Déglacer les trottoirs

Autant que les rues. Je ne comprends pas pourquoi Montréal arrive à nettoyer et déglacer ses rues mais pas ses trottoirs. Un peu tannée de voir que l’on favorise encore une fois les automobilistes au détriment des piétons.
Je comprends que pour ne pas contaminer inutilement l’eau, la terre, nos plate-bandes et l’environnement, on limite l’utilisation du sel et autres produits fondants. Mais pourquoi les chenillettes sont si peu visibles ? Utilise si peu de gravier ou de sable ? Et même un peu de sel quand la situation est aussi dangereuse qu’hier. Je l’ai testé.
Est-ce que les cols bleus ne veulent pas faire d’heures supplémentaires? Est-ce que la ville ne devrait pas engager des gens qui voudraient travailler en étant payé 1 fois et demi plus ? Deux fois plus? J’oubliais le syndicat des cols bleus n’autorisent pas l’emploi de personnel supplémentaire. Peut-être aussi que la ville (enfin les divers arrondissements) ne veulent pas faire entrer de personnel en grand nombre étant donné le coût lors de journée fériée. Ne l’oublions pas. Le convention des cols bleus de Montréal est incroyable et leur donne droit à des taux horaire exponentiel…
Bref, il y a une raison à l’état de nos trottoirs. Pas celle que l’on donne aux médias. Aura-t-on la véritable réponse?
Je ne demande pas que la ville soit nettoyée au quart de tour. Je demande qu’on mette la priorité sur les trottoirs, les rues empruntées par les autobus au lieu de favoriser encore et toujours les automobilistes.

Publicités

4 Réponses

  1. « au profit » des piétons ou « au détriment » des piétons?Pour ce qui est du message, je suis 100% d’accord. La sécurité publique devrait s’en mêler.

  2. Tout à fait au détriment…pas au profit. Corrigé.Sécurité publique? hum il ne faut pas exagérer quand même…

  3. J’écoutais M. Héroux d’Environnement Canada ce matin à Radio-Canada. Il dit que des hivers avec des redoux, nous en connaîtrons de plus en plus. Alors pourquoi conserver toujours la même manière de faire ? Ici, hier, la voirie s’affairait à râcler les rues et les trottoirs avant que la température ne repasse en-dessous de zéro, puis vérifiaient si les bouches d’égoût étaient dégagées pour recevoir la pluie. Bravo !!

  4. Isabelle, quelle ville ? Sûrement pas à Montréal…car si les trottoirs sont mieux aujourd’hui, certains restent très glacés. Je le sais, j’ai marché durant une heure de Radio-Canada à chez moi…Inadmissible…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :