C’est la journée sans achat !

Évidemment, il ne s’agit pas de s’abstenir d’acheter aujourd’hui pour dépenser toute sa paye demain. Non au contraire. La journée sans achat est une journée de sensibilisation à la surconsommation. Une journée pour réfléchir à notre profil de consommateur, une journée pour se demander si on ne consomme pas trop, si on consomme de la mauvaise manière, si on consomme trop de produits polluants, emballés.
J’en parle dans mon livre l’écolo écono. Pour être plus écolo et diminuer son impact sur la planète, il faut d’abord se remettre en question. Je l’ai fait depuis quelques années. Avant je ne passais pas une fin de semaine sans aller dans un centre commercial. Pour m’occuper, pour dépenser, pour acheter. Trop souvent, je dépensais pour des cossins insignifiants, des trucs qui remplissaient mes placards. Acheter est souvent un acte impulsif engendré par une émotion. Triste, frustrée, déprimée, je courais au centre commercial acheter quelque chose. N’importe quoi.
C’est fini. Je fréquente très sporadiquement les centres commerciaux maintenant. Vraiment deux ou trois fois par année et encore…Lorsque je dois acheter quelque chose, j’y pense, je réfléchis et je me laisse quelques semaines ( surtout pour les gros achats). Le résultat est que j’ai maintenant plus d’argent dans mes poches. Je l’utilise pour voyager, pour découvrir les régions du Québec, les parcs de la SEPAQ et bien d’autres choses qui me comblent de bonheur. Bien plus qu’un Jean de plus !