Gap pris au piège du travail des enfants…

Je croyais que les grandes entreprises avaient eu leur leçon avec les affaires de Nike et IKEA dans les années 90 au sujet du travail des enfants. Il semble que non puisque la compagnie Gap ( dont le site est actuellement fermé, bizarre) vient de faire retirer de ses tablettes des chemises destinées (ironiquement) à des enfants pour Noel. Elles étaient confectionnées par des enfants selon les résultats de l’enquête de l’hebdomadaire britannique, The Observer.
Trés mauvaise publicité pour cette compagnie. Alors que les consommateurs sont de plus en plus sensibilisés au travail des enfants dans ces pays, disons que Gap aurait dû surveiller de plus prés ses fournisseurs.
Lorsque j’étais passé à l’émission de Christiane Charette, j’avais rencontré le propriétaire de Quartz nature qui a rapatrié la fabrication de ses manteaux de la Chine car il n’était pas satisfait de la qualité. Lors de l’émission, je lui avais demandé si le prix de ses manteaux avait augmenté ? Non m’avait-il répondu. Donc sa marge de profit a diminué ? Un peu mais il nous a rappelé que faire affaire en Chine a aussi un coût. Le transport et le manque de contrôle. Il avait raison. Imaginez maintenant le coût de ce scandale pour Gap ? La gestion de crise, le retrait des chemises, la mauvaise publicité ?
Dans le même ordre d’idées, quel a été le coût du retrait de millions de jouets pour Mattel ?
Comme quoi l’Asie n’est pas seulement le paradis pour les entreprises qui veulent réduire leurs dépenses et être plus compétitives. Car cette avenue peut-être pavée d’embuches et d’obstacles.
Faites-vous attention à la provenance des produits et objets que vous achetez ? Préférez-vous acheter moins cher même si l’objet peut être fait par des enfants ? Ou alors vous vous dites qu’au moins l’enfant travaille et ne se prostitue pas ? Mais cet enfant devrait être à l’école non ? Sauf que sa famille a besoin d’argent…La pauvreté est, comme toujours, la cause de bien des maux.

3 Réponses

  1. Dur de mettre ses principes en pratique, parfois. Je tente d’acheter le plus possible chez des marchands locaux et par la suite, je regarde la provenance des produits et je choisis ce qui est fait au Québec, Canada ou Amérique.En achetant le moins possible de « bébelles » (piège facile quand on est parent!!), il y a plus de chance que les jeux proviennent d’ici.Je suis allée m’équiper en vêtements d’extérieurs ce matin chez MEC et je suis très contente que plus de la moitié de mes vêtements soient fabriqués au Canada.

  2. Bonsoir CécileDernièrement,j’ai lu un article qui avait pour titre…L’agriculture emploie 70% des enfants qui travaillent dans le monde…Voici l’adresse du site où j’ai trouvé cette information.http://mondemeilleur.over-blog.net/categorie-1079944.htmlPersonnellement,pour les achats de produits,je vais à chaque année au salon des métiers d’arts,qui est un salon gratuit qui a lieu en décembre de chaque année,j’y trouve plein de belles choses à prix abordable,j’aime encourager les gens d’ici.De Linda

  3. Certain que ce n’est pas toujours facile….parfois impossible…Merci Linda, je parle du Salon dans mon livre…mais il y a aussi le salon des artisans récupérateurs autour du 8 déc à la biosphère. Vraiment intéressant aussi !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :