L’attrait des Français pour les chutes du Niagara !!!


Mon amie Yvette qui me rend visite est aux chutes du Niagara en ce moment. En voyage organisé. Et croyez-moi, l’autobus était plein ! C’est incroyable l’attrait mystique de ces chutes sur les Français. Pourtant, si les chutes en elle-même sont magnifiques, le paysage les entourant a été totalement détruit par l’appétit vorace des vampires de touristes.
Autour de ce magnifique paysage, on ne trouve qu’hôtels et commerces à l’architecture douteuse, attrapes-touristes et futurs mariés. Bref, tout est laid, rien n’est vraiment beau. Un exemple parfait de destruction acharnée. Imaginez Niagara au naturel ! Les Chutes entourées d’arbres, de verdure…
Bref, les Français veulent toujours y aller même s’il faut faire presque 7h de route et 667 km de Montréal. Il faut dire que les Français n’ont pas la notion de l’immensité du territoire canadien. Ils veulent tout voir en 10 jours…alors qu’ils devraient le faire en étape. Le Québec demande 2 semaines et on ne peut tout voir…
Mon cousin et sa copine l’ont fait en deux fois : Montréal et les alentours lors de leur premier séjour, en hiver, puis ils se sont éloignés : Québec, Shawinigan, l’Estrie, Burlington et New-York lors de leur deuxième, l’automne dernier. Ils auraient voulu faire Niagara et Toronto mais ont préféré New-York.
En passant, je ne m’en rends plus compte étant donné que j’habite le Canada depuis 21 ans mais il existe toute sorte de petites différences entre la France et le Québec, autre que la langue. Je pense en faire un répertoire…

Publicités

N’importe qui sauf Harper

J’ai rarement vu un parti autant faire l’unanimité contre lui. Les sites internet dénonçant les politiques du parti conservateur se multiplient. J’en parle sur Branchez-vous. Est-ce que ce sera suffisant ?
Ce site est super intéressant et vient de Toronto. Un encouragement au vote stratégique pour l’environnement. Et les sites anti-harper envahissent la toile, celui-ci et celui-ci.
Aussi ce site qui revient lors de chaque élection : Democratic space qui a un guide du vote stratégique.

Ouf, les conservateurs reculent!!!

Tous les gens à qui j’ai parlé cette fin de semaine ne pouvaient pas croire que le Saguenay-Lac-Saint-Jean pouvait virer conservateur. Ils en avaient honte. Cette nouvelle porte à croire que ce n’est pas le cas. Espérons que le sondage deviendra réalité.
Même chose lors de mon passage à Québec. Les gens que j’ai rencontré ne comptaient pas voter conservateur et avaient honte de cette tendance. Sauf que Myriam Taschereau (celle qui traite les artistes de gâtés mais qui a profité de subvention semblable) est largement derrière le Bloc. Ouf. Mais c’est la seule.
Que se passe-t-il donc avec la ville de Québec ? Pendant ce temps, Montréal (pas de surprise) et sa banlieue (surprise) résistent à l’assaut du char (avec gaz à effet de serre) conservateur. Qui, en passant, refuse toujours de répondre à un questionnaire sur l’environnement…

Salon du livre plus écolo


Le Lac, samedi !

Reprise de la saison des salons du livre. Celui du Saguenay-Lac-Saint-Jean ouvre le bal suivi dans moins de deux semaines par celui de la péninsule Acadienne ( oui j’irai au Nouveau-Brunswick pour la première fois de ma vie).

Depuis mes débuts dans ces salons, on nous servait tout le temps de l’eau avec des verres jetables. Changement bénéfique à celui du Saguenay. Les verres sont enfin en verre !!! Pour une première année.

J’en profiterais pour améliorer le recyclage et proposer de la nourriture mangeable et locale !

Si j’adore les salons qui sont l’occasion de voir les lecteurs, les auteurs, de voir du pays et de trouver des sujets d’articles pour moi, j’ai quelques critiques…minimes.

Tout d’abord, je trouve dommage que les salons ne traitent pas mieux les auteurs, enfin les inconnus. Les vedettes et les auteurs invités reçoivent un traitement spécial. Les autres, dont je suis, font office de figurant qui passent inaperçu comme me l’a joliment résumé l’ami Steve. Pourtant, chaque auteur a son importance et contribue à la réussite d’un salon. Il est évident que les auteurs vedettes attirent le monde, mais les figurants contribuent à remplir les trous et à faire patienter les lecteurs dans les files d’attentes !

