L’Australie vire de bord !

En plus, l’ex-chanteur du groupe Midnight Oil, Peter Garrett, vient d’être nommé ministre de l’Environnement du nouveau gouvernement travailliste australien. Un écologiste de la première heure. C’est John Baird qui va la trouver moins drôle de se trouver face à lui lors de la conférence de Bali. Le gouvernement Harper pensait avoir trouvé un allié avec l’Australie. Oups. L’allié deviendra-t-il l’ennemi ? Beds are « really » burning for Canada ?

Par ailleurs, depuis quand le gouvernement en place ne permet pas au chef de l’opposition d’aller à une conférence ? Tant pis, Stéphane Dion va se débrouiller par ses propres moyens pour s’y rendre. Une chance que le gouvernement Harper n’est pas majoritaire car on se demande jusqu’ou il irait..Comment le Canada a pu élire un tel gouvernement ? Difficile à comprendre.

Les cyclistes indésirables en hiver ?

Jeudi dernier aprés la première « grosse » bordée de neige et hier soir, j’ai inauguré ( première fois de ma vie) la sortie cycliste en hiver. Tout un autre monde. Surtout avec un gros rhume qui complique la respiration.

Sauf que je donnerai beaucoup en ce moment pour avoir l’hiver parisien ? ou plutôt de San Francisco afin de continuer à rouler sans me faire bousculer par les automobilistes !

En fait, je n’aime pas l’hiver car je ne peux pas rouler en paix. Il fait froid, pas si pire. La neige et la glace rendent la balade plus physique et dangereuse. Mais honnêtement ce n’est rien à côté du danger qui vient des automobilistes.

Si en saison régulière, les voitures nous tolèrent plus ou moins, c’est l’enfer en hiver. Comme si on n’avait pas le droit d’être là tout simplement. Nous devenons réellement des empêcheurs de tourner en rond !

Il est certain qu’en hiver, il faut faire plus attention, rouler plus dans le milieu de la rue à cause de la neige et c’est plus glissant. Sommes nous alors gênants pour les rois de l’automobile ?

Le seul avantage est la sollicitude des piétons qui nous regardent comme des héros ! Qui nous sourient et qui nous parlent.

Sauf qu’encore une fois, Montréal a fermé ses pistes pour l’hiver, rien pour nous aider ! Vive la ville qui se dit pour le développement durable. Pour le moment, ce ne sont que de vagues et vaines paroles.

Je me déplacerai donc pas aussi souvent en vélo que durant la belle saison mais je le ferai à l’occasion lorsque les routes seront dégagées. Car la glace est trés dangereuse. Une amie en a les marques sur la joue et le menton hier. Un dérapage sur la glace dans un tournant et ce fut la chute. Aucun casque, aucune protection ne l’aurait protégée. La glace est le pire ennemi du cycliste. Sournoise, invisible, elle nous jette à terre sans pitié.

Durant l’hiver, on oublie les ruelles trop glacées, les pistes pas dégagées, les coins pas éclairés. Reste donc les trottoirs généralement bien dégagés et les rues, à nos risques et périls. Surtout pendant ou aprés une tempête de neige.

Alors on roule cet hiver ?