encore sous abri, il faisait plus froid dans la vraie vie…