Les portières meurtrières et les autobus


Combien de fois, il faudra prier les automobilistes de regarder dans leur rétroviseur avant d’ouvrir leur portière ? Qu’elle peut se transformer en obstacle pour un cycliste. Parfois mortel. Souvent grave.

Ce n’est pas un caprice de notre part, les cyclistes. C’est une question de vie ou de mort.

Tantôt, je revenais zen et tranquille de mon cours de Yoga. Je roulais sur Masson, lumières allumées et manteau clair avec bandes réfléchissantes. Tout d’un coup, surprise, une portière s’est dressée devant moi. Une chance, je roule presque toujours (et cette fois-ci) à bonne distance. Je préfère que la voiture qui me suit soit obligée d’attendre pour me doubler que de faire la crêpe sur une portière.

C’était la deuxième fois en cette journée qu’un automobiliste me faisait cet honneur. Sans compter le chauffeur d’autobus qui voulait tester ma capacité de rester stable alors qu’il me frôlait. On s’y habitue car la majorité des chauffeurs d’autobus ignore les cyclistes. Lorsqu’ils nous doublent, ou plutôt nous frôlent, c’est comme si on n’existait pas.

Et je ne parle pas des chauffeurs d’autobus de touristes. L’un d’entre eux a déjà failli faire office de rouleur compresseur sur moi en tentant de me coincer sous le tunnel St-Joseph-Iberville. Pour une fois que je prenais la rue au lieu de trottoir. J’ai compris. Je suis retournée sur le trottoir. Je préfère payer une contravention au lieu de perdre la vie. Car ce fut l’expérience la plus épeurante de ma carrière de cycliste. Cinq ou 10 secondes interminables. J’ai vraiment eu peur. En sentant l’autobus, j’ai serré les mains sur le guidon, me suis concentrée pour rester droite et j’ai retenu ma respiration !

Advertisements

4 Réponses

  1. Je viens de me faire volé mon Vélo!! Sur mon balcon arrière, par la ruelle!Ca aussi c’est une plaie à Montréal!!Je suis très fachée par le manque de moral de certaines personne. Retour au métro!

  2. Rouler en vélo à Montréal réclame à la fois courage et inconscience. Lorsque ce ne sont pas les automobilistes qui ouvrent leur portière sans faire attention, ou les autobus qui nous frôlent, ce sont les autres cyclistes qui se pensent au Tour de France et roulent sans faire attention ni aux autres cyclistes, ni aux signaux routiers – une de mes amies a passé deux jours à l’hôpital parce que le cycliste qui la suivait est arrivé sur elle à pleine vitesse alors qu’elle commençait à virer à droite, après avoir marqué son intention de le faire. Une chance, elle avait un casque…Alors disons que pour le civisme, je crois que tout le monde a sa part à faire…

  3. Cécile, si un jour un policier tente de te coller un constat d’infraction pour avoir rouler sur le trottoir parce que tu a peur des autobus, tu peux dire que tu a une « excuse légitime », tel que mentionné à 75 endroits dans le code criminel canadien. Et si il te la donne quand même et que tu la conteste, assures-toi de bien l’avoir mentionné au policier et qu’il le note, et dis que tu prends le constat « sous protestation ». Mentinne tout ça en cour et le juge te laissera partir, a moins que ça ne soit qu’un salaud cette journée la. Et si il te force à la payer, tu à le droit de lui dire non. Mais ça, c’est un autre débat, si un jour ça t’intéresse de savoir comment dire non à un juge.testdummy

  4. Encore une victime d’une portière la semaine dernière à Paris…personne décédée 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :