Un adieu à la F1

Même si ce sujet n’a aucun rapport avec l’environnement, les lecteurs de ce blogue savent que la F1 est ma passion. Mis à mal depuis que la nouvelle définitive est tombée aujourd’hui. Montréal peut dire adieu à son Grand prix de F1. Comme la France lui a dit adieu aussi. Épouvantable.
Ces deux pays, surtout la France, ont une tradition en F1. Des pilotes, des Grand prix.
Mais voila qu’un vieillard en mal de pouvoir et de milliards nous enlève notre passion pour gonfler son magot. Même Oncle Picsou avait plus de jugement et d’empathie.
Montréal était la seule ville qui remplissait ses gradins. Les Français sont, parmi tous les européens, les fans les plus connaisseurs. Mais nous n’avons pas le cash de l’Asie et de certains pays arabes.
Je ne sais pas si je continuerai à suivre le prochain championnat. Je ne crois pas. Bernie Ecclestone tue la F1 en se moquant des amateurs. Je ne peux que lui souhaiter de s’etouffer avec ses milliards. J’espère que la F1 renaîtra un jour de ses cendres. Plus humaine, plus sportive, plus écolo, plus respectueuse et proche des amateurs. Moins macho aussi.
En attendant, je regarderai ailleurs en me rappelant les belles années : Lauda, Laffite, Pironi, Jabouille, Piquet, Jones, Villeneuve, Prost, Senna, Schumacher, Hakkinen, Coulhard, Alonso et mon préféré : Eddie Irvine!