Je ne demande pas le tapis rouge, mais au moins un petit quelque chose, une petite, toute petite, preuve de considération. Exemple pour le Saguenay. La couverture du programme du salon représentait les noms d’auteurs dans une brouette soulignant que c’était une belle récolte. Mais pas tous les auteurs. Ni moi, ni Steve Proulx, ni Sophie Bérubé n’y était. Pourtant on était là. En figurant !

Autre suggestion plus terre-à-terre. Le Salon du livre de Rimouski nous donne un « kit » avec notre accréditation. On y trouve des infos touristiques, le programme du salon, l’information de base pour les auteurs (genre une salle pour prendre une pause), et quelques autres trucs. Aussi, l’année dernière, une visite au Parc du Bic était organisée en autobus. Magnifique initiative que ne prend aucun autre salon. (enfin ceux que j’ai faits)

Dommage, car pour moi, chaque salon est aussi l’occasion de découvrir la région et les commerçants locaux. Au Saguenay, je cherchais désespérément un endroit pour acheter une tourtière du Lac et des bleuets. J’ai appris trop tard que le Métro d’Alma en vendait. J’avais été à St-Gédéon dans l’après-midi, ça ne me tentait pas de refaire le trajet…
Les salons en région devraient être l’occasion de nous faire découvrir leurs spécialités locales, nourriture et autres, d’organiser des visites d’attractions comme le zoo de St-Félicien, le parc de la Pointe-Taillon ou des Monts-Valins, etc.

Il est dommage que le Holiday Inn où nous logions n’offre pas des fromages locaux dans l’assiette que j’ai prise. Il semble que le problème de la listériose les ait forcés de ne pas en offrir. Dommage, car je n’ai pas peur et je voulais goûter les fromages du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Et la fromagerie Médard était fermée à cause de l’hystérie des agents du MAPAQ, lors de mon passage. Triple dommage.

Un annuaire discutable d’entreprises soi-disant écolos?

Je ne vais écrire à nouveau ce que j’ai pondu sur Ma Terre.ca. J’abordais aussi le sujet à Club social. Vraiment dommage qu’une telle bonne idée soit si mal organisée.

Dion-Kovalev-Tremblay : le trio de Tout le monde en parle!

Je n’ai pas beaucoup eu le temps de bloguer lors du Salon du livre du Saguenay-Lac St-Jean mais j’ai un million de sujet dans ma tête…Commençons par celui de Branchez-vous ce matin. Tout le monde en parle.
J’aime bien TLMEP et j’aimerais évidemment y passer. Succès garanti pour les ventes d’un livre. Bref j’aimerais aussi qu’il y ait plus de non-vedettes, d’inconnus ou de diversité. J’ai l’impression que l’on repasse toujours les mêmes personnes. Le show-biz est petit au Québec. On fait vite le tour. Alors que plusieurs auteurs, personnalités, etc. pourraient être invités, on reprend toujours les mêmes.
Que l’on invite un ou deux gros noms par émission pour attirer les télespectateurs, c’est de bonne guerre et normal. Mais pourrait-on y glisser plus qu’une seule inconnue comme hier ? En plus, elle se fait varloper. Dommage.
Exemple : j’aurai invité Marie-Christine Bernard, une auteure du Saguenay qui a obtenu le prix AbitibiBowater roman 2008 au Salon du livre du Saguenay-Lac-St-Jean, Karel Mayrand, le nouveau directeur de la Fondation David-Suzuki qui fait son entrée au Québec. Ce ne sont que deux exemples. Vous en avez sûrement d’autres?

Questions pour les bleuets du Saguenay-Lac-St-Jean

Je compte aller à St-Gédéon tantôt et Chicoutimi. Le moins de route possible car hier les 5h de conduite dans Charlevoix (Baie-St-Paul-St-Joseph-La Malbaie-Saint-Siméon-La Baie-Chicoutimi-Jonquière) m’ont crevée. Alors en prévision des autres heures de conduite qui m’attendent demain pour le retour Jonquière-Montréal, je ne conduis que 30 minutes max.
Mais j’aimerais bien trouver un endroit pour manger de la tourtière du lac ? Acheter de bons bleuets? Y’-a-t-il des gens du coin qui lisent mon blogue ? Je veux de bonnes adresses !