Être riche pour être écolo

Le croyez-vous vraiment ? Qu’il faut être riche pour être écolo. Pourquoi cette légende urbaine ? Qui en profite ? Les compagnies qui vendent des produits écolos plus chers ?
Je le répète depuis plusieurs semaines. J’entends bien défaire cette légende pour démontrer aux citoyens que faire des gestes écolos permettent d’économiser. Bien sur il existe des produits plus chers. Se construire une maison écolo coûte pas mal plus cher d’investissement même si on économise sur le long terme. Mais il faut y mettre de l’argent au départ. Sauf que la majorité des gestes au quotidien vont vous permettre d’économiser. Il suffit de quelques efforts et de la bonne volonté. Et de lire mon bouquin ;-).

Quel lancement !

Puisque c’est mon premier livre, c’était mon premier lancement. L’écolo écono est donc né. Il sera dans toutes les librairies demain.
J’ai assisté à multiples lancements de livres. Je me souviens particulièrement celui de Marie-Claude Lortie et Guylaine Guévremont, auteures du livre Mangez. Elles étaient trés émues lors de leur petit discours et avaient du mal à retenir leurs larmes. Que je les comprends. Aprés un discours émouvant et trés bien fait de mon amie Chantal Lavoie, l’émotion m’a étreint la gorge lorsque j’ai pris la parole. La réalisation d’un rêve, la présence de nombreux amis, la bouffée d’amour reçue, les témoignages et surtout une pensée pour mon père, décédé il y a plus de 4 ans et à qui est dédicacé mon livre, ont eu raison de moi. Que voulez-vous, nous sommes humains.
Également de beaux discours de mon éditrice, une belle rencontre, Ingrid Remazeilles et Nicolas Langelier, qui est le président de l’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ), dont je fais partie du CA depuis deux ans.
Je n’ai pas encore de photos de cet événement. Malheureusement ma caméra numérique fait défaut et je n’ai pas encore les photos prises par mon amie Chantal. J’aurais aimé arrêter le temps hier pour pouvoir parler plus que quelques minutes avec tout le monde. Mais c’est impossible. C’est comme un tourbillon. Mais un tourbillon d’amour trés agréable.
Bien sur, c’était la première fois que je signais un livre. Je me sentais un peu imposteur. Je ne suis pas une écrivaine ( pas encore;-), seulement l’auteure d’un guide et surtout une journaliste. L’attention me dérange un peu. Il faut que j’apprenne à la recevoir.
Hier, certaines personnes que je n’avais pas vues depuis longtemps sont passées. Des personnes qui ont joué un rôle important dans ma carrière. J’étais trés heureuse de les voir et de les remercier par un petit mot.
Bref, la journée a été trés longue. J’étais levée depuis 4h30 pour aller à RDI. J’avais dormi à peine 2h. Mais l’adrénaline m’a tenue. La soirée s’est terminée vers 22h30. Je n’avais pas encore soupé et aprés avoir ramené ma Communauto, disons que je suis tombée comme une buche dans mon lit !
Maintenant, c’est la promo et les ventes. Cela ferait un beau cadeau de Noël, n’est ce pas ?
En passant, merci aux blogueurs qui en parle. Panthère Rousse, qui a pris des photos, Photomax, Carl Charest, notre taxi préféré.
Ajout :
et ici Patrick qui reprend mon leitmotiv. C’est faux qu’il faut être riche pour être écolo. FAUX totalement !