Aprés moi le déluge…

Ai-je besoin d’en dire plus lorsqu’on lit le dernier rapport sur l’état de la Planète de l’ONU ? L’espèce humaine est menacée comme le décrit trés bien Louis-Gilles Francoeur dans le Devoir, le seul quotidien montréalais à en faire mention…?!?
Pourquoi on s’en contrefiche ? Pourquoi on ne semble absolument pas se soucier de l’avenir de nos enfants ? Je ne comprends pas comment des parents et des grands-parents peuvent polluer, surconsommer, oublier et s’en moquer alors que leurs enfants grandiront dans un univers incertain. Pourquoi avoir des enfants ?
On a le choix. On agit et on peut changer quelque chose. On ne fait rien car on pense qu’il est trop tard. Là c’est certain qu’il sera vraiment mais alors vraiment trop tard. Avez-vous le goût de prendre une chance ? Une seule chance pour que ça change ? Moi je la prends.
C’est pour ceci que j’ai dédié mon livre à mon neveu Tristan, qui aura 7 ans dans moins de deux mois. Pour que sa Planète illumine longtemps la Galaxie. Tout simplement.

Interdire les phosphates !

Intéressant ce projet de loi du Bloc Québécois d’interdire les phosphates. Le gouvernement du Québec entend le faire mais tarde comme toujours. La Suisse a interdit les phosphates dans les lessives depuis 1986 et cette mesure a amélioré la qualité de l’eau du Lac Léman.
Le but de cette interdiction est de lutter contre le fléau des algues bleues dont les phosphates en sont l’une des causes. Mais pas la seule. Les produits chimiques utilisés par les agricultueurs et la déforestation des berges des lacs sont aussi responsables de la prolifération de ces algues bleues.
Il faut donc agir sur tous les fronts et pas seulement au niveau des produits pour les lave-vaisselle et la lessive. Sinon, on ne s’attaque qu’à une partie du problème.
L’autre solution est de n’utiliser que des produits garantis sans phosphates. Ça existe mais attention de ne pas ruiner votre lave-vaisselle comme l’a fait ma copine Marie-Claude Lortie !
Également on peut consommer des fruits et légumes, sinon biologiques, sinon cultivés avec le moins de produits chimiques possibles.
Que faites-vous de votre côté ?