De la chicane dans la baraque écolo !

Petit mot sur la chicane relatée par François Cardinal dans la Presse. Je ne me prononcerai pas sur les tenants et aboutissants. Mais je dois dire que lors de l’annonce de ce projet au printemps dernier, la question a immédiatement surgi dans mon esprit. Comment un groupe environnemental peut assurer son indépendance en acceptant un tel « cadeau » de la part d’une société d’État. Que le gouvernement participe…Il me semble que de nombreux groupes sont financés à l’aide de subventions gouvernementales. Que les entreprises participent. C’est peut-être un risque aussi. Mais Hydro-Québec ? À suivre.
Dans cette affaire de chicanes d’écolos, il me semble que les ego sont également en cause. Que les groupes se battent pour la visibilité. N’est-ce pas un peu triste de voir des groupes luttant pour la même cause se lancer des mots par la tête ? Mais n’est-ce pas aussi sain que des groupes ne soient pas d’accord ? L’environnement n’est pas une religion. Les moyens d’action peuvent varier, les valeurs et les idées.
Que les gens ne soient pas d’accord. C’est normal. Tant qu’ils ne se vampirisent pas, ne se chicanent pas sur des niaiseries et ne nuisent pas à la conscientisation de la population, des gouvernements et des entreprises.

Bon anniversaire blogue !

Et oui. Le 18 octobre 2006, j’écrivais mon premier billet sur ce blogue. C’est une grande réalité de la vie, le temps passe vite…Je n’ai jamais regretté ce « move ». En fait c’est un complément à mon travail de journaliste. Cela me permet d’écrire tous les jours, de faire rouler mon cerveau, d’aiguiser mes sens, d’être alerte. Et parfois cela me permet de glisser un pan de ma vie personnelle. Comme mon dernier billet sur le célibat. Un autre sujet qui m’intéresse car je rencontre plein de gens célibataires. Des personnes super intéressantes et brillantes qui constatent toujours qu’il est difficile de rencontrer de nos jours. Je me demande bien pourquoi…

Par ailleurs, ce blogue m’aide dans mon travail. Les gens me donnent des idées, me posent des questions, me transmettent des infos. Il m’a aussi aidé pour la rédaction de mon livre. J’en parle d’ailleurs dans les remerciements de mon livre. J’utiliserai aussi ce blogue pour mettre à jour mon livre pour une réimpression. Nourrissez-moi de vos bonnes adresses en région ( car oui j’ai plus d’adresses montréalaises dans ce livre) et ailleurs, en Europe, dans le reste du Canada, etc !

Finalement hier, moment comique pour moi. Curieuse comme je suis, je décide d’appeler dans un Renaud-Bray pour voir s’ils ont bien mon livre…J’appelle celui de l’avenue du Parc. Misère, misère… Je suis tombée sur le seul Renaud-Bray qui n’a pas de copie de mon livre. Grosse déception, alors qu’il se trouve dans un des quartiers les plus écolos de Montréal. D’ailleurs, c’est peut-être pour ça qu’ils ne l’ont pas. Ils pensent que leurs clients n’ont plus besoin des conseils et trucs de mon guide…