Remarques écolos de mon voyage en France

Je vous avais promis des photos de ma virée à Paris. Ça s’en vient car je dois trier les quelques 900 photos que j’ai prises !!! Mais en attendant, voici quelques réflexions écolos en photos au fil de mon voyage. Le tout en vrac


Évidemment, je commence par les fameux Vélib dont on a beaucoup entendu parler. Il y en a partout, partout, partout. Une de mes collègues journalistes, Caroline Fortin, m’a cependant mentionné un problème. Que faire, lorsque le soir venu, on ramène son Vélib sans trouver de place pour l’attacher ? Elle a fait 7 stations avant de pouvoir trouver un espace. Questions pour les Parisiens utilisateurs : Peut-on l’attacher proche de sa résidence et le ramener le lendemain matin ?

Pour l’adaptation de mon livre en France, j’ai visité nombre de boutiques écolos et équitables, dont celle d’Alter Mundi sur la rue de Rivoli. Plusieurs boutiques en France, celle-ci est orientée mode. Ma copine Yvette qui m’accompagnait à Paris m’y a d’ailleurs acheté un magnifique collier. Merci Yvette !
Rue de Rivoli : piste cyclable et voie réservée au autobus combinées. Je ne sais pas si les autobus parisiens sont aussi dangereux que les montréalais mais moi j’aurai peur, trés peur, de partager la route avec les chauffeurs d’autobus qui ne démontrent que peu de respect face aux cyclistes. J’en fait régulièrement l’expérience. Parisiens comment cela se passe ?
Ahhh le métro parisien. Quel délice par rapport à Montréal. Il y en a partout. On peut aller partout. Il passe souvent. Bien sur, je ne l’ai pas pris lors des heures de pointe alors qu’il doit y avoir une affluence semblable à Montréal. En plus, comme vous le voyez à gauche, il y a des sièges pliants, trés pratiques.
Sur les Champs-Élysés aussi, on y roule en vélo sans problème !
Piste cyclable, toujours rue de Rivoli, proche de la Concorde
Un problème que j’ai remarqué souvent. De nombreuses boutiques ouvrent grand leurs portes tout en chauffant un maximum. Gros gaspillage d’énergie. Le même phénomène existe à Montréal.
Toujours en vélo à Paris sur les quais, longeant le Louvre !
En France, l’écologie est sur toutes les lèvres ou plutôt toutes les publicités. C’est envahissant, tout le monde semble vert, Gaz de france ici, EDF, les constructeurs automobiles, les supermarchés. Attention, ça sent un peu beaucoup le verdissement de réputation, Greenwashing en français.
Toujours la fameuse piste cyclable et autobus, rue de Rivoli
Une des nombreuses stations Vélib. Le recyclage du verre ne se fait pas via la collecte sélective en France. Il faut porter son verre dans des cloches comme celle-ci qui semble avoir du mal à avaler le surplus de vin des fêtes ! Croquée dans le 12e, proche de notre hôtel et de la Gare de Lyon.
Un Vélib proche de notre hôtel, coin Diderot-De Chaligny
Toujours un vélo comme j’en ai vu tellement
Encore en vélo proche des Champs-Élysés
Et pourquoi pas aussi en manteau de fourrure. Tout le monde Vélib, même sur les Champs-Élysés
Motos, scooters, vélos, vélibs partout. De toute manière, pourquoi avoir une voiture à Paris ?
Des bus électriques ! Montmartre

Poubelles sélectives en plastique qui semblent être la norme. Montmartre
Trions nos déchets
Une autre des trés nombreuses stations de vélibs que j’ai vu à Paris
En Auvergne, on laisse aussi tourner son moteur au ralenti. Celui-ci a tourné au moins 20 minutes avant que son propriétaire ne daigne l’éteindre. Et ça puait. Et ça polluait. Indécent.
Un sujet dont j’ai déjà parlé, le suremballage et le gaspillage des repas d’avion. D’ailleurs, les compagnies aériennes ne recyclent rien, ni les cannettes, le plastique, le verre… Ne pourrait-on pas faire un effort pour limiter les déchets, le jetable ? Pourquoi la vaisselle réutilisable est réservée aux premières classes et affaires ? Pourquoi la classe bétail ne pourrait pas y avoir droit ? Allez un effort.
Publicités

