Ouvrir les magasins le dimanche?

Nicolas Sarkozy veut changer la France. Y ouvrir les magasins le dimanche. C’est pratique mais en même temps, a-t-on vraiment besoin de magasiner 7 jours sur 7? Je suis partagée. Et la vie de famille des travailleurs du domaine de la vente ?

Je le constate avec mon beau-frère qui travaille chez Carrefour en France. Il n’a qu’un jour de congé : le dimanche. Que se passera-t-il si l’ouverture des magasins le dimanche est permise ? Il devra travailler 7 jours sur 7 ? Indécent.

Malheureusement, on peut instaurer les meilleures protections possibles des travailleurs, certains patrons trouveront toujours le moyen de les contourner. Et certains travailleurs accepteront toujours tout, même si c’est illégal ou immoral.

Le changement ne se fera pas sans heurts en France où de nombreux magasins (surtout dans les petites villes) sont fermés le dimanche et le lundi encore. Cette politique avantagera encore les gros centres commerciaux, les Carrefours et cie mais sûrement pas les petits commerçants qui travaillent déjà beaucoup. Après la libéralisation du développement des Hards discounts, voici une autre mesure qui tuera le commerce local et de proximité.

La France prend le virage nord-américain qui ne fonctionne pas. Attention. Résistez!

Ici au Canada, les magasins sont ouverts 7 jours sur 7. Une surprise pour les Français en visite. Ils sont ouverts de 9-10h à 17h du lundi ou mercredi ainsi que samedi et dimanche (certains n’ouvrent qu’à partir de 12h) en général. Jusqu’à 21h le jeudi et vendredi. Honnêtement, je crois que ce n’est pas à la France de changer mais aux autres de retourner au bon vieux dimanche de congé. Je sais c’est utopique. Mais la société de consommation doit laisser sa place à une vie plus simple et moins axée sur l’achat à toute heure et en tout genre. On est habitué à tout avoir tout de suite. On s’habituera au contraire et à planifier. Je dis ça en sachant bien que de temps en temps, je vais acheter des trucs le dimanche mais il faut décider quel type de société nous souhaitons.

Non au sac de plastique gratuit. On doit payer.


Je ne comprends pas du tout le plan de la ministre Beauchamp. Le volontariat ? Si ça fonctionnait, on le saurait. Je n’y crois pas. Le lobbying de l’industrie du plastique a fonctionné. J’en parle sur MaTerre.ca

On n’ira pas très loin dans la réduction de l’utilisation du sac de plastique et le recyclage avec ça. Surtout avec trois types de sac sur le marché : recylable, biodégradable et compostable. Les deux derniers contaminent le recyclage car le plastique n’est pas fait pour être recyclé mais se dégrader. Et il est complétement utopique de demander aux citoyens de faire la différence entre les deux. Tout ira au recyclage ou à la poubelle.

Il fallait interdire les sacs. N’autoriser que les biodégradables-compostables tout en les faisant payer plus cher que les sacs réutilisables. 1$50 pour le premier. 1$ pour le deuxième.

Une femme garde les buts du Canadien…

Les Canadiens c’est l’équipe de hockey de Montréal. La jeune femme qui a gardé les buts, Kim St-Pierre, ne l’a fait que durant un entraînement régulier. Mais c’est une première en 100 d’existence du club. Imaginez une femme qui garde les buts du PSG ou de Marseille ou toute autre équipe de foot en France…Même pour l’entraînement, j’imagine que ce serait notable. Est-ce déjà arrivé durant la saison régulière en foot ?
Car c’est arrivé ici au hockey. Il y a plus de 15 ans, Manon Rhéaume écrivait l’histoire en participant à un match de hockey de la ligue nationale (Canada et États-Unis). Mais elle n’est pas restée longtemps sur la glace…
Je ne dis pas d’inclure les femmes dans des matchs mixtes mais pourquoi les ligues d’hommes sont plus populaires et plus financées que celles des femmes?
C’est comme la F1. Un sport où l’on pourrait voir des femmes sans aucun problème. Il faudrait simplement qu’une écurie ose. Juste un peu. Mais les femmes ne servent qu’à jouer les poupounes en F1. Ah misère ! On n’est pas encore sortie du bois !

Chronique à l’émission du matin de Radio-Canada CB

Demain matin, je participe à l’émission du matin de Radio-Canada en Colombie-Britannique et Yukon, Phare Ouest. J’y parlerai et analyserai la visée de cette province de vouloir réduire ses émissions de GES de 33 % d’ici 2020. Je ferai des comparaisons avec l’est, le Québec. Qui est le plus vert ? Hum, d’après la Fondation David Suzuki, ce sont les deux provinces les plus écolos. Mais la Colombie-Britannique avec volé le premier rang au Québec lors de l’évaluation estivale.
Pour m’écouter sur internet en direct ou en différé, c’est ici. L’heure : 7h45 à Vancouver, 10h45 à Montréal, 16h45 en France.

De la bouffe à la poubelle…pendant que l’Afrique crève de faim…

Article dans le Soleil ce matin sur les montants de nourriture que l’on jette à la poubelle. Gros gaspillage. J’en parle plus en détail sur MaTerre.ca
J’ajouterai que j’ai un système afin d’éviter de jeter. J’achète presque au jour le jour. Facile quand on habite proche de commerces. Sinon, on peut faire de bonnes soupes lorsque des légumes menacent de marcher dans le frigo.
Mais j’avoue que le fait de vivre seule ne me facilite pas la vie. Dernièrement, j’ai perdu la fin de mon carton de lait car je ne l’avais pas consommé assez rapidement. Trop gros pour moi trop souvent. Par ailleurs, en achetant des produits biologiques, sans conservateur, on doit les consommer plus rapidement. Il faut bien les gérer.
Mes solutions ? Je partage avec mes voisins, je congèle mon pain que j’achète tranché, je fais des soupes, des ratatouilles que je congèle ensuite. Avez-vous d’autres solutions pour éviter le gaspillage ?
Finalement, je composte. Au moins cela limite le montant des matières organiques qui envahissent les sites d’enfouissement.

Conférence à Chambly demain soir

Si vous habitez dans la région de Chambly, j’y donne une conférence écolo écono demain soir le mercredi 22 octobre à 19h30 à la bibliothèque. Gratuit.

La beauté du soleil

Un autre lever de soleil de mon balcon arrière
Coucher de soleil à Shippagan, GRC en arrière-plan…ou avant-plant
Soleil qui se mire dans l’océan à Miscou
Soleil dans les yeux au sommet du Mont-Washington
Gloire du matin qui se dore au soleil de notre ruelle.


En cette journée grise, voici le soleil. Celui que je vois le matin en me levant. Celui qui s’invite dans ma cuisine et mon bureau. Du pur bonheur.

Comme le montre ces différentes photos, j’aime la beautés des levers et couchers de soleil, le soleil à midi, à 15h, en tout temps. Un merveilleux spectacle dont je ne me lasse jamais.