Les apprentis du Rebut global

Je n’ai pas vu le premier épisode et j’ai oublié de vous en parler. Les Apprentis du Rebut global, quatrième saison de cette série, est en ondes depuis le 9 septembre. Les mardis soirs à 19h – Télé-Québec. Cette année, aucune construction de maison écologique mais on suit le recyclage de jeunes, rejetés par la société et le système scolaire, tout en abordant un dossier explosif : les déchets électroniques.
Je vous déclare un énorme conflit d’intérêt car j’ai travaillé à titre de recherchiste dès le début de cette série. Le résultat est impressionnant. La semaine dernière, le deuxième épisode présentait un reportage sur lequel j’ai travaillé fort. L’exportation de déchets électroniques dans le monde. Quel bonheur de voir le résultat de mes recherches se transposer à l’écran.
On parlait du rôle d’Environnement Canada qui procède régulièrement à des saisies dans les ports, dont celui de Vancouver. Que de tracas pour obtenir l’autorisation de tourner dans le port de Vancouver !!!
Je ne peux que vous encourager à suivre cette série…

De l’ail de Chine

Ma fruiterie sur Masson n’offre que de l’ail de Chine. Bizarre. Pourtant on a de l’ail au Québec non?

C’est le temps de la proportionnelle

Jack Layton, chef du NPD (l’un des partis les plus à gauche du Canada mais qui serait centre-droite en Europe) vient de proposer une alliance avec le parti libéral de Stéphane Dion (un parti de droite). Ce dernier a refusé. J’en parle ce matin dans Branchez-Vous.
Dommage, cela aurait été un bon moyen de contrer les conservateurs. Aussi à droite que le Front National, racisme en moins. Sauf que le parti conservateur se rapproche dangereusement des républicains américains.
Imaginez un parti français faire la prière avant une réunion ? C’est ce que font les républicains. Je ne le sais pas pour les conservateurs…
Le problème en Amérique du Nord c’est le peu de diversité politique. Tout le monde est à droite ou presque. En fait non, la majorité est à droite, donc la droite gouverne depuis la nuit des temps. Pas très démocratique. Il serait temps d’instaurer le scrutin proportionnel afin que chaque vote puisse se faire entendre et que chaque citoyen se sente représenter. Cela augmenterait la participation citoyenne, l’intérêt et le nombre de femmes et minorités visibles élu. Plus que temps !