Redonner le goût aux jeunes

Évidemment, tous les jeunes ne peuvent participer à un film et recevoir une palme d’or à Cannes. Ce n’est pas ce que doit préconiser la Commission scolaire de Montréal pour contrer le décrochage scolaire qui fait la manchette du Journal de Montréal ce matin.
Mais 24 jeunes vivent un rêve depuis hier. Les 24 jeunes qui ont participé au film « Entre les murs » ont été chaleureusement accueilli ce matin par leurs collègues. Imaginez l’effervescence dans l’école. Imaginez ces jeunes, leur expérience. Ils reviennent ce matin la tête remplie de merveilleux souvenirs.
Bref. Les jeunes ont besoin de projets, de défis, qu’on s’intéresse à eux comme l’a fait le réalisateur de ce film, Laurent Cantet. Ils ont besoin d’amour, pas de voitures, de rolex ou du dernier jean à la mode. Juste de l’attention et de l’amour !
En passant, le lycée concerné s’appelle le lycée Françoise Dolto. La spécialiste des enfants.
Et puis, cocorico. Cela faisait 21 ans, soit la dernière fois que je vivais en France encore, que mon pays d’origine n’avait pas gagné la récompense suprême. Cocorico !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :