La France sans fumée

Outre Carla Bruni et les affaires internationales, l’autre nouvelle qui fait les manchettes en France, c’est l’interdiction de fumer dans tous les endroits publics dès mardi matin, le 1er janvier 2008. Comme l’a fait le Québec le 31 mai 2006, la France s’apprête à faire le saut dans la planète non fumeur. Évidemment, cette nouvelle loi n’enchante pas les tenanciers de bars et les fumeurs, adeptes des apéros. Et l’on sait que l’apéro est sacré en France. Depuis mon arrivée, j’entends les mêmes discours que ceux avec lesquels on nous bassinait au Québec. « On va perdre notre clientèle » «Cela va faire comme aux USA qui s’en mord les doigts ( ah bon jamais entendu parler ?). Cela va tuer les petits commerces », ai-je lu dans le journal auvergnat La Montagne !
Sinon, autour de moi, la majorité s’en réjouit. Mon cousin, qui tient à son apéro quotidien mais qui ne fume pas et n’a jamais fumé, s’en fait une joie. Je leur fais part de mon bonheur d’aller prendre une bière ou danser sans avoir les yeux qui piquent, sans avoir les vêtements et les cheveux qui sentent le fond de cendrier. Quel plaisir ! Sans compter les femmes enceintes qui peuvent enfin nous accompagner dans les bars.En tout cas, j’ai bien hâte de voir les Français se mettre au pas. J’ai des doutes sur le respect de ce règlement. J’espère au moins que les bars, restos et autres établissements publics vont se doter de cendriers au mur, pour que les trottoirs ne ressemblent pas à des cendriers à ciel ouvert comme à Montréal !
Avouez qu’une France sans fumée représente une grande nouveauté. Un peu comme si on leur interdisait de faire grève !

Publicités

Entrevue à Pourquoi pas dimanche !

Demain autour de 8h30, heure québécoise, 14h30 heure française ( ouf je n’aurai pas besoin de me réveiller tôt car ici je suis paresseuse), je passe à Pourquoi pas dimanche, sur les ondes de la radio de Radio-Canada, animé durant les fêtes par Stéphane Garneau. J’y parlerai de mon livre bien sur et de l’adaptation en France, des différences entre le Québec et la France. Pas si énormes. Mais je vous en reparle lorsque mon livre sort en France en avril prochain !

Anti-environnement : les magasins à 1 $ ou 1 Euro !

Une bonne nouvelle pour l’environnement et la planète : baisse de fréquentation chez Dollarama. Puisse cela continuer ! Ces magasin vendent des gogosses et trucs pas chers de qualité douteuse qui finissent trop souvent dans les sites d’enfouissement.
En passant, je n’en ai pas vu beaucoup en France. Cela existe-t-il en Europe ? Qu’est-ce les magasins Hard Discount ? Des entrepôts qui offrent des produits à rabais en gros, j’imagine ? Vous savez que la France aime les mots anglais…J’ai entendu parler de ça depuis mon arrivée, je dois vérifier ce que c’est…Toujours pour l’adaptation de mon livre en Europe francophone.

Le véritable courage d’une femme !

Benazir Bhutto devait le savoir. Elle savait qu’elle était au sommet de la liste des gens à abattre mais elle est retournée dans son pays. Elle savait que la mort la suivait pas à pas. Mais elle a continué à haranguer les foules. Elle savait qu’ils finiraient sûrement pas l’avoir. Mais elle est restée debout.
Jusqu’à ce qu’ils tirent et la tuent. Savoir que la mort nous guette chaque jour, chaque heure, chaque minute et avoir le courage de ne pas se cacher, de ne pas repartir dans un pays étranger se mettre à l’abri. Du courage, du vrai courage. J’espère que le peuple pakistanais saura apprécier le don de vie qu’elle leur a fait. Un sacrifice comme l’on fait de grands humains avant elle. Ghandi ( les deux), Rabbin, Saddat, Ingrid Bétancourt et combien d’autres.
Pourquoi certains humains ont le courage de se sacrifier ? Pourquoi doivent-ils le faire ?
En apprenant la nouvelle, j’ai été obligé d’expliquer à mon neveu de 7 ans pourquoi un être humain avait tué une femme publique et politique qui cherchait à rétablir la démocratie dans son pays. Comment expliquer le côté noir de l’humanité à un enfant ?
En passant ce dernier a eu un conseil pour ceux qui tentent d’obtenir la libération d’Ingrid Bétancourt. Arrêtez de demander sa libération et ils vont enfin la libérer. Au moins, pour elle l’espoir est toujours présent.

Joyeux Noel vert !

La vue devant la maison de ma mère en Auvergne à St-Rémy de Chargnat…Un Noël vert ! sans neige !

Faites-vous plaisir en cette veille de Noël sans stresser et en passant Noël comme vous le souhaitez vraiment et non comme le veulent les autres.

Moi j’aurais au moins les cadeaux ( trés peu) puisque mes deux valises m’ont été livrées à domicile ce matin !

Bien arrivée en Auvergne mais sans mes valises !

C’est la première fois que cela m’arrive en 20 ans d’allers-retours. Mon vol s’est bien déroulé, mais lorsque j’attendais mes valises sur le carrousel des arrivées internationales à Clermont-Ferrand. Rien. Pas de valises comme la douzaine de personnes qui attendaient avec moi. Lorsque le carrousel s’est arrêté aprés avoir déversé son contenu, on s’est tous regardé sans rien dire et perplexe. Au moins, on était plusieurs, solidaires. Mais on n’en était pas moins dépité !!!
Cela fait plus de 30 heures et je n’ai toujours aucune nouvelle. Je commence à perdre patience avec mon seul jean, ma seule paire de chaussure mais surtout en pensant aux cadeaux d’anniversaire de mon neveu ( il a eu 7 ans aujourd’hui) et ceux de Noël qui sont planqués dans mes valises.
Hier je suis allée faire quelques courses, histoire d’avoir quelques sous-vêtements de rechange, un pyja, un chandail ( coton bio équitable chez Monoprix mais sans logo de certification ?) mais j’aimerais bien retrouver ma garde-robe habituelle …mes CD, les bouquins pour travailler sur l’adaptation de mon livre en France, et plus…
Mais bon, en attendant, je prends des photos…

Coucher de soleil sur les Mont Dore au loin et sur les voisins plus proche !!!La lune auvergnate qui brille à travers l’arbre dépouillé…

La pinata, tradition mexicaine, est de rigueur pour chaque anniversaire de Tristan. Une activité adorée des enfants, puisque la pinata en question est remplie de bonbons. Il faut cependant l’éventrer auparavant à grands coups de bâton. Ce qui ravit les enfants, autant que la dégustation de sucreries !

Tristan, heureux de jouer au foot et fêter ses 7 ans avec ses amis, dehors sous le soleil de décembre.

Tatie heureuse de retrouver Tristan et de fêter ses 7 ans avec lui !!! Malgré la fatigue d’une nuit blanche en avion. Je ne dors jamais en avion. Ah si je pouvais être en classe affaires…

L’un des quatre chats de ma mère. Celui qui a dormi avec moi la nuit dernière ( une nuit de 12h, fait rarissisme pour moi. Je devais avoir besoin de sommeil). En prennant la photo, je n’avais pas remarqué ce qui était écrit sur le carton…De circonstance, puis Félix semble détendu à souhait !

Arrivée à Clermont-Ferrand, le début de la chaîne des puys et l’un des plus connus au centre le Puy de Dôme qui culmine à . La neige le recouvre d’un manteau fin.

Des airs, un paysage peut prendre toute une autre forme…À quoi cela vous fait penser ? Mon neveu a eu la même réaction que moi, facile non ?

Paris se réveille embrumée de sommeil. Au centre, tout à fait au fond, la Tour Eiffel domine majestueusement.

Lever de soleil sur Paris au décollage en direction de Clermont-Ferrand. Un ravissement pour les yeux !

Décollage matinal à Roissy, direction Clermont-Ferrand, aprés Montréal-Toronto-Paris

Déneigement : seulement la faute de la ville ?

C’est le sujet de la semaine. Après la tempête, le déneigement qui ne se fait pas assez vite. Honnêtement, je ne suis pas prête à jeter toute la pierre à la ville. Oui, cela pourrait sûrement se faire un peu plus vite. On connaît la lenteur légendaire des cols bleus sauf que.

Sauf qu’il faut remettre les choses en perspective. Plus de 2 700 voitures remorquées lors de la dernière bordée. Ça retarde. Des automobiles excessivement mal stationnées, qui bloquent des voies, des déneigeurs privés qui garochent la neige n’importe ou, sur les trottoirs. Des gens qui ont des entrées de garage qui ensevelissent les voitures de leurs voisins sous la neige. Disons que le civisme n’était pas à l’honneur montréalais cette semaine.

Et puis 40 cm. Toute une bordée. Parfois, la souffleuse doit passer deux fois pour venir à bout de la neige. Cette nuit j’ai vu une charrue qui devait reculer tellement il lui était difficile de venir à bout de pousser un énorme tas de neige.

Chaque automobiliste est responsable de sa voiture. Ce n’est pas parce qu’il y a 40 cm de neige qu’il a le droit de la stationner n’importe où et n’importe comment. Ma voisine grognait lorsque je lui ai dit que j’avais trouvé une belle place déneigée sur la prochaine rue au nord de chez nous. Trop loin. C’est ça, personne ne veut marcher quelques minutes pour stationner correctement son char.

On veut une ville qui fonctionne parfaitement alors que nous sommes ensevelis sous la neige. Certains voudraient que la ville ramasse les flocons avant qu’ils ne touchent terre !!!

Suggestions. Pourquoi ne pas réquisitionner les stationnements des centres communautaires, centres commerciaux et autres pour que les gens y stationnent leur voiture jusqu’à ce que la neige soit ramassée ? Pourquoi ne pas autoriser les gens à stationner gratuitement dans les parkings municipaux pour accélérer le déneigement ? Pourquoi ne pas suspendre le ramassage des déchets et recyclage également ? Pourquoi ne pas limiter les heures de livraison dans les magasins et restaurants ? Car les camions ne peuvent plus se stationner et sont obligés de bloquer des rues. Sauf qu’en cette période de consommation extrême, qui accepterait de ne pas trouver les objets convoités en magasin ? Pourquoi ne pas augmenter les amendes en cas de remorquage ? Car je suis persuadée que certains en profitent. Mais à 300 $, on n’hésitera pas à prendre la pelle alors qu’à 92 $ ?

Finalement, je trouve que les trottoirs sont très négligés. Peu dégagés et souvent obstrués par des montagnes de neige. Pas normal ! Les piétons sont obligés de marcher dans la rue.

Et puis j’ai vécu l’expérience puisqu’un ami m’a prêté sa voiture pour la semaine. J’avais l’impression qu’un petit diable anti-écolo m’accompagnait tellement il m’a été facile de la stationner et de me déplacer…Comme si ce petit diable voulait me démontrer qu’il n’est pas si difficile d’avoir une auto à Montréal…

Pas convaincue. Je viens de rendre avec joie la voiture à son propriétaire.

Sur ce, dernier coup de gueule, j’appelle un taxi et je file à l’aéroport, direction Toronto( les vols Montréal-Paris étaient pleins et je dois être en France dimanche car c’est la fête de mon neveu, alors je dois faire ce détour), puis Paris et ensuite Clermont-Ferrand. Deux semaines et plus en Auvergne.
Si je prends une pause de travail jusqu’au 2 janvier, je viendrais sûrement vous raconter l’Auvergne et un Noel sans neige, enfin jusqu’à maintenant…Joyeux Noel ! Soyez sages ! mais pas trop.