Conférence à Chambly demain soir

Si vous habitez dans la région de Chambly, j’y donne une conférence écolo écono demain soir le mercredi 22 octobre à 19h30 à la bibliothèque. Gratuit.

La beauté du soleil

Un autre lever de soleil de mon balcon arrière
Coucher de soleil à Shippagan, GRC en arrière-plan…ou avant-plant
Soleil qui se mire dans l’océan à Miscou
Soleil dans les yeux au sommet du Mont-Washington
Gloire du matin qui se dore au soleil de notre ruelle.


En cette journée grise, voici le soleil. Celui que je vois le matin en me levant. Celui qui s’invite dans ma cuisine et mon bureau. Du pur bonheur.

Comme le montre ces différentes photos, j’aime la beautés des levers et couchers de soleil, le soleil à midi, à 15h, en tout temps. Un merveilleux spectacle dont je ne me lasse jamais.

Le puits sans fond du transport en commun montréalais!

Je dis tout ce que je pense du financement du transport en commun dans un billet sur MaTerre.ca
Même si c’est un puits sans fond, les gouvernements doivent le financer. Obligatoire ! Le transport en commun ne sera jamais rentable, à moins d’un miracle. Ce qu’on veut c’est qu’il joue son rôle de transporter le plus de gens possible, dans de bonnes conditions, afin de limiter la pollution atmosphérique générée par l’automobile.

Retour à la case départ pour le parti Libéral du Canada!

Pas facile la vie politique. Surtout celle d’un chef qui, au premier abord, n’était pas destiné à diriger le parti libéral . Retour à la case départ avec une nouvelle course à la chefferie.

Stéphane Dion était tout sauf serein hier lors de son annonce. Si j’ai été la première à le défendre, je trouve aussi qu’il aurait dû reconnaître son incapacité à mener le bateau. Sauf qu’il n’est jamais facile de reconnaître ses erreurs et ses faiblesses surtout en public. Que le premier à pouvoir le faire lui jette la pierre…

Sa première erreur a été de se présenter dans la course à la chefferie. Il faut parfois avoir l’humilité de savoir que l’on est incapable d’être un leader…Sauf que le parti Libéral l’a complètement trahi et torpillé. Bonne chance à celui ou celle (rêvons un peu) qui lui succèdera pour rebâtir ce parti au bord de la faillite. En passant, seulement trois députés (un ou deux battus) étaient avec lui hier dont Martha Hall Findlay, la seule femme qui s’était présentée dans la course à la chefferie. Il y a en au moins une qui a de la classe.

Je verrai bien une fusion avec le NPD… Si on veut vraiment marquer un véritable virage et renovuellement.