Un Rush de musique…


Je reviens du concert de Rush au Centre Bell. Pour les incultes ( c’est une blague ), Rush est un groupe de rock canadien. Le meilleur, le plus légendaire. Je me demande bien pourquoi ils ne sont pas si connu que ça en Europe, particulièrement en France ?

Les trois membres du groupe ( fidèles et toujours ensemble depuis les années 70) visitaient donc Montréal ce soir. Une tournée qui s’arrêtait au domicile des Canadiens ( l’équipe de hockey de Montréal).

La patinoire se transformait pour nous recevoir. Justement j’étais sur le parterre.

Mémo à moi-même : Ne plus jamais acheter des billets sur le parterre, dans la section des 100, on est plus haut, on voit mieux. Pratique pour une pas très grande comme moi. Car impossible de rester assis quand on écoute Rush. C’est pas du Isabelle Boulay. On veut bouger. Enfin, on essaye. Coincés que nous sommes entre les chaises.

Mémo aux messieurs et dames du Centre Bell : peut-on enlever les chaises sur le parterre ?

Coincée aussi je l’étais par un monsieur qui avait abusé de la couteuse bière infame et sans goût que vend le centre Bell. 8,34 $ pour une bière !!! Et c’est 10 $ pour les matchs de hockey m’ont affirmé mes voisins. Du vol !!! Ce monsieur qui a failli se renverser sur moi à plusieurs reprises, a dépensé plus en bière que pour acheter son billet à 90 $,

La poutine évacuée, parlons de ce groupe mythique dont j’adore la musique depuis le début des années 90. Rush me donne de l’énergie, m’envoute. La voix de Geddy Lee est si particulière, si touchante, sans parler des baguettes magiques de l’un des meilleur drummer au monde Neil Peart…Oui nous avons eu droit à son traditionnel solo.

Des musiciens exceptionnels. Je ne connais pas tous leurs morceaux de leur immense discographie, mais j’en possède la moitié quand même. Cette passion pour Rush me vient de l’Université et surtout de Denis Savard. Pas l’ex-hockeyeur mais un ami de la Rotonde, le journal étudiant de l’Université d’Ottawa. Denis montait le journal en écoutant du Rush. Il me les a fait découvrir et aimé. 20 ans plus tard, je suis toujours une fan et j’ai enfin pu aller les voir. J’apprécie aussi l’engagement social de Rush. Un groupe qui fait partie de l’histoire canadienne. Écoutez pour voir !

C’est drôle, la majorité des spectateurs était des hommes de 35-40 ans et plus. Mon voisin m’a souligné que c’était le fun de voir une femme s’intéressait à Rush. Je lui ai fait remarquer que je n’étais pas si seule que ça tout en reconnaissant que l’auditoire était en majorité mâle !

Grosse déception : Ils n’ont pas fait ma chanson préférée : Roll the bones… Je serai obligée d’aller les revoir… Je viens d’en trouver la raison, dommage pour moi, elle vient d’être enlever pour cette tournée en cours :

Roll the Bones would be played on every Rush tour since the song’s release, up to the 20072008 Snakes And Arrows Tour, where it was removed from the setlist. Another song from the Roll The Bones album, Ghost Of A Chance, appears on the setlist of the 2008 leg of the tour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :