Le rebut global et la Vie en vert inspirent ailleurs !

Je ne peux m’empêcher d’en parler puisque je travaille pour eux. Je fais de la recherche ponctuelle pour ses deux émissions que j’aime beaucoup. On vient d’apprendre qu’elles inspirent des producteurs aux États-Unis et en France. Bravo !

Les sacs en plastique !!!!!!!!

Ah misère ! Depuis hier tout le monde est perplexe ! Je ne comprends vraiment pas du tout, mais alors vraiment pas du tout la sortie de Recyc-Québec. En fait oui je comprends la dernière partie de leur sortie. La meilleure solution est de ne pas utiliser les sacs en plastique ou en papier. Je crois que c’est ce que les citoyens doivent retenir. Peu importe, il faut simplement réduire au minimum sa consommation de sacs en plastique.
Sinon, il est évident que les sacs biodégradables contaminent le plastique régulier si on les mélange. Un plastique qui est fabriqué pour se dégrader ne va pas solidifier un plastique régulier.
Que faire au lieu de se dire que tout ça est de la merde et qu’on ne s’y retrouve plus ? Ce que je fais. J’utilise très peu de sacs en plastique. Toujours ou presque des sacs réutilisables. Pour mes poubelles, que je sors seulement une fois par mois, j’utilise un gros sac de Naturesac qui va se dégrader même si des substances chimiques sont ajoutées. J’avoue que je vais étudier le rapport avant d’en racheter. Je vais peut être me tourner vers Novaenvirocom. À suivre. Mais je crois que le biodégradable en général ne doit pas être utilisé comme une solution de remplacement, mais comme une solution d’urgence et de dernier recours. Il faut d’abord réduire.Mais j’en ai entendu parler hier au Salon du livre. Je trouve que Recyc-Québec passe le mauvais message ou les médias le passent mal ?