9 Réponses

  1. Bonjourc’est intéressant cette comparaison France/Québec. Je vais essayer de répondre à 2 des questions :Le vélib est prévu pour qu’on l’utilise peu de temps, le tarif est dégressif. Si tu le garde la nuit, ça va coûter cher.Les vélos ont du mal à cohabiter avec les bus mais ce n’est pas le pire : sur les pistes cyclables, il y a des voitures mal garées, des 2 roues motorisés qui foncent à toute allure (alors qu’ils n’ont pas le droit d’être là) et (pour les pistes aménagées sur les trottoirs) des piétons qui ne réagissent pas toujours au klaxon.a+ApollineR

  2. Disons que j’essayais de me comparer en vélo à Montréal et à Paris ( je n’ai pas essayé mais j’observais les cyclistes). J’avoue que la concentration d’autos est plus forte à Paris, que les automobilistes sont aussi dangereux qu’à Montréal cependant. J’ai vu de nombreux cyclistes en danger à cause des autos. J’en ai vu beaucoup se rebeller et engueuler le chauffard…Comme ici. Disons que Montréal est peuplé de latins comme à Paris alors ça fait parfois des flammèches. Mais qu’il est difficile de demander aux automobilistes de partager la route.

  3. Petite question ecolo: connais-tu les produits Lemieux? Ce sont des produits domestiques et corporels entierement biodegradable, sans phosphate et se vend en vrac. Avant d’en acheter, j’aimerais avoir ton avis.Belles photos! Tu vois, t’as deja un avantage de celibataire: tu voyages!

  4. Oui je les utilise principalement pour le remplissage des contenants.Merci, j’ai testé mon nouvel appareil photo ! Mais tu sais je ne dénigre pas la vie de célibataire. De toute manière, on ne s’en sort pas, les avantages du célibat sont les désavantages de la vie de couple et vice versa.Le mieux est de profiter de ce que l’on vit lorsqu’on le vit 😉

  5. Superbe la nouvelle photo, ces couleurs là te vont à ravir. Et les yeux, super canon genre… Espérons ensemble un 2008 tout écolo. Bonne Année Miss Gladel.

  6. Ici en Belgique, on a un peu un systéme comparable au Vélib dans certaines grandes villes, mais c’est un échec total…..Trop cher, trop peu pratique, vélos trop lourds. Mais finalement les transports en commun fonctionnent encore relativement bien.Euuuh…. la fourrure…. c’est pas une vraie, si ?Bonne continuation à tous là-bas, de l’autre côté du monde !

  7. David : je n’ai pas eu le temps de vérifier si la fourrure était vraie ou pas ;-0)Et nous ne sommes pas de l’autre côté du monde, seulement de l’autre côté de l’Atlantique, vite traversé, crois moi !

  8. Bonjour,

    très sympa cette vision de Paris par une Québécoise ! Pour répondre à deux de vos questions :
    – rouler à vélo sur les voies de bus peut être dangereux, il y a d’ailleurs quelques accidents mortels chaque année
    – en fait, pour la collecte du verre, soit on dépose ses bouteilles dans une poubelle spéciale chez soi, qui est ramassée une fois par semaine par les éboueurs, soit on les jette dans les colonnes de verre (si on n’a pas de place chez soi, par exemple) 🙂

  9. Fadila: j’adore passer pour une Québécoise, ce que je suis…mais je suis aussi française 🙂

    -J’en ai parlé ailleurs pour les accidents mortels, dont une juge assez connue.
    -pour le verre, dans le village où vit ma famille, on doit aller le déposer, pas de collecte spéciale…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :