La neige artificielle


Afin de compenser le manque cruel de neige dans certaines stations de ski, celles-ci utilisent de la neige artificielle. Dans certaines stations de ski européennes, cette pratique est de plus en plus répandue, car la neige de plus en plus rare.
Conséquences des changements climatiques ce manque de neige ? Il semblerait bien.
La suite sur Branchez-vous.

Les hauts et les bas d’une tempête de neige

Lundi soir et hier, je me suis promenée et j’ai pu voir les lendemains d’une tempête de neige. Il y a les bons coups, l’entraide, les voisins qui se parlent, etc.
Sauf que j’ai vu de nombreux mauvais coups qui démontrent le manque de respect et le nombrilisme ambiant de la société. Voici en images la tempête de neige, pour aussi en montrer l’ampleur aux amis européens et d’ailleurs.

oups !


C’est beau quand même !
Oui c’est le trottoir. Encore une fois, quelqu’un n’a pas vérifié en creusant son trou où se retrouvait la neige. Il fallait faire demi-tour et emprunter l’autre côté de la rue. Impossible de passer.
Oui en arrière il y a une voiture, la joie d’avoir un voisin avec une entrée de garage et qui contribue à enfouir votre véhicule…
Des voitures enfouies comme ça il y en a plein. Que de pelletage en prévision…
C’est ça Montréal aprés la tempête, des voitures mal stationnées et des trottoirs bloqués complètement


Ça monte haut

Finalement, un point sur la STM. Lundi soir j’ai attendu l’autobus plus de 30 minutes. Deux s’ont arrivés en même temps dans l’autre sens. J’étais proche de la fin de ligne mais ils ne sont pas revenus. En tout cas, pas rapidement. Deux autres, hors service, sont passés devant nous. Je sais, c’était soir de tempête. Sauf qu’il me semble que la STM s’asseoit sur la tempête pour expliquer les nombreux retards.
Je suis arrivée 5 minutes avant l’heure prévue de passage et j’ai attendu au moins 35 minutes. Je me questionne…

Le show du lobbyiste guignol

Non, mais c’est qui ce guignol ? J’étais fatiguée d’entendre parler de cette affaire Mulroney-Schreiber. Depuis hier, je suis écœurée.
Alors que les députés se penchaient sur l’affaire Airbus et ses relations avec Brian Mulroney, l’ex-lobbyiste lance la rondelle à Jean Charest ! Heu ? Aucun rapport.
Le joyeux financement des partis politiques. Rien de simple. Surtout quand la population veut le beurre et l’argent du beurre.

La suite sur Branchez-vous.